COMMENT

          L'INTELLIGENCE

          ARTIFICIELLE VA

          RÉVOLUTIONNER

          NOTRE ÉCONOMIE

          ANALYSE DES SECTEURS DE

          L'AGRICULTURE ET DE LA SANTÉ





Les études du                            www.cjg.be
                                                                Cette étude a été portée par Olivier Colin, conseiller au
                                                                Centre Jean Gol et secrétaire politique du groupe MR au
                                                                Sénat et par Alexia Vercruysse et Robin Loos, conseillers
                                                                au centre d’étude et collaborateurs au groupe MR du
                                                                Sénat.

                                                                Je les en remercie ainsi que Christopher Cockshaw,
                                                                stagiaire au Centre Jean Gol pour sa contribution.

                                                                Je vous souhaite une excellente lecture de ce numéro des
                                                                Études du Centre Jean Gol.



                                                                                                     RICHARD MILLER
                                                                                             Administrateur délégué


    Les Études du Centre Jean Gol sont le fruit de réflexions
    entre collaborateurs du CJG, des membres de son comité
    scientifique, des spécialistes, des mandataires et des
    représentants de la société civile.
    Accessibles à tous, elles sont publiées sous version
    électronique et sous version papier.


    RESPONSABLES SCIENTIFIQUES
    Olivier Chastel, Président du CJG
    Richard Miller, Administrateur délégué du CJG
    Corentin de Salle, Directeur du CJG



2   LES ÉTUDES DU CENTRE JEAN GOL
résumé                   L   ’intelligence artificielle risque de bouleverser les secteurs de la
                             santé et de l’agriculture. Sans vouloir s’attarder une nouvelle
                         fois sur l’ampleur de cette transformation, nous avons souhaité
                         comprendre ses caractéristiques et analyser dans quelle mesure notre
                         continent peut se préparer au mieux pour en bénéficier pleinement.
                         Des similitudes existent quant à l’impact de l’IA sur ces secteurs et
                         quant aux réponses à y apporter. La formation continue, la recherche
                         appliquée et le soutien à l’entreprenariat nous paraissent être des
                         dénominateurs communs indispensables.

                         Des spécificités sectorielles existent également. Alors que l’agriculteur
                         a plus que jamais besoin de resituer son rôle au sein de la chaîne
                         alimentaire et de créer des synergies intergénérationnelles, le secteur
                         des soins de santé a, quant à lui, besoin d’un meilleur cadre juridico-
                         éthique afin de garantir l’accès aux données et la protection de la vie
                         privée. Globalement, nous pensons que l’Europe peut créer un modèle
                         de développement unique basé sur ses propres avantages comparatifs
                         et qu’il serait une erreur de vouloir imiter le modèle américain de la
                         Silicon Valley. Investissons dans une formation continue à la pointe,
                         dans la recherche appliquée sur des domaines très spécifiques, et dans
                         la protection et la bonne utilisation des données afin d’assurer un bel
                         avenir à ces secteurs d’activité en Europe.




Une étude réalisée par   ALEXIA VERCRUYSSE, ROBIN LOOS
                         & OLIVIER COLIN
4   LES ÉTUDES DU CENTRE JEAN GOL
                                                                                         INTRODUCTION
Intelligence artificielle (IA ci-après), robotisation, utilisation          sujets politiques (environnement, emploi …) tandis que le                       Après une brève introduction sur la thématique, nous
des données, protection de la vie privée, GAFA(M)... Voilà bien             Sénat s’attelle à la rédaction d’un rapport d’information en la                 analyserons les secteurs de l’agriculture et de la santé en
des thèmes qui ont occupé le devant de la scène médiatique                  matière. Le Centre Jean Gol s’est quant à lui déjà intéressé                    Belgique en Europe et essayerons d’identifier sur base
ces derniers mois, à grands renforts d’études, d’annonces                   à l’économie numérique dans une précédente étude intitulée                      d’exemples dans quelle mesure l’IA peut avoir un impact
chocs et de propositions pour encadrer, d’une manière ou                    « Accompagner la robotisation de l’économie »1. Diverses                        structurel et disruptif sur leur fonctionnement de ces
d’une autre, une évolution de la société, de l’économie et du               recommandations en matière d’enseignement, de formation                         secteurs. Nous formulerons ensuite des recommandations
travail que tous s’accordent à décrire comme inévitable.                    au numérique, de fiscalité digitale ou encore de promotion de                   afin de permettre à nos entreprises de mieux tirer profit de
                                                                            la recherche en la matière y étaient présentées. Cette première                 ces nouvelles opportunités tout en minimisant les risques
Souvent présentés de manière agglomérée en raison de                        étude se voulait une véritable analyse globale destinée à                       associés.
l’actualité autour des « géants du net », ces différents thèmes             dresser un bilan et un état des lieux de la digitalisation de
révèlent en réalité des enjeux protéiformes et dont l’impact                notre économie et de l’impact sur nos sociétés en matière
se mesurera dans tous les secteurs d’activité. A tel point que              d’emploi, de restructuration du marché du travail ou encore                     INTELLIGENCE ARTIFICIELLE,
nombre de travaux majeurs ont été menés sur l’IA et ses
sujets corollaires. L’on peut penser au « Rapport Villani », du
                                                                            de croissance.                                                                  PRÉLUDE DE LA SINGULARITÉ ?
nom de ce mathématicien devenu député de La République                      Afin d’encore approfondir le sujet, nous adoptons une                           Connaissez-vous la fameuse légende à l’origine de la création
en Marche, le parti du président français Emmanuel Macron.                  approche quelque peu différente dans le cadre de la présente                    du jeu d’échecs ? Un roi des Indes qui cherchait à occuper son
Ce document fait entrer dans le présent et dans le réel                     étude. Partant du constat tel que décrit par Cédric Villani, qui                temps promit une récompense exceptionnelle à la personne
une technologie bouleversante. Villani écrit ainsi : « L’IA va              écrivait dans l’exposé introductif que « le cœur politique et                   qui lui offrirait une distraction satisfaisante. Un brahmane
désormais jouer un rôle bien plus important que celui qu’elle               économique de l’IA bat toujours dans la Silicon Valley », nous                  nommé Sissa proposa alors le jeu d’échecs au souverain et ce
jouait jusqu’alors. Elle n’est plus seulement un programme                  avons souhaité nous engager plus directement sur le terrain                     dernier, très enthousiaste, demanda à Sissa ce qu’il souhaitait
de recherche confiné aux laboratoires ou à une application                  de l’application concrète de l’IA pour présenter, outre les                     recevoir en récompense de cette belle création. Ce dernier
précise. Elle va devenir une des clés du monde à venir ».                   développements économiques en cours (pas seulement aux                          demanda que soit déposé un grain de riz sur la première case du
                                                                            États-Unis) et les besoins réglementaires pour accompagner                      jeu, deux grains sur la seconde, quatre sur la troisième, et ainsi
Comme d’autres, ce rapport a largement contribué à éveiller                 cette évolution, les enjeux dans deux secteurs clés des                         de suite en doublant la quantité de riz à chaque case jusqu’à
l’intérêt du monde politique pour l’IA. Le Rapport Villani avait            économies belge et européenne : l’agriculture et la santé.                      remplir l’échiquier. Le roi sourit et accepta immédiatement
d’ailleurs été remis à Emmanuel Macron, et accompagné d’un                  Concrètement, la question de recherche qui sous-tend cette                      cette récompense en apparence très modeste. Mais il dut se
discours fleuve du président qui déclarait : « Il faut tenir le             étude peut être présentée comme suit : « Quels sont les                         rendre compte qu’avec un jeu de 64 cases, il fallait déposer 264
progrès technique et humain en même temps. […] Penser                       enjeux pour les domaines de la santé et de l’agriculture à l’aune               grains de riz, soit plus de 18 milliards de milliards de grains,
les termes d’un débat politique et éthique. […] Il ne faut ni               de l’IA et comment mettre en place les conditions optimales                     signifiant par conséquent la ruine de son royaume.
avoir peur, ni être naïfs ». En Belgique, le débat a été lancé              pour que les entreprises belges et européennes puissent tirer
au Parlement fédéral. Un groupe de travail de la Chambre                    profit du potentiel énorme de ce type de technologie dans ces
des Représentants se penche sur l’incidence de l’IA sur divers              secteurs ? »



1 C. de Salle, O. Colin, N. Petit, A. De Saint Martin et J.-F. Bairiot, « Accompagner la robotisation de l’économie » (Etudes du Centre Jean Gol, 2017) .



                                                                                                                                                                                                                                 5
    Cette légende introduit un parallélisme avec l’évolution                même de la réflexion humaine. Ou, dit plus platement, comment          désormais leur siège non loin de San Francisco. On pense
    exponentielle de la technologie au cours de ces dernières               recréer un cerveau humain. Comme le note Villani, partant de           bien évidemment aux GAFA(M), acronyme de Google-Apple-
    décennies. C’est Gordon Moore, docteur en chimie et en                  cet objectif global, on comprend aisément que le champ des             Facebook-Amazon (en y ajoutant Microsoft), qui apparaissent
    physique et co-fondateur de la société Intel, le premier                possibles est à l’image de la pensée humaine : infini. L’application   comme des mastodontes économiques et financiers (Apple
    fabricant de microprocesseurs, qui a formulé cette théorie en           concrète de cette dernière dans des machines techniquement             et Amazon ont récemment dépassé les 1.000 milliards de
    l’appliquant au nombre de transistors d’un circuit électronique.        supérieures aux capacités physiques et mémorielles de                  valorisation boursière).
    La première loi de Moore établie en 1965 nous disait que la             l’homme laisse rêveur : quel problème du monde ne saurait être
    « complexité des semi-conducteurs proposés en entrée de                 résolu en alliant de telles puissances, qui plus est lorsqu’elles se   Bien que différentes tant dans leurs structures que dans les
    gamme doublait tous les ans à coût constant depuis 1959. En             renforcent mutuellement par une capacité d’apprentissage et            services qu’elles proposent, les GAFA(M) ont en commun
    1975, Moore a revu sa prédiction en considérant que le nombre           de perfectionnement continu ?                                          une volonté affichée de devenir les leaders de l’IA, que ce soit
    de transistors des microprocesseurs sur une puce de silicium                                                                                   dans leur « core business model » ou même en développant
    doublait tous les deux ans.                                             Mais avec le rêve vient souvent le cauchemar. Et les scénarios         de nouveaux produits et services apparemment sans lien avec
                                                                            catastrophes sont légion, alimentés par les films, séries et           leur mission première. A ce titre, et malgré le côté réducteur
    Les développements rapides de l’informatique et la numérisation         ouvrages de science-fiction. Le plus courant d’entre eux étant         et peu éclairant de l’acronyme, il s’agit sans doute d’un point
    de notre économie constituent certainement une conséquence              que l’homme soit à l’avenir dépassé par la machine ; celle-ci,         commun pertinent pour cette étude.
    directe de la croissance exponentielle des capacités de calcul          devenue incontrôlable par la maîtrise de ses propres capacités
    des ordinateurs couplée à une décroissance des prix. Bien que           d’apprentissage, réduira l’homme à l’état d’esclave. C’est             Quoiqu’il en soit, et alors que le frein premier à la recherche en
    la loi de Moore ne soit qu’une règle empirique et qu’on peut            en quelque sorte le mythe de la singularité. Bien que moins            IA est le manque d’argent, c’est grâce à leurs profits énormes
    raisonnablement douter de sa validité future, nous pouvons              spectaculaires, des craintes liées au « remplacement » de              que ces entreprises peuvent développer des programmes
    toutefois nous demander jusqu’où cette évolution nous mènera.           l’homme par la machine sont toutefois bien réelles. C’est le cas       de recherche ambitieux. Des profits tirés des données,
                                                                            en matière d’emplois, le débat entre perte et création d’emplois       recherchées et exploitées telles une sorte de nouvel or noir.
    Par ailleurs, les progrès réalisés ces dernières années et les          n’étant toutefois pas encore tranché. Cette question, ainsi que        Les GAFA(M) seraient un des symboles de ce que l’on peut
    nombreuses retombées médiatiques liées à l’IA pourraient                celle de l’accompagnement réglementaire de cette évolution, a          appeler la datafication du monde. Elles basent leur gigantesque
    nous laisser penser que ce concept est relativement nouveau.            d’ailleurs été largement débattue dans une précédente étude            profit sur une exploitation massive de données personnelles
    Il n’en est rien. Mêlant raisonnement scientifique, application         du Centre Jean Gol (voir supra) et continuera de l’être ici, en        et agrégées : elles constituent le nerf de la guerre pour
    technologique et utopie, le concept est en réalité relativement         ce qui concerne les deux secteurs analysés. Quoiqu’il en soit,         développer encore leurs services. Les capacités financières
    ancien. Ainsi, on évoque régulièrement la conférence de                 nous voilà outillés d’une définition et de perspectives globales       dégagées par l’exploitation de ces données leur permettent
    Dartmouth en 1956 comme point de départ de la recherche en              sur l’IA que nous résumerons comme suit : Faire l’homme hors           ainsi de développer l’expertise nécessaire à la mise en œuvre
    IA. La question centrale de cette conférence visait à savoir si         de l’homme. Faire l’homme mieux que l’homme.                           de projets innovants en matière d’IA.
    chaque tâche cérébrale pouvait être mécanisée.
                                                                                                                                                   Toutefois, n’y a-t-il que ces entreprises pour pousser la
    C’est d’ailleurs toujours cette question qui constitue le fondement     LA SILICON VALLEY, CŒUR POLITIQUE                                      recherche en IA ? La réponse est évidemment non. À l’heure où
    de la recherche en IA qui, selon une définition classique, renvoie
    à des « programmes informatiques qui traitent des problèmes
                                                                            ET ÉCONOMIQUE DE L’INTELLIGENCE                                        d’autres géants du numérique engrangent des profits records, il
                                                                                                                                                   serait faux de croire que ces quatre entreprises sont les seules
    habituellement résolus par des processus mentaux de haut                ARTIFICIELLE ?                                                         à s’être aventurées sur ce terrain. Mais preuve de la difficulté
    niveau chez les humains »2, et notamment les raisonnements                                                                                     d’appréhender correctement cette réalité économique nouvelle
    abstraits, créatifs et intuitifs. Ce n’est donc pas la réalisation de   C’est l’assertion, a priori peu discutable, que Cédric Villani         et de comprendre réellement les objectifs de ces nouveaux
    tâches complexes qui est en jeu (une compétence recherchée              fait en introduction de son rapport. Il est vrai que nombre            géants, l’utilisation de l’acronyme est encore et toujours
    par la robotisation mécanique) mais bel et bien le processus-           d’entreprises citées en exemples ont été créées ou ont                 utilisée, malgré sa tendance à regrouper des entreprises



    2 CJG, Accompagner la robotisation de l’économie (voy. infra), page 8



6   LES ÉTUDES DU CENTRE JEAN GOL
aux caractéristiques et objectifs bien différents. Sans même
sortir des États-Unis, on pourrait ainsi ajouter aux GAFA(M)
les NATU (Netflix, AirBnb, Uber, Tesla). S’il est vrai que ces
                                                                                  Les projets IA des géants chinois
quatre entreprises ont bouleversé les secteurs dans lesquels
elles se sont implantées, on peine à voir leur véritable point                    En 2016, le champion du monde de go – jeu de société                    Parmi les sélectionnés : Baidu, Alibaba, Tencent et un
commun, même si les NATU sont souvent présentées comme                            le plus populaire en Chine – dut s’incliner en finale d’un              spécialiste de la reconnaissance vocale nommé iFlyTek.
des emblèmes de la révolution numérique, de par les services                      tournoi face au logiciel « Deep Mind » de Google. À en
innovants qu’elles arrivent à proposer dans des secteurs                          croire certaines sources du renseignement américain3,                   Ces quatre firmes sont désormais chargées de créer des
autrefois parfaitement établis et contrôlés.                                      c’est à ce moment que Pékin se serait intéressé de près à               « plateformes d’innovation ouvertes » qui renforceront
                                                                                  l’IA et aurait pleinement réalisé son potentiel stratégique.            l’entrepreneuriat et l’intégration industrielle dans
Toutefois, tout comme pour les GAFA(M), on peut retrouver                         Aujourd’hui, le régime en a fait la clé de ses nouvelles                leurs domaines respectifs. Baidu se concentre sur la
pour chacune de ces entreprises une volonté de développer                         ambitions économiques et politiques, au point que les                   construction de véhicules autonomes, Alibaba associe
des services basés sur l’IA. L’acronyme reprend donc quelque                      projets des géants numériques chinois se confondent                     l’IA au cloud computing pour générer des « city brains »
peu d’intérêt en ce qu’il présente de nouvelles perspectives                      largement avec ceux du parti unique.                                    et Tencent développe une vision artificielle pour faciliter
d’utilisation pour l’IA et permet de sonder quelque peu les                                                                                               les diagnostics médicaux.
nombreuses possibilités offertes par l’IA.                                        Dix-sept domaines d’application prioritaires – dont les
                                                                                  robots de service et les drones intelligents – ont été                  En mai, ce dernier groupe a inauguré un laboratoire
Les États-Unis n’ont pas le monopole des acronymes. La                            définis au courant de l’année 2017 dans le cadre d’un plan              de recherche à Seattle (États-Unis) qui est aujourd’hui
Chine se positionne clairement comme le deuxième grand                            triennal au terme duquel la Chine devrait avoir rattrapé                dirigé par un ancien scientifique de Microsoft. Sur le
« incubateur » de géants mondiaux, mettant en avant les                           le niveau de R&D des GAFA(M).4 Suite à cela, elle se                    sol chinois, une cinquantaine de spécialistes de l’IA ont
BATX, pour Baidu, Alibaba, Tencent et Xiaomi. On pourrait                         donnera dix ans pour s’imposer comme leader mondial                     été recrutés par Tencent pour superviser le travail d’un
grossièrement les présenter comme les équivalents chinois                         de l’IA en espérant que son industrie pèsera autour de                  bataillon de 200 ingénieurs.
des GAFA(M) tant leur taille et leurs services apparaissent                       150 milliards $ en 2030.
comparables. Certes moins connues en Europe, ces sociétés
investissent d’énormes sommes dans le développement de l’IA,                      Un mois après avoir appelé, lors de son discours
instaurant de facto un nouveau centre stratégique de cette                        au Congrès National Populaire, à une intégration
technologie en concurrence directe avec les entreprises de la                     « profonde » des technologies de pointe dans la vie
Silicon Valley. Ce qui ne les empêche pas de créer certaines                      quotidienne, le gouvernement de Xi Jinping a constitué
coalitions d’intérêts, comme le montre la récente intégration                     en avril 2018 une « équipe nationale » d’entreprises et de
de Baidu dans le « Partnership on AI » lancé à l’initiative des                   centres de recherche à forte capacité d’innovation.5
GAFA(M).




3 A. Herman, « China’s Brave New World of AI. » (Forbes, 30 août 2018)
4 Ministère de l’Industrie et des Technologies de l’Information, Avis sur le plan d’action triennal visant à promouvoir une nouvelle génération d’industries de l’intelligence artificielle, 2017.
5 M. Jing et S. Dai, « China recruits Baidu, Alibaba and Tencent to AI ‘national team’ » (South China Morning Post, 25 septembre 2018)



                                                                                                                                                                                                                        7
    GAFA(M), NATU, BATX. Bien que réducteur voire trompeur,                Cette première question doit, nous l’avons dit, être déclinée     Les tendances observées il y a quelques années dans les modes
    nous pouvons nous servir de ces acronymes pour démontrer               dans des secteurs précis pour sortir des débats déjà bien         d’exploitation, les types de production et les débouchés, en
    le réel changement de paradigme que connaît l’économie                 entamés sur la gestion de données personnelles par de grandes     Belgique et à l’exportation, des différents produits agricoles,
    mondialisée. Basées sur l’exploitation de données, la mise             entreprises et les enjeux que cela représente. Il convient de     révélaient une intensification et une spécialisation croissantes
    en place de services sur mesure valorisant l’expérience, la            choisir des secteurs clés pour l’Europe, où un développement      de la production ». Ce document notait également « qu’un
    puissance financière et l’investissement dans la recherche en          de « champions européens » est possible grâce à l’exploitation    volume toujours croissant de production est réalisé par un
    IA, ces entreprises entretiennent savamment leur monopole              de données techniques et un cadre réglementaire porteur           nombre de travailleurs et dans un nombre d’exploitations
    et révolutionnent l’économie d’une manière inédite dans                encore à définir, de même que d’autres mesures politiques à       toujours plus restreints »6.
    l’histoire. Mais sans rentrer dans le combat des définitions et        prendre à différents niveaux de pouvoir. L’enjeu est à la fois
    des analyses des performances boursières, nous pouvons nous            économique, social et (géo-)politique.                            Le rapport de Statbel sur l’Agriculture7 présenté en 2018 ne
    intéresser à contredire l’affirmation de Cédric Villani sur « le                                                                         dit pas autre chose : « La caractéristique majeure du secteur
    cœur politique et économique de l’IA » qui se trouverait dans          Les deux secteurs choisis pour cette étude sont l’agriculture     agricole belge est la diminution structurelle du nombre
    la Silicon Valley.                                                     et la santé, deux domaines dans lesquels l’Europe a prouvé        d’exploitations agricoles qui entraîne un phénomène de
                                                                           son savoir-faire, son expertise, et qui constituent des viviers   concentration des terres. En 36 ans, de 1980 à 2016, le pays a
    Les entreprises chinoises sont bel et bien présentes et pèsent         d’emplois majeurs pour le continent. L’IA révolutionne déjà       perdu 68% de ses exploitations […] La superficie moyenne par
    de tout leur poids dans la recherche appliquée en IA. Un               ces secteurs, et ce n’est qu’un début. Il faut y apporter des     exploitation a, dès lors, presque triplé. La main-d’œuvre dans
    nouveau cœur économique de l’IA semble s’y être développé,             réponses nationales et européennes, à la fois pour contrecarrer   l’agriculture connaît parallèlement une contraction de son
    soutenu par le pouvoir politique qui y voit des opportunités           l’hégémonie des blocs américain et asiatique et pour créer de     volume : le secteur a perdu 60 % du nombre de travailleurs
    géostratégiques majeures. Et alors que les potentialités de l’IA       la valeur ajoutée dans notre pays.                                occupés aux activités agricoles ». Aujourd’hui, l’agriculture
    sont énormes, il est évident que l’Europe ne fait pas partie                                                                             représente moins d’1% du PIB belge, mais représente près
    du jeu à l’heure actuelle. Ou plutôt, elle se trouve en plein                                                                            de 5% des exportations du pays. Depuis 2010, l’agriculture
    milieu, sans voix au chapitre, contrainte de voir arriver sur          L’AGRICULTURE, PREMIER TÉMOIN DES CHANGEMENTS                     biologique connaît quant à elle une forte croissance : les
    son territoire des solutions qui ne lui apportent pas la valeur        DE SOCIÉTÉ                                                        superficies cultivées ont augmenté de près de 71,3 % ces huit
    ajoutée nécessaire à son indépendance, et à la création de                                                                               dernières années.
    bien-être au sein de sa société.                                       L’agriculture est sans doute l’un des secteurs d’activité au
                                                                           sein duquel l’évolution du mode de travail et de production en
                                                                           raison des progrès technologiques est la plus marquante. C’est    QUELS ENJEUX POUR L’AGRICULTURE ?
    L’EUROPE, AU MILIEU DU JEU DE QUILLES                                  donc devenu un lieu commun de dire que le métier d’agriculteur
                                                                           a profondément changé avec la révolution industrielle, la         De même que son évolution semble inexorable, l’agriculture
    Ce constat soulève en réalité la question sous-jacente de              mécanisation des tâches, l’arrivée des engrais chimiques ou       fait face à des tendances lourdes qui traversent le climat,
    notre étude. Au milieu (géographique) de ce jeu de quilles des         encore la mise en concurrence mondiale des produits. Le           la société, la politique et son propre secteur. On notera
    puissances de l’IA se trouve l’Europe, que beaucoup d’experts          constat que l’on dresse d’habitude au sujet de l’agriculture du   aisément les enjeux (sécheresse, maladies nouvelles …)
    estiment à la traîne en matière d’investissements et de                XXIe siècle n’est ainsi que le fruit d’une évolution entamée il   qui accompagnent la modification accélérée du climat. En
    mesures réglementaires favorisant le développement de l’IA.            y a bien longtemps. Dans un « courrier hebdomadaire » de          corollaire, on remarquera la demande forte pour des produits
    Il est vrai qu’aucune entreprise européenne ne performe au             1992, le CRISP notait déjà que « comme ceux des autres pays       de qualité, sans pesticides ou encore issus de l’agriculture
    même niveau que les GAFA, NATU ou BATX. Comment faire,                 de la Communauté européenne, les agriculteurs belges sont         biologique, respectueux de l’animal, ou encore la lutte contre
    dès lors, pour créer les conditions favorables à l’émergence de        confrontés à de sérieux problèmes […]                             le gaspillage alimentaire.
    champions européens de la donnée et de l’IA ?



    6 E. Van Heck, « Evolution de l’agriculture en Belgique » (Courrier hebdomadaire du CRISP, 1992/1-2)
    7 Statbel, « Chiffres clés de l’agriculture en 2018 »



8   LES ÉTUDES DU CENTRE JEAN GOL
De manière générale, les considérations environnementales et            besoins d’une population grandissante et exigeante, alors             Comment former l’agriculteur de demain ?
sanitaires constituent la clé de voûte de la future Politique           que l’urbanisation s’accroît, que les changements climatiques
Agricole Commune, qui constitue un appui financier                      affectent la rentabilité de nombreuses parcelles et que le            C’est ce que nous tenterons de présenter via divers exemples,
essentiel pour nombre d’exploitants. Celle-ci inclut d’ailleurs         mode de production dominant pose de nombreuses questions              prémisses de l’agriculture connectée qui se développe.
d’autres facteurs, tels que le vieillissement des agriculteurs,         sociales, éthiques, environnementales et sanitaires.                  Sans naïveté ou évangélisme, il conviendra d’analyser les
le développement technologique et la recherche. On le                                                                                         options politiques et les nouvelles questions éthiques pour
voit dans cette présentation volontairement succincte et                Les enjeux de l’agriculture du futur ne sont donc pas très            accompagner ce changement et en tirer les meilleurs profits
successive, tous ces enjeux sont largement entremêlés, bien             éloignés des préoccupations actuelles. Mais une agriculture           tant économiques que sociétaux.
qu’ils gravitent autour de plusieurs grands thèmes aisément             intelligente apporterait de nombreuses réponses, sans
identifiables.                                                          toutefois solutionner tous les problèmes. L’IA et l’exploitation
                                                                        de données agricoles devraient permettre une production de            L’INTELLIGENCE ARTIFICIELLE AU SERVICE DE NOTRE
Mais l’enjeu numéro 1 pour l’agriculture de demain réside sans          pointe, grâce à une connaissance parfaite du terrain de culture       SANTÉ
doute dans le fonctionnement de l’ensemble de la chaîne de              et des besoins des plantes ou des animaux. L’agriculture sera
valeur et la relation entre les agriculteurs, les transformateurs,      connectée, technologique, souvent hors-sol ou urbaine, gérée          Avez-vous déjà envisagé la possibilité de vous faire examiner,
les distributeurs et les consommateurs. Il s’agit d’utiliser            quotidiennement par des machines automatisées, concentrées            opérer ou prescrire un traitement par un robot doté d’IA ?
toutes les potentialités de l’IA pour développer à la fois les          sur le bon développement de la plante ou de l’animal. La dualité      Quelles fonctions médicales délégueriez-vous bien volontiers
capacités de chaque acteur mais également créer les liens               de l’agriculture résidera donc dans la localisation des parcelles.    à un robot et à l’IA ? Dans quelles circonstances considérez-
entre eux, élément essentiel pour s’attaquer à ces défis                Tantôt à la campagne, tantôt au sein même des villes. Mais            vous au contraire l’avis, la présence ou l’intervention d’un
imbriqués. L’agriculteur de demain sera tantôt gestionnaire             la technologie dominera la production. Les productions se             médecin indispensable ? Si ces questions se posent depuis
d’entreprise, tantôt chimiste, planificateur ou négociateur. Et         spécialiseront alors selon les intérêts économiques et les            déjà quelques décennies, les réponses sont plus que jamais
pourtant, malgré cette évolution constante, le « gap » entre le         facilités logistiques. Quoiqu’il en soit, et comme le note Villani,   d’actualité. Les décisions et les initiatives qui sont prises
métier d’agriculteur tel que nous le connaissons aujourd’hui            « l’IA, qui nécessite un volume important de données, peut            aujourd’hui pour développer la robotique et l’IA dans le
et celui qui se développera dans les prochaines années est              permettre des innovations sur l’ensemble de la chaîne de              domaine de la santé sont décisives et révélatrices de notre
énorme.                                                                 valeur – production, transformation, distribution, information        capacité à assumer les grands défis de santé publique qui se
                                                                        du consommateur »8.                                                   profilent dans nos sociétés.
Plus encore qu’aujourd’hui, la place de l’agriculteur sera divisée
entre le travail dans les champs et la gestion administrative. Il       Mais là encore, c’est l’accès et l’utilisation massive de             Il y a en effet un triple objectif de santé publique qui motive
pourrait même être citadin et ne passer qu’un temps minime              données qui doit permettre d’en arriver là, tout en assurant          aujourd’hui les décideurs politiques, les chercheurs, les
dans son exploitation autonome. Remplacé, assisté par des               des coûts d’utilisation acceptables et une rentabilité                professionnels et les entreprises à développer davantage l’IA
machines intelligentes, le métier actuel pourrait connaître des         suffisante, principalement pour l’agriculture urbaine. Le             dans le domaine de la santé : le vieillissement de la population,
évolutions telles qu’il faudra complètement repenser l’accès            rôle de l’agriculteur, lui, nécessitera une formation pointue         l’augmentation des maladies chroniques doublée d’une
à la profession et les méthodes agricoles… sans toutefois               en gestion des données et une connaissance informatique               diminution des décès dus à des maladies transmissibles, et la
remettre en cause les enjeux historiques de l’agriculture               poussée. Plusieurs initiatives se développent en Europe, que          réorganisation du système de santé en un système collaboratif,
et sa dépendance, elle aussi historique, à d’autres facteurs.           ce soit dans les champs à l’aide de drones ou en ville, dans de       efficace et durable.9 Ces défis préoccupent et suscitent
Car l’évolution du métier répond aussi à des changements                grands hangars ou sur les toits. Ce changement de paradigme,          l’innovation, car la santé est au cœur de notre prospérité
démographiques, climatiques, et géographiques, tout en                  porté par l’IA, offre des opportunités majeures. Comment              économique, sociale et environnementale, et constitue un des
intégrant des préoccupations environnementales et sanitaires            faire émerger de grands acteurs européens en la matière et            plus gros secteurs d’industrie au monde.
légitimes. L’agriculture devra ainsi apporter des réponses aux          ainsi répondre (en partie) aux grands enjeux de l’agriculture ?



8 C. Villani, « Donner un sens à l’intelligence artificielle » (2018), p. 205 .
9 X, « L’innovation médicale 2018 » (Media Planète – Informations médicales, mars 2018) .



                                                                                                                                                                                                                  9
     Parallèlement à ce constat, PwC10 relève cinq tendances qui,             a un impact certain sur le marché du travail que ce secteur              entreprises de technologies font partie du HealthTech, ce qui
     ensemble, démontrent que la robotique et l’IA sont en train              représente. En effet, le secteur de la santé humaine et de               représente un nombre conséquent pour un pays aussi petit
     de remodeler le domaine de la santé : l’évolution des besoins            l’action sociale en Belgique ne représente pas moins de 14,9 %           et complexe.15 C’est un nombre impressionnant lorsque l’on
     médicaux et des infrastructures qui y répondent, l’énorme                de l’emploi, ce qui est bien supérieur à la moyenne européenne           sait que les start-ups belges restent confrontées à un certain
     quantité de données médicales auxquelles nous avons accès,               qui s’élève, elle, à 11% seulement.11 Selon le Bureau du Plan, ce        nombre d’obstacles de taille qui les empêchent de suivre le
     le développement des technologies de l’information dans le               secteur devrait même atteindre 22,6% de l’emploi en 2021.12              même parcours d’évolution rapide et fructueux que celui
     domaine des soins de santé, la démocratisation de l’accès aux                                                                                     de Google, par exemple. La complexité de notre système de
     soins de santé et la volonté de tout un chacun de prendre                Outre son impact sur l’emploi, l’IA ouvre également de belles            soins de santé, la difficulté pour les jeunes entrepreneurs de
     une part active dans sa santé et son bien-être. Si ces cinq              perspectives en termes de croissance économique et de                    cerner le secteur médical très hétérogène, le pénible accès
     paramètres seront analysés plus en détails dans les pages qui            rentabilité des entreprises actives dans le secteur des soins de         aux données médicales et l’étroitesse du marché belge sont
     suivent, ils soulèvent d’instinct le sentiment que le secteur des        santé. Selon une étude réalisée en 2017 par le cabinet de conseil        autant d’illustrations des difficultés pour un entrepreneur
     soins de santé connaît d’ores et déjà une profonde mutation.             Accenture, la rentabilité de ces entreprises devrait augmenter           belge d’assurer la viabilité – voire le succès – de sa start-up
                                                                              de 55% d’ici 2035.13 Une étude réalisée en 2017 par McKinsey             e-santé.
     Diverses initiatives sont prises aux niveaux de l’Union                  démontrait par ailleurs que le potentiel d’automatisation du
     Européenne, de la Belgique, de nos Régions et de nos                     secteur des soins de santé et des services sociaux s’élevait             C’est justement pour surmonter ces difficultés qu’il existe
     Communautés pour développer des outils numériques et                     tout de même à 36%.14                                                    chez nous de plus en plus d’initiatives et de structures,
     technologiques capables, d’une part, de répondre à ces défis                                                                                      régionales ou nationales, destinées à accompagner et
     majeurs et, d’autre part, de positionner le marché européen              Le développement de l’IA dans ce secteur représente donc une             supporter l’entreprenariat dans le secteur de la santé. Pensons
     – mais surtout belge – en tant que leader de l’IA en santé.              source d’innovations, d’opportunités et de profits conséquente           notamment à la nouvelle initiative HealthTech.Belgium,
     C’est que l’IA ouvre des perspectives très prometteuses                  pour les chercheurs et les entreprises, mais constitue                   soutenue par la ministre de la Santé, Maggie De Block, et
     pour ce secteur : elle permettrait en effet de stimuler la               également un impératif de santé publique que les autorités               par le ministre de l’agenda numérique, Alexander De Croo,
     recherche et l’innovation médicale (qu’elle soit thérapeutique           ne doivent pas minimiser si elles veulent assurer la survie de           ou au programme unique MedTech Accelerator, lancé cette
     ou pharmacologique), d’améliorer la qualité, l’efficacité et la          leur système économique, politique et social sur le long terme.          année à l’initiative des trois Régions et destiné à soutenir les
     sécurité des soins tout en réduisant les coûts que ceux-ci               Partout en Europe et ailleurs dans le monde, les systèmes de             entrepreneurs développant leur projet dans le secteur médical.
     impliquent. Elle permet d’aider les gens à se maintenir en               soins de santé doivent évoluer vers plus de prévention, plus
     bonne santé, les médecins à détecter certaines maladies et               de qualité et d’efficacité, plus de soins à domicile, plus de            Dans ce contexte, le gouvernement joue un rôle majeur dans
     à poser un diagnostic plus rapidement et plus précisément,               santé mobile et digitale, et doivent, par-dessus tout, susciter          le soutien et le développement de l’industrie HealthTech.
     à gérer et coordonner un plan de traitement de manière plus              l’innovation et l’entreprenariat.                                        Celui-ci constitue l’investisseur principal dans les start-ups,
     efficace et appropriée, et à maintenir les personnes âgées                                                                                        principalement par le biais de fonds d’investissement publics
     indépendantes pendant plus longtemps, voire à lutter contre              Et cela est bel et bien le cas en Europe où l’on observe une             ou semi-publics. Ainsi, les sources de financement en Belgique
     leur solitude.                                                           explosion d’innovations HealthTech, un nom qui rassemble les             ne sont pas difficiles à trouver lorsque le projet s’avère avoir
                                                                              Care Tech (entreprises qui développent des solutions dans le             un réel potentiel. Encore faut-il parvenir à se distinguer dans
     Cette présence de plus en plus marquée de l’IA et de la                  domaine du bien-être), Reg Tech (Regulatory Technology) et               un contexte où de nombreux talents tentent de se surpasser
     robotique dans le domaine de la santé et de l’action sociale             Med Tech (Medical Technology). En Belgique, presque 10% des              les uns les autres.


     10 PwC, What doctor? Why AI and robotics will define New Health, Updated June 2017 .
     11 Statistiques du Service Public Fédéral de l’emploi, citées par CJG, Accompagner la robotisation de l’économie (voy. infra), p. 25.
     12 Ibid.
     13 Accenture, 2017 .
     14 McKinsey&Company, Digitally-enabled automation and artificial intelligence: Shaping the future of work in Europe’s digital front-runners, octobre 2017, p. 32 .
     15 O. Mohout and S. Staelraeve, “5 things you need to know about the Belgian HealthTech landscape in 2017” (Startups.be, 3 janvier 2017) .



10   LES ÉTUDES DU CENTRE JEAN GOL
Il est donc intéressant d’analyser l’apport et les bénéfices          Pour mener à bien cette analyse, il nous faudra inévitablement
considérables qui peuvent être apportés par l’IA et la                revenir sur l’importance capitale d’un système de collecte, de
robotique dans le secteur médical, qu’il s’agisse de l’e-santé ou     gestion et d’usage des données de santé à la pointe et unifié,
des biotechnologies. Nous l’avons vu, une (r)évolution est en         tant au niveau européen qu’au niveau belge ou régional. Ces
cours, poussée tant par l’impératif de santé publique que par         données sont en effet d’importance capitale pour l’industrie
la volonté de faire partie de cette « compétition de l’innovation     médicale, qu’il s’agisse des grosses entreprises qui innovent
médicale » qui pourrait rapporter gros pour les entreprises – et      ou des start-ups qui désirent se développer au sein du marché
aussi, bien sûr, pour l’économie nationale. L’Union Européenne        mondial de la santé digitale, évalué à 118 milliards $ en 2017 et
tente d’adopter une posture proactive en matière d’IA dans la         estimé à plus de 200 milliards $ d’ici 2020.16 L’accès et l’usage
santé. En 2012 déjà, la Commission publiait un « plan d’action        de ces données sont les prémisses d’un système qui répond
pour la santé en ligne 2012-2020 – des soins de santé innovants       adéquatement aux défis de santé publique tels que décrits
pour le XXIe siècle ». En 2015, le Groupe européen d’éthique des      ci-avant. Ils ouvrent la porte à une médecine plus prédictive,
sciences et des nouvelles technologies publiait son Opinion           personnelle et efficace, mais nécessite néanmoins un cadre
n° 29 sur les implications éthiques des nouvelles technologies        légal renforcé et unifié.
de santé et la participation des citoyens. Mais dans quelle
mesure exactement l’Union Européenne peut-elle réellement
soutenir l’industrie HealthTech sur son territoire ? De quelle
manière peut-elle la guider, l’encadrer, la freiner ?

Il convient par ailleurs d’examiner la manière dont l’écosystème
belge des soins de santé est structuré, sa réactivité aux besoins
et évolutions de santé publique, son potentiel d’innovation
et son ouverture au risque. Quelles sont les priorités des
entreprises belges, comment se démarquent-elles sur le
marché analysé ? Quels sont les systèmes d’accompagnement
mis en place ? Comment les autorités belges soutiennent-elles
l’épanouissement de leur industrie médicale ? Quels sont les
obstacles institutionnels, financiers ou stratégiques qui se
posent aux jeunes entrepreneurs ?




16 X, « Les enjeux de la santé digitale » (LLB, 16 décembre 2017) .



                                                                                                                                          11
                     I. L’AGRICULTURE FACE AUX DÉFIS DE L’INTELLIGENCE ARTIFICIELLE
     L’AGRICULTURE PRÊTE POUR DEMAIN ?                                         Bien entendu, nous pourrions considérer que chaque
                                                                               enjeu n’exige pas une solution directement apportée par
                                                                                                                                                         l’IA.18 Afin d’étayer notre propos, plusieurs exemples concrets
                                                                                                                                                         d’application de l’IA en agriculture (et plus largement, dans la
     « La technologie peut nourrir durablement les villes en                   l’IA. Des politiques publiques efficaces ne nécessitent pas               chaîne alimentaire) seront présentés tout au long de ce chapitre.
     développement dans le futur. Voici comment »17. C’est par                 nécessairement le recours à des technologies de pointe pour
     ce titre accrocheur que deux chercheurs et consultants ont                apporter des réponses adéquates.                                          Ce cheminement nous mènera naturellement aux
     voulu affirmer l’apport essentiel des nouvelles technologies                                                                                        recommandations que nous pourrons adresser aux décideurs
     (et particulièrement de l’IA) pour le futur de notre agriculture.         Si un tel raisonnement est évidemment acceptable et logique, il           politiques pour développer le plein potentiel de cette
                                                                               révèle toutefois notre incapacité à appréhender l’ensemble des            technologie dans le secteur agricole.
     C’est que les enjeux et l’état actuel de l’agriculture méritent           possibilités offertes par l’IA et l’utilisation de données. Beaucoup
     une affirmation aussi catégorique. Le modèle actuel est                   sont encore surpris des capacités incroyables de certains robots
     soumis à d’innombrables pressions internes et externes qui                ou des nouveaux marchés ouverts par des algorithmes. L’IA se              DE NOMBREUX ENJEUX, TROIS GRANDS THÈMES
     laissent penser que la rupture à venir aura des conséquences              situe encore à la frontière du réel, de l’imaginaire et de l’impensable
     plus importantes que les évolutions précédentes.                          pour le grand public comme pour le monde politique. C’est au              Quels sont les grands enjeux auxquels fait face l’agriculture ?
                                                                               gré des prouesses technologiques, généralement relayées par les           Il est relativement aisé d’en dresser une longue liste, tant
     Car, comme nous l’avons rappelé dans l’introduction de                    médias, que le monde extérieur se fait petit à petit une idée des         l’actualité nous rappelle constamment la nécessité de
     cette étude, nul besoin d’être spécialiste pour faire état des            possibilités de ce champ technologique, sans pour autant être en          transformer notre mode de production agricole (ou à tout le
     évolutions majeures de l’agriculture, que ce soit dans une                mesure d’anticiper la suite.                                              moins le besoin de s’adapter aux pressions externes).
     perspective historique sur un temps long (de la sédentarisation
     de l’homme à nos jours) ou au travers de l’étude des                      Cette étude et les solutions présentées font ainsi partie de ce           Toutefois, dans le cadre de cette étude et pour faciliter la
     changements technologiques, financiers, sociologiques et                  processus permettant d’appréhender les solutions offertes par             présentation au lecteur, nous proposons d’évoquer trois
     commerciaux du siècle dernier.                                            l’IA pour chaque enjeu. Il ne s’agit pas de dire que l’IA constitue       grands thèmes résumant les défis qui se présentent : un
                                                                               la solution la plus pertinente à chaque problème, mais bien de            environnement sous pression, de nouvelles méthodes de
     Les défis qui attendent l’agriculture sont énormes. La liste              démontrer que son champ d’application est tellement large                 production, et des relations nouvelles au sein de la chaîne
     de ceux-ci, certes évasive, présentée en introduction doit                qu’elle ne peut que s’imposer dans le débat public.                       alimentaire. Ces trois thèmes n’existent évidemment pas en
     maintenant être complétée et précisée afin de la rendre                                                                                             vases clos. Les interactions entre eux sont déterminantes, et
     opérationnelle dans le cadre d’une vision globale permettant              Dans ce chapitre, nous commençons par présenter les grands                il convient de les lire en gardant en tête cette notion cruciale.
     de relier chaque problématique à une solution directement                 enjeux qui entourent la production agricole, avant d’énumérer
     applicable de l’IA ou, le cas échéant, à une opportunité ou un            conjointement les solutions, les opportunités et les risques              À la suite de cette présentation, nous terminerons par quelques
     risque nécessitant de facto une action politique de sorte à               apportés par l’utilisation de l’IA. Viendront ensuite le cadre            éléments essentiels sur le métier d’agriculteur, qui subit lui aussi
     articuler une réponse adaptée.                                            réglementaire et les initiatives, privées ou publiques, régionales,       de nombreux changements et doit faire face à de profondes
                                                                               fédérales et européennes, qui se développent autour de                    mutations auxquelles l’IA pourra également répondre.



     17 F. Davies et B. Garrett, “Tech can sustainably feed developing world cities of the future. Here’s how” (SingularityHub, 5 septembre 2018) .
     18 Dans cette partie, nous nous éloignerons quelque peu du domaine agricole, certaines dispositions réglementaires ou initiatives n’étant pas directement liée à ce secteur mais ayant tout de même un impact sur celui-ci.



12   LES ÉTUDES DU CENTRE JEAN GOL
1) UN ENVIRONNEMENT SOUS PRESSION                                         Si, comme on le voit sur ce graphique           IMPORTANCE DES DIFFÉRENTES CULTURES (EN HA)
                                                                          montrant l’importance des différentes
                                                                                                                                               2000                                                2017
L’environnement est probablement le facteur le plus                       cultures en Belgique (cultures en plein air,                                                                                                0,7%
déterminant pour le futur de notre agriculture, du niveau                 la précision est importante), on constate                                            1,4%
                                                                                                                                                                           35,2%                                      0,5%
                                                                                                                           36,3%                              0,4%
le plus local aux grandes exploitations européennes,                      une assez forte stabilité dans les différents
de la production végétale à l’élevage. Les changements                    types de céréales ou de légumes cultivés,
                                                                                                                                                               22,4%                                                   23,0%
climatiques et ses conséquences pèsent sur la productivité                c’est le rendement de ces cultures qui pose
                                                                                                                                                                           1,8%
et le rendement des récoltes, et donc sur les revenus des                 problème. Dans la tendance haussière de         1,4%
                                                                                                                                                                           3,7%
agriculteurs, l’approvisionnement de la chaîne alimentaire, le            long terme identifiable sur le graphique ci-    2,5%

type de culture choisie, l’utilisation d’intrants chimiques, le           dessous, on aperçoit également des chocs                                             9,5%
                                                                                                                                                                                                                        7,5%
comportement des consommateurs, etc.                                      importants dans le rendement de certaines        20,9%
                                                                                                                                                               4,7%           20,7%
                                                                                                                                                                                                                       7,0%
                                                                          cultures.
En Belgique et en Europe, les exemples les plus frappants
                                                                                                                             Céréales pour le grain           Prairie permanente                     Cultures fourragères
sont les sécheresses des dernières années qui ont affecté                 Nous évoquions ainsi les sécheresses, mais         Pommes de terre                  Autres                                 Cultures permanentes
bon nombre de nos régions. À titre d’exemple, la Fédération               la récurrence d’évènements extrêmes et             Légumes en plein air             Cultures industrielles                 Jachères
wallonne de l’Agriculture estimait les pertes liées à la sécheresse       imprévisibles, certains de courte durée,
de 2018 à 358 millions d’euros19, mettant directement en cause            s’accélère. A ces évènements soudains,
la faiblesse des aides publiques (fonds des calamités, aides              il convient d’ajouter d’autres tendances        EVOLUTION DU RENDEMENT DE QUELQUES CULTURES (1960-2017)
exceptionnelles, compensations fiscales, etc.) proposées par              de long terme, elles aussi associées au
la Région.                                                                changement climatique, telles que la
                                                                          modification des moyennes de température
Ces épisodes de sécheresse étant de plus en plus récurrents,              et de précipitation, les maladies nouvelles,
l’on peut directement s’interroger sur les réponses à y                   la disparition d’insectes pollinisateurs ou
apporter tant en amont qu’en aval, le soutien financier ne                le manque d’eau. Toutefois, le changement
pouvant raisonnablement pas être une solution de long terme.              climatique n’est pas la seule cause de ces
                                                                          conséquences observables. En effet, quels
Toutefois, il est à noter que les enjeux climatiques ont des              effets du recours à certains intrants dans
effets paradoxaux, certaines modifications du climat ayant                les cultures sur la résistance des microbes ?
également un effet positif sur la production de denrées. Cela             Quelles conséquences d’une agriculture aux
ne peut toutefois pas constituer un motif de satisfaction                 ressources non maîtrisées sur les capacités
unique et nécessite également une réponse politique. En                   des nappes phréatiques ?
Belgique, ce mouvement de réorientation des cultures reste
relativement marginal et n’est pas nécessairement dû à un
changement de climat mais plutôt à des modifications de
la production de produits transformés pour répondre aux
attentes des consommateurs ou à la présence (ou disparition)
de politiques publiques régulatrices. La betterave sucrière en                                                              Froment d'hiver (100kg/ha)   Orge d'hiver (100kg/ha)       Maïs cultivé pour le grain (100kg/ha)
est ainsi un exemple frappant, mais nous y reviendrons.
                                                                                                                                                            Source : Statbel, Chiffres clés de l’agriculture 2018


19 Marc Mélon, « La sécheresse reste un gros problème pour les agriculteurs » (RTBF, 18 octobre 2018) .



                                                                                                                                                                                                                               13
14   LES ÉTUDES DU CENTRE JEAN GOL
Quoiqu’il en soit, s’il n’est pas encore évident de noter                  Ce critère d’interactions globales n’est nullement à négliger.    au besoin de production de plus en plus important et à la
l’augmentation de la fréquence de ces chocs dans le rendement              Il prédestine des choix locaux et régionaux de production         sociologie des agricultures. Ces facteurs viennent s’ajouter
des cultures, les prévisions largement relayées par la presse              (on parle certes moins, chez nous, de modification des types      au thème précédent pour compléter notre compréhension
n’encouragent pas à l’optimisme. Il est également aisé de                  de culture), altère le bon fonctionnement de toute la chaîne      globale des changements dans le fonctionnement de la chaîne
comprendre que ces changements climatiques à l’échelle de la               alimentaire et accentue d’autant plus les contraintes auxquels    alimentaire.
Belgique ou de l’Europe auront un impact direct sur l’ensemble             nous faisons face. Rendre à l’agriculture mondiale sa capacité
de la chaîne alimentaire.                                                  de contribuer positivement à l’effort climatique relève certes    L’élément le plus marquant dans le mode de production est
                                                                           principalement des pays dits « émergents », mais l’Europe ne      sans aucun doute lié à la taille des exploitations, corolaire de
Ironiquement, l’agriculture, à l’échelle mondiale, est également           peut éviter la question.                                          la diminution du nombre de celles-ci. Comme le note Statbel23,
responsable des émissions de gaz à effet de serre. L’élevage                                                                                 « Le nombre d’exploitations agricoles ou horticoles baisse
et les exploitations agricoles sont responsables d’environ 10%             La réponse politique à ce grand enjeu environnemental et ses      chaque année. Toutefois, la superficie totale de l’ensemble
des émissions belges20, mais de près de 25% des émissions                  composantes que nous venons d’évoquer doit donc s’inscrire        des exploitations recule beaucoup moins vite. En moyenne,
au niveau mondial21. Pour nuancer ces chiffres, il convient de             dans une vision globale, qui ne se limite pas à la compensation   les exploitations ne cessent donc de s’agrandir. Depuis 1980, la
préciser que si les émissions du secteur sont en baisse en                 de pertes financière des agriculteurs mais impacte l’ensemble     superficie moyenne des exploitations a presque triplé. »
Belgique et en Europe, elles augmentent partout ailleurs, « et             des acteurs de la chaîne alimentaire, renforçant au besoin le
pourraient continuer à augmenter de 30% d’ici 2050, si les                 rôle de certains et les modes de prévention en son sein. À
efforts pour les réduire ne sont pas intensifiés »22.                      ce titre, l’IA, dans sa capacité de s’intégrer dans l’ensemble
                                                                           de la chaîne alimentaire, offrira une réelle plus-value et une    EVOLUTION DE LA TAILLE MOYENNE DES EXPLOITATIONS EN RÉGION
Dès lors, de même que les modifications du climat et ses                   anticipation/protection des risques essentielle au XXie siècle.   WALLONNE EN 1980, 2000 ET 2017
conséquences dans nos régions seront liées de près à d’autres
enjeux liés à la production agricole, il convient de préciser              Protection et choix des cultures, maîtrise accrue des
que la question environnementale dépasse évidemment                        ressources, renforcement du fonctionnement de la chaîne
le cadre de l’Europe, et affecte bon nombre de régions du                  alimentaire par une meilleure connaissance des capacités et
monde. Dans une économie mondialisée, il ne faut pas sous-                 besoins ainsi que l’anticipation des risques seront les moteurs
estimer les interactions au sein de l’ensemble de la chaîne                d’une politique agricole intelligente dans les prochaines
alimentaire, composée de multiples points de production et de              années.
transformation locaux dispersés sur l’ensemble de la planète.

Une diminution de la production agricole primaire en Asie ou               2) DE NOUVELLES MÉTHODES DE PRODUCTION
sur le continent américain pourrait affecter notre production
dans bien des aspects : manque d’approvisionnement                         Si l’enjeu environnemental présenté plus tôt a une visée
affectant la production de produits transformés, réorientation             prospective, il n’empêche que le mode de production agricole
du choix des cultures, et donc hausse de nos exportations et/              a déjà bien évolué, notamment en raison de bouleversements
ou baisse de nos importations.                                             internes. Ce thème vient ainsi rassembler un ensemble de
                                                                           facteurs liés notamment à la globalisation des échanges,                        Source : Statbel, Chiffres clés de l’agriculture 2018




20 Climat.be, La contribution des principaux secteurs aux émissions totales et leur évolution (2016) .
21 FAO, Augmentation des émissions de gaz à effet de serre dans l’agriculture (2014) .
22 Idem.
23 Statbel, Chiffres clés de l’agriculture 2018 .



                                                                                                                                                                                                                   15
     Cette augmentation de la taille des exploitations pose                   environ 1,3 milliards de tonnes par an. (…) De la production             bâtiments à l’aide de lumières LED et de capteurs en tout
     plusieurs défis pour les agriculteurs, et pour l’ensemble de             initiale jusqu’à la consommation par les ménages, des pertes             genre. Et ce tout en assurant une production linéaire toute
     la chaîne alimentaire. Des exploitations plus grandes sont               et gaspillages alimentaires sont constatés tout au long de la            l’année.
     obligatoirement dépendantes d’une mécanisation poussée                   chaîne alimentaire ».24
     et modifient concrètement le métier d’agriculteur. Celui-ci                                                                                       Ainsi, de par sa nature, l’agriculture urbaine utilise et utilisera
     n’est plus un paysan au sens premier du terme, mais voit les             La production sur de grandes surfaces, généralement associées            largement les outils de l’IA pour permettre un volume de
     tâches mécaniques qu’il exerçait autrefois remplacées par des            au terme d’agriculture intensive, est liée à la question de l’accès      production suffisant. Nous le verrons, plusieurs initiatives
     besoins nouveaux de gestion et de planification, directement             à l’eau et à l’épuisement des sols. La question du rendement             apparaissent, et les entrepreneurs derrière ces projets
     liés à l’accroissement des machines sur ses terres. La question          ayant entraîné l’accroissement de la taille des exploitations est        constituent un public urbain, jeune et connecté, plus à même
     de la formation des agriculteurs sera un élément déterminant             désormais mise sous pression par la rareté des ressources et             de recourir et d’intégrer largement les nouvelles technologies
     pour accompagner l’émergence de l’IA. De même, si l’on                   les capacités des sols à produire. Ce à quoi il convient d’ajouter       dans leur production.
     souhaite que des champions de l’IA agricole se développent en            les conséquences climatiques évoquées précédemment. Une
     Europe, il faut s’assurer que les capacités de développement             analyse de l’Académie américaine des sciences25 abondait                 Quoiqu’il en soit, cette nouvelle réalité de production, si elle
     de technologie IA (la disponibilité et traitement des données            dans ce sens, et ce pour toutes les régions du monde.                    se maintient, peut constituer un élément déterminant de
     notamment) puissent être réalisées sur le continent.                                                                                              l’agriculture du futur, misant sur cette dualité urbain-rural
                                                                              L’idée même que le rendement agricole en Europe atteindrait              et à laquelle l’IA viendrait se greffer selon les besoins. On
     Car en lisant ce chapitre en gardant en tête notre objectif              donc un pic se renforce donc si l’on combinait ces facteurs à la         pourrait même imaginer que l’agriculture urbaine devienne
     de développer l’IA dans l’agriculture, on peut s’interroger              réduction globale des surfaces cultivées (en termes d’hectares           un laboratoire vivant de l’agriculture connectée, sorte
     sur la capacité de cette dernière à s’adapter à tous les types           totaux de surface cultivées). L’urbanisation croissante et la            d’incubateur pour les entreprises souhaitant se lancer avant
     et toutes les tailles d’exploitations, sans être réservée à de           disponibilité des terres cultivables sont également devenues             d’attaquer un marché plus large.
     grands industriels financièrement capables tant de développer            des enjeux majeurs de l’agriculture du XXIe siècle… rapidement
     ou d’obtenir cette technologie que de former le personnel                exploités par de nouvelles formes de production.
     nécessaire pour l’exploiter pleinement. La capacité de l’IA à                                                                                     3) DES RELATIONS NOUVELLES AU SEIN DE LA CHAÎNE
     assurer un rendement suffisant et soulager des épisodes                  « L’agriculture urbaine » est un phénomène croissant dans les            ALIMENTAIRE
     critiques liées aux changements climatiques dépendra ainsi               grandes villes occidentales. Comme d’autres, le développement
     de son « taux de pénétration » global et de sa vitesse de                de ce nouveau mode de production répond à plusieurs                      De nombreux enjeux évoqués précédemment viennent peser
     propagation dans les cultures.                                           préoccupations : diminution des espaces ruraux cultivables               sur l’ensemble de la chaîne alimentaire, de la production à la
                                                                              donc, mais également volonté de créer des circuits courts ou             distribution en passant par la transformation. La globalisation
     Mais avant cela, avec l’augmentation de la taille des                    de produire de manière plus écologiquement responsable.                  de l’économie a en effet entraîné la multiplication d’acteurs
     exploitations vient généralement la question de l’accroissement                                                                                   dans la chaîne alimentaire. Celle-ci est désormais mise
     du rendement de celles-ci et de l’utilisation des ressources. La         Pouvons-nous toutefois parler de nouveau mode de                         sous pression en raison d’éléments externes (le principal
     croissance de la population mondiale exige un rendement élevé            production ? La cellule environnementale de la Région                    exemple étant l’impact des changements climatiques sur les
     et une réduction des pertes au sein de la chaîne alimentaire.            Bruxelles-Capitale notait il y a peu que « la filière doit encore        productions primaires), mais également en son sein même, les
     A ce titre, il est à noter que selon un rapport de l’Organisation        se professionnaliser »26. Mais les possibilités sont réelles et la       modifications comportementales et stratégiques des acteurs
     des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture, « un             capacité d’adaptation et l’ingéniosité de ces nouvelles fermes           (et l’apparition de nouveaux) impactant son fonctionnement
     tiers de la production alimentaire destinée à la consommation            surprennent : sur les toits des immeubles et des supermarchés            tout entier.
     humaine dans le monde est perdue ou gaspillée, atteignant                (et dans les caves), dans des hangars urbains ou au sein de



     24 FAO, « Pertes et gaspillages alimentaires dans le monde » (2012) .
     25 Proceedings of the National Academy of Sciences of the USA, “Temperature increase reduces global yields of major crops in four independent estimates” (2017) .
     26 AFP, « En plein essor à Bruxelles, l’agriculture urbaine cherche son modèle économique » (RTBF.be, juin 2018) .



16   LES ÉTUDES DU CENTRE JEAN GOL
Ainsi, on notera que la restructuration du secteur de la
grande distribution bouscule les business models et accélère
                                                                          C’est notamment pour cela que certains producteurs sortent
                                                                          des filières classiques pour diminuer le nombre d’intermédiaires
                                                                                                                                              L’AGRICULTURE À L’HEURE DE L’INTELLIGENCE
la nécessité pour les entreprises d’évoluer rapidement.                   et interagir directement avec les consommateurs.                    ARTIFICIELLE
L’émergence des magasins hard discount, la multiplication
des commerces de proximité, franchises de grande chaîne,
la croissance exponentielle de l’e-commerce y compris dans
                                                                          Car le consommateur en bout de chaîne, de par sa volonté propre
                                                                          ou en raison d’éléments externes (marketing, mise en lumière
                                                                                                                                              QUEL PROFIL POUR L’AGRICULTEUR DE DEMAIN ?
le secteur alimentaire ou le développement des magasins bio               de problèmes environnementaux etc.), établit également de           Une problématique évidente apparaît en filigrane de chacun
sont autant de phénomènes a priori contradictoires mais qui               nouvelles obligations pour les producteurs. Les questions de        des trois thèmes évoqués : celle du statut de l’agriculteur.
amplifient les tensions entre acteurs. On observe ainsi un                bien-être animal, de limitation des pesticides et des intrants      Dans son « Manifeste pour un XXIe siècle paysan », Silvia Pérez-
double phénomène de tension sur les prix et de valorisation               chimiques, la volonté d’une autonomie alimentaire locale et         Vitoria tente de démontrer que «les agriculteurs industrialisés
de modes de production « bio » et « équitables ».                         autres préoccupations citoyennes orientent le marché vers de        sont les plus fragiles» : « Ils sont endettés, ils ont perdu très
                                                                          nouveaux types de produits. A l’inverse, la demande croissante      souvent la maîtrise des marchés dans lesquels ils doivent
Ce double phénomène est particulier, fonctionnant tantôt de               pour des produits transformés, généralement sucrés, a pu            vendre, même du point de vue connaissances et savoirs, ils
manière parallèle (des prix bas pour les produits issus de la             doper la production de betteraves sucrières en Europe. Le           dépendent souvent de techniciens qui leur imposent des
production intensive et des prix élevés pour le bio) et tantôt            consommateur agit ainsi à la fois comme acteur décisionnel          normes (…) [Il faut] produire ce qu’on peut produire, et ce
de façon coordonnée. Un exemple marquant est la campagne                  et comme cible dans les interactions entre acteurs.                 qu’on ne peut pas produire, on l’exporte ou on l’importe »29.
récente de l’entreprise Carrefour visant à proposer à ses
clients « les produits bio les moins chers du marché ». Le                Quoiqu’il en soit, et alors que les consommateurs sont de           Cette vision pessimiste du statut de l’agriculteur, confortée
Collège des Producteurs wallons avait vivement réagi à cette              plus en plus nombreux, il faudra assurer la répartition de          par un refus de la technologie, ne servira pas l’agriculteur sur le
annonce, dénonçant le fait qu’une « guerre des prix bas dans              valeur au sein de la chaîne alimentaire et permettre une saine      long terme. Leur sociologie particulière, responsable en partie
le secteur bio aura deux conséquences plus que probables :                compétition, le tout en assurant une production suffisante          du déclin du nombre d’exploitations, ne permet pas ce « retour
la croissance des importations au détriment des productions               protégée des aléas environnementaux. On le voit, ce troisième       à la production primaire » idéalisé. Au contraire, l’apport de
locales et un prix plancher pour les producteurs bio »27. À               thème est à la fois la cause et la conséquence des deux             l’IA pourra permettre une production sécurisée, favorisant
l’inverse, le Collège des producteurs avait lancé son label               premiers, puisque le fonctionnement même de la chaîne               l’émergence de nouvelles cultures autrefois impossible sans
« Prix juste Producteur »28 pour réaffirmer leur place dans les           alimentaire est remise en question.                                 cet outil. Ainsi, la production en bâtiment de fruits et légumes
différentes filières.                                                                                                                         autrefois importés n’est-elle pas la meilleure des solutions, à
                                                                          L’IA peut améliorer le fonctionnement global de la chaîne           l’aide des nouvelles technologies ? Ne permettra-t-elle pas de
Cet exemple illustre le fait que l’émergence d’un marché bio              alimentaire. Mais les conditions de son développement et            renforcer la capacité de l’agriculteur à vendre sur un marché,
censé être plus rémunérateur pour le producteur, dont la                  son utilisation future nécessitent l’implication de tous les        fusse-t-il local, autrefois inaccessible ? Imaginer une version
position avait été progressivement affaiblie dans la chaîne               acteurs, avec le soutien du politique, pour que la répartition      passéiste vertueuse de l’agriculteur ne permet pas d’envisager
alimentaire, n’a pas apaisé les tensions avec les autres acteurs          de richesse soit la plus juste et la plus représentative possible   ce que sera la production de demain.
de la transformation et de la distribution. L’on peut en déduire          de l’état du marché.
que cette nouvelle méthode de production seule n’est pas
la solution, puisqu’elle subit les mêmes contraintes et que
dans une économie mondialisée, sa production en masse est
possible.




27 Collège des Producteurs, « (Communiqué de presse) Du bio juste plutôt que juste du bio dans les grandes surfaces! » (septembre 2018) .
28 Collège des Producteurs, « (Communiqué de presse) Les premiers produits «Prix Juste Producteur» ont reçu leur label » (mai 2018) .
29 Interview de Silvia Perez-Vitoria sur la RTBF, 14 novembre 2018 .



                                                                                                                                                                                                                    17
     Deux études mises en avant par le site Digital Wallonia                     ÂGE DES EXPLOITANTS ET SUCCESSION DES EXPLOITANTS DE 50 ANS ET + (2016)
     viennent soutenir cette thèse :

     « Nesta, organisme de recherche anglais, a démontré que
     l’intégration de technologies numériques pouvait augmenter,                                                   6%
     d’environ 18%, les revenus d’une ferme en activité mixte
                                                                                    < 35                    19%                                           Avec successeur
     (culture de blé avec du bétail en pâturage) de taille moyenne                  35-45                                15%                              Sans successeur                          21%
     en Angleterre et minimiser les impacts environnementaux                        45-55                                                                 Ne savent pas          35%
     avec la rationalisation de l’utilisation d’intrants. American                  55-65
     Farm Bureau, organisme de recherche américain, a réalisé un                    > 65
     sondage auprès d’un panel d’agriculteurs. Ceux-ci estiment
     que l’utilisation de nouvelles technologies réduit le coût des                                    30%
                                                                                                                         30%
     semences, des engrais et des pesticides d’environ 15% et                                                                                                                                  44%
     augmente les rendements des cultures d’environ 13% »30.

     Pourtant, selon le Baromètre 2018 de maturité numérique
     des entreprises wallonnes, le secteur agricole est encore
     très en retard par rapport à d’autres en la matière, étant
     d’ailleurs classé avant-dernier sur une liste d’une quinzaine de                                                                                                                   Source : SPW Agriculture
     secteurs.31 L’utilisation d’internet sur les exploitations reste
     encore trop peu développée. Les agriculteurs n’ont d’ailleurs
     pas encore intégré les bénéfices du numérique et de l’IA pour
     leur exploitation : 44% des agriculteurs wallons envisagent les
     technologies numériques comme un moyen d’accroître leur
     rentabilité, et seul 30% considèrent que le numérique aura un           Ainsi, le développement d’une filière technologique agricole         Si nous aurons l’occasion de développer ces arguments, il
     impact environnemental positif.32                                       doit être une priorité du politique. L’agriculteur de demain         convient d’affirmer que le profil même de l’agriculteur devra
                                                                             sera connecté, qu’il soit rural ou urbain. Cette filière             évoluer. Et ce notamment pour éviter qu’il ne soit que la
     En revanche, il est essentiel de rappeler que l’endettement des         technologique doit comprendre des formations adaptées,               victime passive d’une évolution que le politique n’aurait
     agriculteurs est lui un problème de long terme qu’il convient           favoriser l’émergence d’outils offrant une réelle plus-value         pas accompagnée. L’accompagnement de cette évolution
     de solutionner, en valorisant sa production et en proposant             pour le terrain auquel ils sont destinés et offrir une perspective   est d’autant plus important que le profil sociologique de
     des outils financiers adaptés qui dépassent le cadre de la              financière stabilisée, impactant directement l’ensemble de la        l’agriculteur laisse entrevoir de nombreux défis, tant en termes
     subvention par hectare, qui, seule, ne constitue pas un soutien         chaîne alimentaire en assurant la juste répartition des valeurs.     de diminution du nombre d’agriculteurs que de capacités de
     efficace au renforcement du rôle de l’agriculteur dans la chaîne        Point de main invisible dans ce schéma, qui doit résulter de         formation pour les plus âgés d’entre eux, comme le montre le
     alimentaire.                                                            choix politiques clairs.                                             graphique ci-dessus.




     30 Digital Wallonia, « Smart Farming, le numérique est dans le pré » (2016) .
     31 Digital Wallonia, Baromètre 2018 de maturité numérique des entreprises wallonnes (octobre 2018) .
     32 Idem.



18   LES ÉTUDES DU CENTRE JEAN GOL
19
     DES INTERACTIONS COMPLEXES ENTRE CAUSES ET                                Pour ce faire, gardons en tête la dichotomie précédemment                 pilotes dans l’agriculture augmentée. Des capteurs, des drones
     CONSÉQUENCES AU SEIN DE LA CHAÎNE ALIMENTAIRE                             établie entre l’agriculture urbaine et l’agriculture rurale. Cette        et des ballons sondes viennent ainsi alimenter l’agriculteur en
                                                                               dualisation de la production agricole agit en effet comme                 données, son exploitation étant reliée par la firme à l’internet
     Cette présentation des enjeux auxquels fait face l’agriculture            une lame de fond de la transformation technologique à                     et au cloud pour traiter ses données par divers algorithmes.
     peut aisément laisser perplexe. Quels sont les facteurs                   l’œuvre dans le secteur, et permet l’identification nette des             Des projets pilotes sont pour le moment menés aux USA, en
     déterminants majeurs ? Comment séparer les causes des                     technologies de l’IA applicables à l’une ou l’autre.                      Inde et en Afrique.
     conséquences ? S’il n’est pas aisé de décrire schématiquement
     les interactions entre tous ces enjeux, force est de constater            Nous dressons ici un portrait général des initiatives,                    En Belgique, l’entreprise n’est pas en reste et propose des
     qu’ils interagissent tous entre eux et qu’il est impossible, voire        majoritairement privées, qui se sont développées en Belgique,             formations aux agriculteurs via son « Digital Boostcamp », en
     inutile d’en isoler un sans considérer les autres.                        en Europe ou dans le monde, en soulignant les enjeux de                   partenariat avec le programme public Digital Wallonia. Une
                                                                               l’agriculture auxquels elles répondent. Toutes s’inscrivent dans          partie de ce « camp digital », qui se tient à Namur jusqu’en
     Ainsi, les réponses et les solutions que l’IA pourrait apporter           ce que l’on appelle le Smart Farming. Cette méthode peut être             mars 2019, s’intéresse directement aux enjeux agricoles et
     doivent-elles aussi être comprises de manière globale. C’est              définie comme la dissémination de technologies diversifiées               propose une formation aux producteurs et aux agriculteurs
     d’ailleurs un des grands enseignements à tirer de cette étude :           combinée à une utilisation accrue d’informations collectées               pour développer leurs exploitations grâce au numérique.
     l’IA, par sa capacité à traiter un grand nombre de données,               et traitées, dans le but de réduire et de simplifier le travail
     peut répondre à ces interactions complexes. Son application               « opérationnel » des agriculteurs.34
     doit transcender les secteurs et les politiques publiques pour                                                                                      2. Les projets TerrEye et Quadratic
     optimaliser le fonctionnement de la chaîne alimentaire dans
     son ensemble et bénéficier à tous.                                        1. Les projets de Google et Microsoft                                     TerrEye est une société belge spécialisée dans l’analyse de
                                                                                                                                                         données des terres agricoles par drones. Les connaissances
     Le Directeur général du Centre wallon de recherche agronomique,           Afin de répondre à l’introduction de notre étude concernant les           engrangées permettent de réduire les coûts d’exploitation, de
     René Poismans, résumait l’ensemble des enjeux sous cette                  projets IA des grandes entreprises numériques, commençons                 maintenance et de mise en œuvre.
     formule : « La ferme de demain est une ferme qui répond à toutes          cette liste d’initiatives par plusieurs projets portés par Google
     une série d’attentes : pour le producteur c’est la rentabilité, pour      et Microsoft, certains d’entre eux directement en Belgique.               La société (belge également) Quadratic est quant à elle
     le consommateur c’est la qualité à prix raisonnable et pour le                                                                                      spécialisée dans l’analyse de données géospatiales, et a pour
     citoyen c’est l’environnement et un produit équitable ».33                Google s’est notamment lancé dans la recherche IA en                      objectif d’offrir à ses clients une offre complète permettant
                                                                               agriculture pour améliorer le rendement des exploitations                 la collection, la conservation et l’analyse de ces données.
                                                                               et réduire les pertes.35 Leur laboratoire, Google X, se penche            L’agriculteur peut ainsi faire des prévisions et des plannings
     LES SOLUTIONS APPORTÉES PAR L’INTELLIGENCE                                notamment sur l’utilisation de drones pour l’analyse et la                de rendements agricoles. Quadratic travaille de concert avec
     ARTIFICIELLE                                                              gestion des cultures.                                                     Copernicus, le programme européen d’observation de la Terre,
                                                                                                                                                         et a également pour objectif l’interopérabilité des données.
     « La technologie peut nourrir durablement les villes en                   Parallèlement, Microsoft investit massivement dans son projet
     développement dans le futur. Voici comment ». Reprenons                   Farmbeats36, usant de technologies basées sur l’exploitation              Le potentiel de ces technologies est réel. Comme le notait le
     cette affirmation pour tenter de voir les applications concrètes          de données et le machine learning (voir infra). Constatant                Centre wallon de recherches agronomiques, « [l]es premiers
     de « l’agriculture intelligente » et les réponses qu’elles                l’augmentation de la population mondiale et la raréfaction des            capteurs créés permettaient de cartographier les besoins
     apportent aux enjeux que nous avons listés précédemment.                  terres arables, Microsoft fait le pari de financer des projets            des plantes en azote et donc de cibler et réduire l’usage



     33 Propos relayés sur La Première, dans son programme « Tendances Premières » du 18 septembre 2018 .
     34 Le site de Digital Wallonia donne ainsi plusieurs exemples d’application des nouvelles technologies au secteur agricole : https://www.digitalwallonia.be/fr/publications/smart-farming/.
     35 J. Vanian, “Alphabet Research Arm X Wants to Apply Artificial Intelligence to Farming” (mars 2018) .
     36 https://www.microsoft.com/en-us/research/project/farmbeats-iot-agriculture/.



20   LES ÉTUDES DU CENTRE JEAN GOL
                                                                                                                                          Si la version actuelle de LEA ne correspond pas (encore) à la
    Comprendre la transition numérique                                Transformer la relation-clients                                     version la plus poussée de l’IA, son ambition affichée est bel
    Comprendre le monde qui nous entoure pour mieux                   Mettre le consommateur final et les clients au                      et bien de remplacer une fonction de secrétariat pour limiter
    anticiper                                                         centre de la relation                                               au maximum les tâches administratives. Plus encore, l’aide
                                                                                                                                          à la prise de décisions stratégiques est présentée comme la
     ƒƒ Découvrir les grandes tendances et impacts                     ƒƒ Qui sont vos clients?                                           réelle plus-value de l’application. La connaissance précise des
     ƒƒ Comprendre la transformation numérique                         ƒƒ Que recherchent-ils?                                            données et des coûts engendrés par chaque machine et chaque
     ƒƒ Intégrer la méthodologie (Lean)                                ƒƒ Comment se différencier grâce à une meilleure                   travailleur, de la consommation de carburant ou de pesticide,
                                                                          relation? (Expérience client)                                   de la situation des stocks et même de la mise en place d’une
    Développer une offre attractive                                    ƒƒ Comment vous faire connaître et faciliter la vente              nouvelle réglementation vient directement appuyer les choix
    Vendre plus et mieux en répondant aux besoins                         (Digital Marketing)?                                            de l’exploitant dans ses investissements futurs ou ses choix
    d'aujourd'hui                                                                                                                         de production.
                                                                      Transformer l'organisation
     ƒƒ Appréhender les nouveaux modèles d'affaires                   Changer la manière de travailler pour être plus                     Lancée par un jeune entrepreneur belge en 2011, LEA continue
        (Business models)                                             efficace                                                            de développer son réseau de clients, et donc son expertise,
     ƒƒ Se positionner par rapport aux acteurs numériques                                                                                 par l’augmentation des données traitées et des retours
     ƒƒ Proposer une offre attractive                                  ƒƒ Développer une vision stratégique                               d’utilisation. Elle travaille également à l’interopérabilité de ses
     ƒƒ Développer de nouveaux produits/services (tests)               ƒƒ Mettre en place une organisation agile et favoriser la          données avec celles des marques de tracteurs connectés, et a
     ƒƒ Récolter et générer de la valeur avec les données (Big            collaboration                                                   récemment fusionné avec SMAG, une entreprise française de
        data)                                                          ƒƒ Gérer un projet informatique                                    logiciels agricoles, qui leur permet de développer de nouvelles
                                                                       ƒƒ Mettre en place des outils digitaux pour faciliter la           applications.
                                                                          gestion
                                                                       ƒƒ Gérer et communiquer le changement
                                                                                                                                          4. Urban Harvest, la Ferme Bigh, Färm et Roots Store,
                                                                                                                                             pionniers de l’agriculture urbaine
                      Programme du Digital Boostcamp Agriculture 2018-2019. Source : http://www.digitalboostcamp.be/agriculture
                                                                                                                                          L’agriculture urbaine est en plein développement. Mais plus
                                                                                                                                          que la production, c’est la création d’une nouvelle chaîne de
des fertilisants. On a depuis développé des capteurs sols             3. LEA, l’assistant d’exploitation                                  valeur au sein des villes qui représente un potentiel réel et
qui détaillent le pourcentage d’argile, le PH, les matières                                                                               offre des solutions aux enjeux de l’agriculture du XXIe siècle.
organiques présentes dans la terre, les besoins en eau. Les           LEA, acronyme de Logiciel pour Entreprises de travaux
plus modernes localisent et identifient chaque mauvaise               Agricoles, se veut être l’assistant personnel des agriculteurs,     A Bruxelles, plusieurs projets émergent et se complètent :
herbe de la parcelle. »37                                             sorte de plateforme de gestion administrative. L’application
                                                                      offre une aide numérique pour l’enregistrement des bons de
En résumé, les bénéfices de ces applications sont l’amélioration      travaux, la planification du travail des employés, la préparation
du rendement de la parcelle, la réduction des coûts et donc la        de factures, l’exploitation de données ou encore le respect de
meilleure rémunération de l’agriculteur, la réduction d’intrants      la réglementation en vigueur.
chimiques ou encore la minimisation des risques liés au climat.




37 Interview de Quentin Limbourg dans La Libre Belgique Entreprise du samedi 3 novembre 2018, page 2 .



                                                                                                                                                                                                                21
     Le projet Urban Harvest                                                 En effet, bien que les systèmes de production basés sur l’IA
                                                                             coûtent encore très cher, leur retour sur investissement peut
     La jeune start-up bruxelloise Urban Harvest récupère des                se révéler impressionnant. « Kameoka », une ferme couverte
     locaux industriels et des parkings désaffectés pour y cultiver          de Kyoto (Japon) a, par exemple, doublé sa récolte journalière
     des herbes aromatiques en suivant les principes des « fermes            de laitues grâce au système « Techno Farm » développé par
     verticales ». Grâce à un système de production modulable,               la société de robotique SPREAD Co. et compte désormais
     ces fermes peuvent facilement voir le jour dans des espaces             décupler ce volume en cinq ans, sans aucune main d’œuvre.40
     couverts de types variés et se prêtent mieux aux possibilités
     de l’IA que la production agricole classique.                           De façon similaire mais sans aller jusqu’à l’automatisation
                                                                             complète, la start-up américaine Plenty utilise l’IA pour
     Les entrepreneurs Alexandre van Deun et Olivier Paulus                  optimiser la fraîcheur et le goût de ses légumes.41 Avec déjà
     superposent leurs plants sur plusieurs étages allant du sol au          226 millions $ (199 millions €) de capital risque en poche
     plafond et les font pousser en hydroculture, c’est-à-dire avec les      et des mentors tels que Jeff Bezos, le fondateur d’Amazon,
     racines dans l’eau et sous un éclairage LED. Comme la start-up          elle rêve d’ouvrir une ferme verticale à l’extérieur de chaque
     gère sa production de la semence à la livraison en magasin, elle        grande ville dans les pays du Golfe.
     doit constamment veiller à certains paramètres (température,
     humidité, cycles de luminosité) et pouvoir les ajuster, ce qui est      Pour devenir viable, ce type de grands projets nécessitera en
     actuellement le travail d’une petite équipe sur son site d’Etterbeek.   parallèle un développement de l’IA au niveau des processus
                                                                             souvent chronophages de tri et de distribution des récoltes.                            Source : Ferme Bigh (https://bigh.farm/fr)
     Ce mode de cultivation consomme jusqu’à 90% d’eau en moins              Par rapport à ce challenge, il est utile de mentionner le logiciel
     que l’agriculture classique et chaque surface est optimisée             de deep learning « AlphaGo » que Google a d’ores et déjà adapté
     puisque 200 plantes peuvent être récoltées sur un seul                  en 2016 pour trier des concombres selon leurs dimensions et
     mètre carré.38 En outre les fermes couvertes s’apparentent              leur variété.42                                                      Le projet de la Ferme BIGH s’articule autour de l’aquaponie,
     à des serres, ce qui donne à Urban Harvest l’occasion de se                                                                                  qui est un mélange d’hydroponie (culture hors sol) et
     concentrer sur des herbes généralement importées de la                  La Ferme BIGH                                                        d’aquaculture. Ce système en circuit fermé répond aux mêmes
     Méditerranée ou du Kenya (eg, basilic, origan, ciboulette),                                                                                  enjeux que Urban Harvest.
     réduisant ainsi leur empreinte carbone.                                 La Ferme BIGH est une ferme urbaine, officiellement ouverte
                                                                             depuis avril 2018 et installée sur les toits des abattoirs           L’objectif tant d’Hurban Harvest que de la Ferme Bigh est
     Lancée dans une campagne de financement pour 50.000 €                   d’Anderlecht. Différentes cultures au sol sont produites, ainsi      évidemment de vendre leurs produits. Dans le même esprit
     depuis septembre 2018, la start-up a déjà deux contrats de              que l’élevage de poissons en piscines. Respectant les principes      écologique et technologique, de nouveaux détaillants et
     distribution à Bruxelles avec des chaînes de supermarchés bio           du « zéro déchet » et de l’économie circulaire, le projet a          revendeurs sont apparus et travaillent directement avec ces
     mais ambitionne maintenant de faire passer son volume de                pour ambition de s’étendre pour créer un véritable réseau de         nouveaux agriculteurs, intégrant la vision de circuits courts et
     production à trois tonnes par an.39 Dans cette perspective il           fermes urbaines technologiques et écologiques en ville.              de production locale.
     n’est guère étonnant que ses fondateurs se tournent vers une
     automatisation à moyen terme.


     38 S. N., “Nieuwe indoor kruidenteler: ‘Zon nabootsen met ledlampen’” (Bruzz, 20 juin 2018) .
     39 Rédaction, “La 1ère Ferme verticale commerciale à Bruxelles (Pub.be, 21 juin 2018) .
     40 J. McCurry, “Japanese firm to open world’s firts robot-run farm” (The Guardian, 2 février 2016) .
     41 D. Roberts, “This company wants to build a giant indoor farm next to every major city in the world.” (Vox, 11 avril 2018) .
     42 K. Sato, How a Japanese cucumber farmer is using deep learning and TensorFlow. Mountain View : Google cloud, 31 août 2016 .



22   LES ÉTUDES DU CENTRE JEAN GOL
Les magasins Färm et Roots Store                                     6. PlantVillage et l’outil Nuru : des solutions pour les pays         L’exemple le plus marquant de ce programme est le projet
                                                                        en développement                                                   « Nuru »45, une application intelligente devant lutter contre la
Ces magasins sont deux exemples marquants de la logique                                                                                    chenille légionnaire d’automne, apparue en 2016 et menaçant
des circuits courts telle qu’elle se développe en Europe. Färm,      Le développement de solutions intelligentes requiert la               gravement les cultures de maïs. L’application Nuru permet à
construit sous forme de coopérative, valorise l’agriculture          maîtrise de connaissances poussées et d’outils performants,           l’agriculteur de confirmer la nature des dégâts causés à un
locale et biologique via un catalogue de plus de 5000 produits.      deux facteurs fortement liés aux capacités de recherches              plant de maïs et, via un système d’apprentissage machine
Chaque citoyen peut ainsi participer au capital et contribuer        et financières dont ne dispose pas ou peu les pays en                 propre à l’IA, permet de prodiguer les conseils les plus efficaces
au développement des 7 magasins ouverts à Bruxelles et               développement.                                                        et les plus à jour pour lutter contre le nuisible. L’application
Louvain-la-Neuve. Roots Store, également installé à Bruxelles,                                                                             a même vocation à parler la langue de l’agriculteur pour
s’engage également sur la production responsable et                  Pourtant, et alors que, comme nous l’avons montré, l’agriculture      accroître davantage son efficacité.
l’économie circulaire, en assurant une traçabilité stricte de ses    fait face à des enjeux globalisés, l’accès à l’IA dans ces pays est
produits.                                                            essentiel. Qui plus est, les maladies, l’apparition de nuisibles      Les données récoltées par l’application Nuru sont ensuite
                                                                     et les changements climatiques affectent principalement des           envoyées dans la base de données centrale de la FAO,
C’est donc toute une chaîne de valeur qui peut se                    pays aux ressources limitées, et les risques pour la population       permettant un suivi en temps réel et une amélioration
développer dans les grandes villes, répondant ainsi à                locale sont décuplés en raison de leur faible autonomie               continue des traitements via un agrégat de données (plants
plusieurs préoccupations citoyennes grâce à l’exploitation de        d’approvisionnement. C’est pourquoi la recherche de solutions         touchés, type de traitement le plus efficace, variété de plantes
technologies avancées.                                               innovantes dans les régions du monde moins favorisées est             la plus résistante, évaluation du nombre de nuisibles, …)
                                                                     nécessaire pour garantir le bon fonctionnement de l’ensemble          toujours plus important.
                                                                     de la chaîne alimentaire et l’approvisionnement en ressources
5. Un code de conduite européen sur le partage des                   primaires des autres régions.
   données agricoles                                                                                                                       UNE INTELLIGENCE ARTIFICIELLE AU SERVICE DES
                                                                     A ce titre, diverses organisations, gouvernementales ou non,          AGRICULTEURS, BÉNÉFIQUE POUR TOUTE LA CHAÎNE
Le besoin d’encadrer l’utilisation et le partage des données
est désormais au cœur de nombreuses politiques publiques.
                                                                     peuvent contribuer à développer des solutions ad hoc pour
                                                                     ces régions connaissant des problèmes locaux. L’Organisation
                                                                                                                                           ALIMENTAIRE
Ainsi, à l’initiative de plusieurs associations sectorielles         des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO)          La suite d’exemples présentés ci-dessus ne montrent encore
européennes, un « Code de conduite européen sur le partage           collabore ainsi avec l’Université d’Etat de Pennsylvanie pour         qu’un bref aperçu des possibilités offertes par l’IA dans
des données agricoles »43 a été établi.                              aider les agriculteurs africains à l’aide de l’IA. Le programme       l’agriculture. Une bonne façon de résumer l’ensemble des
                                                                     « PlantVillage »44 vise à rendre accessible l’utilisation de          avantages qu’apportent l’IA serait de concevoir cette dernière
Ce Code établit les droits et devoirs des différents acteurs de      satellites, de drones, de nanotechnologie et d’applications           comme l’assistant personnel de l’agriculteur, dont l’importance
la chaîne alimentaire, définissant le propriétaire originel de la    pour ces agriculteurs.                                                des choix décisionnels au sein de la chaîne alimentaire dépasse
donnée et les profits qu’il peut en tirer. Par accord contractuel,                                                                         celle de la gestion quotidienne de son exploitation.
celui-ci peut autoriser l’exploitation des données produites,        Plus encore, une plateforme collaborative d’échange
engageant dès lors les autres parties à assurer la protection        d’informations est mise en ligne par le programme
des données. Les questions de propriété intellectuelle sont          « PlantVillage ». Les agriculteurs peuvent y poser leurs
également abordées, définissant ainsi les trois rôles clés           questions et demander des conseils sur les bonnes méthodes
autour de la donnée : le data originator, le data provider et le     à appliquer pour combattre des nuisibles ou des maladies
data user.                                                           dans leurs champs.



43 Copa-Cogeca, EU Code of Conduct on Agricultural data sharing by contractual agreement .
44 https://plantvillage.psu.edu/.
45 http://www.fao.org/news/story/fr/item/1142460/icode/.



                                                                                                                                                                                                                23
     Encore une fois, il s’agit de considérer l’évolution nécessaire du   La juste répartition de la valeur au sein de la chaîne alimentaire   Sur le plan social, l’IA doit répondre à des enjeux quelque peu
     rôle de l’agriculteur. Sur les exploitations rurales, il développe   constitue en effet une question centrale, et l’agriculteur y est     différents selon les régions du monde. Dans les régions les
     des connaissances techniques nécessaires à l’utilisation             généralement perçu comme le grand perdant. L’IA doit lui             plus pauvres, elle doit permettre avant tout une autonomie
     des outils de l’IA. Dans les villes, les entrepreneurs agricoles     permettre de renforcer la partie « decision-making » de son          alimentaire des producteurs et des écosystèmes locaux qui
     développent directement de nouveaux modèles de gestion               travail, au même titre que les autres acteurs de la chaîne           gravitent autour des exploitations de petites tailles. Cela passe,
     agricole connectée. Tous deux s’emploient à prendre leur             alimentaire. La liberté gagnée sur l’exploitation quotidienne        rappelons-le, par le développement de technologies adaptées
     juste place au sein de la chaîne alimentaire, renforcés par les      de ses cultures/élevages lui donnera la capacité d’agir en           aux situations particulières rencontrées dans ces régions.
     décisions éclairées par l’apport de la technologie.                  tant qu’acteur rationnel sur le marché. Acteur individuel,           À l’échelle mondiale, cet enjeu est d’ailleurs majeur. Ainsi,
                                                                          l’agriculteur négociant avec des transformateurs et des              la FAO note que « dans le monde, il y a plus de 550 millions
     Que produire ? Quand le produire ? Quel est l’état du marché ?       revendeurs institutionnalisés a déjà renforcé sa position            de fermes et 83% d’entre elles sont de petites exploitations
     Quelle est la valeur attendue de mon exploitation ? Quels coûts      via diverses organisations de producteurs reconnues par              familiales de moins de 2 hectares avec peu ou pas d’accès à
     puis-je réduire ? Quels investissements ? Quelle gestion de          les pouvoirs publics. En intégrant l’IA dans la gestion de ces       des connaissances permettant d’accroître la productivité. »46
     mes ressources ? Autant de questions auxquelles l’agriculteur        organisations (partage de données, gestion commune des               Une plus grande autonomie des producteurs leur conférera
     de demain pourra consacrer un temps plus important afin              productions, analyse du marché, etc.) les agriculteurs pourront      également un pouvoir décisionnel plus grand au sein de
     d’assurer la rentabilité et la viabilité de son exploitation.        renforcer leur poids économique.                                     chaînes de valeur existantes ou nouvelles. Bien entendu, l’aide
                                                                                                                                               au développement accordée à ces pays doit rentrer dans cette
     C’est donc principalement en début de la chaîne de valeur            Sur le plan environnemental, la réduction de l’utilisation           logique, comme nous le verrons plus tard.
     que l’IA pourra avoir le plus d’impact. Et c’est bien de cet         d’intrants chimiques et la meilleure utilisation des ressources
     impact, pourtant très local (à l’échelle d’une exploitation)         naturelles (l’eau principalement) auront également un                En Europe, les enjeux sociaux sont avant tout liés à la
     dont l’ensemble du secteur agroalimentaire pourra tirer profit,      impact positif, renforcé par cercle vertueux grâce aux               sociologie de deux corps sociaux : celui des agriculteurs et
     tant sur le plan économique qu’environnemental ou social.            gains en termes d’économies que cette rationalisation des            celui des consommateurs. Pour rappel, les agriculteurs ont
     Car les effets de levier créés en début de chaîne alimentaire        ressources engendre. L’IA doit en outre aider l’agriculture à        une moyenne d’âge élevée, et leur taux de remplacement est
     sont divers et imbriqués, et renforcent le fonctionnement de         contribuer positivement à la politique climatique européenne,        très faible. En outre, nombre d’entre eux sont endettés et ont
     l’ensemble de la chaîne, qu’on imagine également influencé par       via une meilleure gestion des terres et des prairies. Ainsi, il      souffert des précédentes crises économiques ou climatiques.
     l’IA.                                                                conviendra de développer une IA capable d’intégrer les enjeux        En ce sens, on assiste à un mouvement d’expansion des
                                                                          climatiques et environnementaux au sein des outils destinés          cultures et diminution du nombre d’exploitation.
     Sur le plan économique, l’assurance d’une production primaire        à l’amélioration de la productivité, la rationalisation des coûts
     plus stable (dans les champs ou en ville) diminuera les effets       ou la sécurité de production.                                        Paradoxalement, cela doit permettre une introduction plus
     de contrainte sur les prix et assurera le bon fonctionnement                                                                              aisée de l’IA, utilisée sur de plus grandes surfaces ayant déjà
     de l’ensemble de la chaîne alimentaire. Plus prévisible, plus en     Un exemple : une analyse poussée de la composition des               entamé un processus d’économies d’échelle. Dans le même
     phase avec les besoins du marché (qu’il soit local ou mondial),      sols pour définir les besoins en termes de nutriments doit           temps, une agriculture connectée doit favoriser, comme c’est
     la production limitera les pertes et augmentera les économies        également amener des données quant à la quantité de CO2              déjà le cas en agriculture urbaine, l’émergence de nouvelles
     d’échelle. Les étapes de transformation et de distribution en        captée par la parcelle, qu’elle soit sous forme de prairie, de       entreprises agricoles dirigées par de jeunes entrepreneurs
     seront positivement impactées via une planification plus aisée.      jachères ou de culture. Une meilleure connaissance de la             maîtrisant ou développant les technologies de l’IA et donc
                                                                          capacité des exploitations à contribuer positivement ou              capables de développer dans l’agriculture un business model
     Quant à l’agriculteur, outre une meilleure gestion de                négativement à l’effort climatique permettra la prise de             directement viable, alimenté par des fonds privés et publics,
     son exploitation limitant les pertes et les coûts tout en            décisions efficaces, en concertation avec tous les acteurs du        orientés pour ces derniers dans un objectif de développement
     rationnalisant sa production, c’est sa mise en réseau avec           secteur et le monde politique.                                       durable auquel l’agriculture connectée peut répondre
     d’autres producteurs qui sera renforcée.                                                                                                  (notamment, on l’a vu, via le modèle de l’économie circulaire).



     46 Plant Village .



24   LES ÉTUDES DU CENTRE JEAN GOL
Les consommateurs européens, quant à eux, privilégient               Nous pouvons ici lister trois grands risques liés à un           Le rachat de la start-up Blue River
conjointement des produits de qualité, respectueux de                développement non accompagné de l’IA en Europe et en              Technologies, exemple du potentiel
l’environnement, éthiquement responsables, rémunérateurs             Belgique :                                                       et des risques de l’IA en agriculture
pour le producteur mais également à bas coûts. L’IA peut
ici intervenir sur deux axes clairs : celui de la réduction des       ƒƒ Prédominance de solutions IA issues d’entreprises           Le fabricant de tracteurs John Deere planchait déjà sur
intrants chimiques, de la réduction du gaspillage alimentaire,           étrangères ;                                                des véhicules automatisés à une époque où Google et
etc. mais également celui de la composition de la chaîne                                                                             Tesla n’existaient pas encore mais ce n’est que depuis
alimentaire. La réduction du nombre d’intermédiaires répond           ƒƒ Manque de connaissances techniques des agriculteurs, et     son rachat de la start-up Blue River Technologies que
à une demande de plus en plus forte du consommateur, qui                 donc de formation de ceux-ci ;                              l’agriculture automatisée semble devenir une piste
pourrait prendre un rôle bien plus actif en intégrant les outils                                                                     sérieuse pour les acteurs du secteur dit « classique ».
IA dans ses choix de consommation.                                    ƒƒ Utilisation des données au détriment des agriculteurs et
                                                                         des consommateurs et manque de transparence dans le         La start-up californienne, cédée pour 305 millions $ (267
                                                                         traitement des données.                                     millions €), développe une vision artificielle de pointe pour
MINIMISER LES RISQUES ET GARANTIR LA JUSTE                                                                                           outiller les agriculteurs face aux mauvaises herbes tout en
RÉPARTITION DE LA VALEUR                                                                                                             leur permettant de « scanner » leurs champs et évaluer
                                                                    Ces risques pourraient amener plusieurs conséquences             l’état des cultivations. La technologie « See and Spray »
Malgré les promesses, l’arrivée de l’IA ne peut être simplement     négatives :                                                      emploie plusieurs caméras fixées sur les pulvérisateurs
constatée au bénéfice pur et entier de l’agriculteur. Il serait                                                                      qui, grâce à du deep learning, repèrent précisément les
utopique de croire que l’agriculteur serait naturellement             ƒƒ Un déploiement raté de l’industrie belge et européenne de   mauvaises herbes à éliminer et les plantes à fertiliser, qu’il
bénéficiaire de nouvelles technologies, aussi vertueuses                 l’IA ;                                                      s’agisse de coton ou de laitue. Avec des paramètres bien
soient-elles. Alors que la mécanisation des tâches agricoles et                                                                      ajustés, Blue River promet une économie de 95% sur le
la globalisation des marchés a pu engendrer des externalités          ƒƒ Un manque de contrôle sur les données exploitées et des     volume de produits chimiques pulvérisés qui s’ajoute en
négatives pour les producteurs, renforcées par des politiques            possibles influences négatives sur le marché, la position   outre à une économie de main d’œuvre.47
publiques inadaptées, la révolution de l’IA comporte elle aussi          des agriculteurs et des consommateurs dans la chaîne de
des risques à minimiser tout en acceptant qu’elle est elle-              valeur ;                                                    Ce rachat signale un regain d’intérêt pour l’automatisation
même une partie de la solution.                                                                                                      de l’agriculture mais il montre aussi que ce secteur est
                                                                      ƒƒ Un renforcement de la spéculation sur les prix en raison    non-routinier et donc difficile à numériser48 : il faut
En effet, les enjeux actuels de l’agriculture s’inscrivent dans          d’un manque de transparence sur les données des             toujours un cultivateur dans l’habitacle pour prendre en
un contexte social et environnemental nouveau (risques                   exploitations ou de la chaîne alimentaire ;                 compte des variables telles que la météo ou les oiseaux
climatiques qui pèsent sur la production, augmentation de                                                                            et y remédier. Toujours est-il que Blue River rapproche
la population, etc.) mais résultent également de ces mêmes            ƒƒ Une perte d’autonomie des agriculteurs dans la gestion      l’agriculture classique de la ferme robotisée du futur (que
externalités négatives (réduction des intrants chimiques,                de leurs exploitations et un effet de renforcement des      l’on ne verra peut-être jamais) en désignant clairement un
endettement des agriculteurs, nouvelle conception de la                  intermédiaires (étrangers).                                 aspect automatisable de la cultivation. « See and Spray »
chaîne alimentaire, etc.).                                                                                                           permet aux agriculteurs de faire plus avec moins ; cette
                                                                                                                                     technologie représente donc un gain de performance
                                                                                                                                     comparable à celui des nouvelles générations d’engrais
                                                                                                                                     qu’ils ont connues. La vraie différence est que l’innovation
                                                                                                                                     est cette fois de nature numérique et non chimique.



47 A. Peters, “How John Deere’s New AI Lab Is Designing Equipment For A More Sustainable Future. Fast Company”, 9 novembre 2017 .
48 J. Vincent, “John Deere is buying an AI startup to teach its tractors how to farm” (The Verge, 7 septembre 2017) .



                                                                                                                                                                                                      25
     Face à ces différents risques, des politiques ciblées doivent           1. L’Union Européenne, niveau de pouvoir crucial                     De nombreuses réformes ont rythmé la PAC, s’enchaînant
     être mises en place. Non pas pour brider un potentiel via                                                                                    parfois à un rythme peu soutenable, mais toujours dans un
     l’imposition de normes arbitraires mais pour lui permettre              Au vu de ses compétences et de son champ d’action,                   double objectif de réduction des paiements directs aux
     de s’exprimer pleinement au bénéfice des créateurs                      l’Union Européenne (UE) détient bien des leviers pour                agriculteurs et de prise en compte d’objectifs climatiques
     réels de richesse et d’atteindre les plus hauts standards               le développement à grande échelle de l’IA. En effet, elle            et environnementaux. La dernière réforme de 2013, mise en
     environnementaux, sociaux et éthiques.                                  dispose de moyens structurants et définit les orientations           œuvre à partir de 2015, s’inscrit dans cette démarche en y
                                                                             stratégiques de la Politique Agricole Commune (PAC) tout en          ajoutant une simplification des mécanismes d’octroi des aides
     C’est pourquoi, dans le chapitre suivant, nous proposons                ayant la capacité réglementaire et le champ d’action territorial     et une gestion plus dynamique des risques.
     d’identifier, dans les politiques-clés liées à l’agriculture, les       suffisant pour encadrer la gestion et l’échange des données.
     besoins et les opportunités en termes de développement                  Ce sont ces deux éléments que nous présenterons ici.                 La structure historique de la PAC est telle qu’elle est divisée
     de l’IA dans le secteur agroalimentaire. Les constats                                                                                        en deux « piliers » de financement. Pour résumer, ces deux
     dressés amèneront naturellement à la formulation de                                                                                          piliers sont les paiements directs (soutien aux agriculteurs par
     recommandations qui viendront clôturer cette analyse.                   UNE POLITIQUE AGRICOLE COMMUNE SOUS PRESSION                         hectares cultivés) et le développement rural (aides relatives
                                                                             QUI NÉCESSITE UNE RÉFLEXION PROFONDE                                 à la préservation des écosystèmes, au renouvellement
                                                                                                                                                  générationnel, à la réduction et la capture du CO2, …), ce
     INTÉGRER L’INTELLIGENCE ARTIFICIELLE DANS LES                           Dans le cadre de cette étude, il ne s’agit pas de retracer           second pilier étant co-financé par les Etats-membres.
     POLITIQUES PUBLIQUES                                                    l’historique de la PAC et des positions de toutes les parties
                                                                             prenantes quant à son évolution, sous peine d’alourdir               Toutefois, dans les faits, cette structure en deux piliers
     Les applications IA présentées dans ce chapitre montrent que            inutilement la lecture. Afin de garder une perspective dirigée       tend à s’étioler. Sous l’impulsion de nouveaux objectifs
     les solutions se développent à toutes les échelles. Toutefois,          vers l’avenir, nous rappellerons ici quelques éléments factuels      environnementaux et climatiques, le premier pilier comprend
     comme nous venons de le rappeler, le politique a un rôle à              avant de présenter les grandes tendances de la prochaine PAC         de plus en plus de mesures de « verdurisation » et les paiements
     jouer dans le développement de ces applications et la garantie          et ce dont il sera possible d’en conclure en termes d’IA pour        directs sont ainsi conditionnés à des objectifs davantage liés
     d’un accès au plus grand nombre.                                        l’agriculture. Néanmoins, une connaissance approfondie des           au second pilier. De même, les capacités budgétaires globales
                                                                             mécanismes de la PAC reste un élément essentiel dans le chef         allouées au premier pilier diminuent au profit du second. Enfin,
     L’émergence de projets IA portés par le secteur privé ne peut           des gouvernements et des administrations pour l’orientation          une plus grande flexibilité est laissée aux Etats membres
     donc pas se suffire à elle-même. Les pouvoirs publics doivent           des politiques nationales, et les recommandations formulées          quant à l’allocation des aides.
     se saisir du sujet et l’intégrer directement à leurs politiques.        dans cette étude doivent être rendues opérationnelles grâce
     Ainsi, cette partie vise à pointer les initiatives publiques            cette connaissance.                                                  De nombreuses critiques entourent la PAC, qui cristallise les
     intégrant l’IA dans ses priorités en Europe et en Belgique afin                                                                              tensions autour des objectifs-mêmes de l’UE et du monde
     de comprendre comment nos politiques peuvent permettre de               La PAC est une des plus anciennes politiques de l’UE, et celle       agricole dans son ensemble. D’aucuns, parmi les Etats
     libérer le plein potentiel de l’IA dans le domaine de l’agriculture.    qui pèse encore le plus dans son budget, à hauteur de 37%            membres, la trouvent trop chère ; nombre d’agriculteurs et
                                                                             de l’enveloppe globale (près de 60 milliards d’euros en 2018)49.     d’associations agricoles l’estiment trop complexe et déplorent
                                                                             Quant à la Belgique, elle contribue annuellement à hauteur de        la diminution des aides directes tout en critiquant la perte
                                                                             5 milliards d’euros et perçoit 4,2 milliards d’aides en retour (la   de solidarité liée à la flexibilisation accrue de cette politique ;
                                                                             Wallonie percevant un peu plus de la moitié des aides)50.            les associations environnementales critiquent son manque
                                                                                                                                                  d’ambition en matière climatique et environnementale, …



     49 Commission européenne, Budget annuel de l’UE 2018 .
     50 B. Massart, M. Cambier, « La politique agricole commune, une aide européenne de moins en moins solidaire » (RTBF, 30 juillet 2018) .




26   LES ÉTUDES DU CENTRE JEAN GOL
27
     Les critiques sont multiples et détaillées, mais nous n’y                  La PAC post-2020 fixe 9 grands objectifs :                                    ƒƒ Un soutien renforcé aux jeunes agriculteurs et des règles
     reviendrons pas dans cette étude.                                                                                                                           plus souples en matière de succession de terres ;
                                                                                  ƒƒ Assurer un revenu équitable aux agriculteurs ;
     Il convient ici de s’intéresser à ce que sera la PAC post-2020,                                                                                          ƒƒ Une conditionnalité totale des paiements directs
     alors que le budget global de l’UE est en négociation et                     ƒƒ Accroître la compétitivité de l’agriculture européenne ;                    aux objectifs environnementaux et des récompenses
     qu’une proposition sur la PAC a été publiée par la Commission                                                                                               financières en cas de dépassement de ces objectifs ;
     européenne51. Notons d’emblée que le futur cadre budgétaire                  ƒƒ Rééquilibrer les pouvoirs dans la chaîne alimentaire ;
     pour la PAC s’inscrit dans la tendance des réformes précédentes,                                                                                         ƒƒ Hors du budget PAC, un montant de 10 milliards d’euros
     tout en étant accentué par les effets du Brexit. En effet, la                ƒƒ Agir contre le changement climatique ;                                      sera alloué à la recherche et l’innovation en agriculture
     Grande-Bretagne contribue actuellement au budget de la PAC                                                                                                  sous le futur programme Horizon Europe pour favoriser le
     à hauteur de 12 milliards d’euros annuels, une contribution                  ƒƒ Protéger l’environnement ;                                                  développement de solutions numériques et intelligentes.
     qui ne sera plus disponible (et cela vaut pour l’ensemble du
     budget de l’UE) dans le prochain Cadre Financier Pluriannuel                 ƒƒ Préserver les paysages et la biodiversité ;                            On le voit, la PAC post-2020 est clairement inscrite dans une
     2021-2027 qui régit l’ensemble des budgets sectoriels de l’UE.                                                                                         logique environnementale (renforcée par un système de
                                                                                  ƒƒ Soutenir le renouvellement de génération ;                             sanctions et de récompenses) tout en répondant à des impératifs
     La proposition de la Commission européenne s’articule donc                                                                                             de rationalisation budgétaire. Si elle se veut toujours ambitieuse
     autour d’une baisse du budget général de la PAC, qui « perdrait »            ƒƒ Dynamiser les zones rurales ;                                          dans ses objectifs, elle relègue aux Etats membres les obligations
     sa place historique de première politique de l’UE en termes                                                                                            de moyens tout en fixant les obligations de résultats.
     budgétaires, avec une baisse du budget total de 5% en euros                  ƒƒ Garantir la qualité des denrées et la santé.
     courants (365 milliards d’euros sur la période 2021-2027)52.                                                                                           Si certains redoutent la compétition entre États membres, il
     Plus encore, les aides directes (le premier pilier) devraient              Pour y arriver, les outils sont (entre autres) les suivants :               apparaît avant tout que la future PAC est à la fois un incitant
     diminuer de 15%, renforçant la logique de conditionnalité des                                                                                          et une contrainte pour les modèles agricoles des Etats
     aides à la réalisation d’enjeux environnementaux. Il s’agit là               ƒƒ Une plus grande flexibilité pour les Etats membres dans                membres. Il conviendra pour ces derniers et les agriculteurs
     d’un premier paramètre essentiel : faire mieux avec moins                       l’allocation des aides, avec des possibilités de transferts54          de s’en servir dans leurs plans stratégiques présentés à la
     de moyens. Un objectif qui répond à ce que l’IA doit pouvoir                    entre le premier et le second pilier pour renforcer les                Commission européenne.
     apporter en agriculture.                                                        priorités environnementales ;
                                                                                                                                                            Au niveau belge, cela passe par un travail commun entre
     Quoiqu’il en soit, dans le cadre de cette étude, il est intéressant          ƒƒ L’élaboration par les Etats membres de plans stratégiques              acteurs de terrain et monde politique amenant à une
     de constater que les enjeux que nous avons présentés en                         visant à atteindre les objectifs fixés. Les Etats ont donc             définition claire des moyens qui seront mobilisés. Et à ce titre,
     début de chapitre sont repris tels quels dans les objectifs de                  une plus grande liberté de moyens et pourront mieux                    l’intégration de l’IA dans ces moyens doit être une priorité.
     la future PAC, preuve de la capacité (ou de la volonté) de cette                prendre en compte leurs spécificités (types de culture,                On l’a vu, elle apporte des réponses concrètes aux problèmes
     politique européenne à activer des effets de levier dans ce                     climat, etc.) ;                                                        (déclinés en objectifs) identifiés par la PAC. Qui plus est, une
     secteur. Quelles sont donc les priorités de la future PAC et                                                                                           concentration des efforts en la matière rendra accessibles
     comment y intégrer les solutions IA53 ?                                      ƒƒ Un ciblage des aides vers les petites et moyennes                      de nouvelles sources de financement. On pourrait même
                                                                                     exploitations et une obligation pour les Etats d’en faire de           imaginer que l’introduction de l’IA permettent l’évaluation de
                                                                                     même ;                                                                 la réalisation des objectifs environnementaux fixés par la PAC.



     51 Commission européenne, « Budget de l’Union : la politique agricole commune après 2020 » (1er juin 2018) .
     52 Pour un bref résumé du futur Cadre Financier Pluriannuel, voir en ligne.
     53 Commission européenne, « Budget de l’Union : la politique agricole commune après 2020 » (1er juin 2018) .
     54 Il s’agit ici de transférer l’argent directement issu du budget de l’UE et non de budget partagé entre la Commission et les Etats membres, qui, rappelons-le, co-financent le deuxième pilier.



28   LES ÉTUDES DU CENTRE JEAN GOL
C’est donc sous cette impulsion que doit s’entamer un travail             9,7 milliards €) et l’Amérique du Nord (12,1 à 18,6 milliards €)   Il est dès lors primordial que le secteur agricole s’approprie
de réflexion à tous les niveaux de pouvoir. La définition d’une           en termes d’investissements annuels pour l’IA.                     le momentum actuel qui combine réforme de la PAC et
stratégie claire par les régions et le fédéral doit garantir les                                                                             émergence d’un cadre pour l’IA. Une stratégie claire et
économies exigées par la diminution du budget PAC, le                    Il ne s’agit donc pas de rattraper le retard en voulant à tout      coordonnée en la matière peut s’inscrire dans cette logique.
financement par les aides conditionnées et la recherche de               prix rejoindre ces deux géants mais bien en définissant les         Les propositions du secteur agricole quant à la gestion des
nouvelles sources de financement, tout en contribuant à la               secteurs-clés dans lesquels l’UE peut performer. A ce titre, des    données des exploitations (voir supra) peuvent ainsi servir à la
réalisation des objectifs fixés.                                         projets IA spécifiques pour l’agriculture sont déjà financés via    réflexion plus globale menée par la Commission. De même, les
                                                                         les différents fonds européens, notamment le projet Mars56,         opportunités de financement tant par le budget de la PAC que
Notons finalement que les négociations autour de la PAC                  qui développe des robots agricoles intelligents, connectés et       par celui de la stratégie IA doivent être étudiées de concert
post-2020 sont toujours en cours et que des glissements                  mis en réseau devant aider les agriculteurs dans la gestion de      par le secteur et les pouvoirs publics afin d’en tirer le meilleur
budgétaires d’un programme à l’autre sont toujours possibles.            leurs champs. Ce projet est mené par un consortium d’acteurs        profit.
Les positions des Etats membres sur la question sont                     privés, de laboratoires de recherches et d’universités.
évidemment à prendre en compte.
                                                                         Outre ces investissements dans la recherche, la Commission          2. Le niveau fédéral pour fixer le cap de l’IA
                                                                         souhaite également activer des effets de levier essentiels
UNE STRATÉGIE IA QUE LE SECTEUR AGRICOLE DOIT                            en matière d’accessibilité et d’interopérabilité des données.       Si l’Union Européenne peut fixer les grandes lignes directrices
S’APPROPRIER                                                             Des lignes directrices sur le partage des données publiques         en matière d’IA, elle laisse aux Etats membres le choix des
                                                                         et privées, la mise en œuvre du fameux RGPD (le règlement           moyens à mettre en œuvre, ceux-ci ayant d’ailleurs la pleine
Si l’IA doit s’implanter dans le secteur agricole, elle a besoin de      général sur la protection des données) et l’introduction de         maîtrise en matière de stratégies nationales et de secteurs
financement et de mesures autres que celles confinées dans la            normes éthiques sur l’IA doivent permettre l’établissement          à soutenir. Il existe d’ailleurs bien des disparités entre
PAC. A ce titre, la Commission européenne a lancé en avril 2018          d’un cadre clair pour les acteurs du secteur. Dans ce domaine,      Etats membres.58 En ce qui concerne le secteur agricole, ce
une approche visant à développer l’IA par les investissements            l’UE peut jouer un rôle de pionnière. Enfin, la communication       constat est d’autant plus renforcé que la future PAC leur
et un cadre éthique pour l’utilisation des données.55                    de la Commission européenne vient rappeler le besoin de             offre davantage de flexibilité dans les moyens à mettre en
                                                                         s’adapter aux évolutions inhérentes à cette transformation          œuvre. Toutefois, si ces disparités ne doivent pas totalement
Sans rentrer dans les détails (puisqu’elle concerne une                  numérique et à ses effets sur le marché du travail.                 disparaître, elles méritent a minima une coordination. Ce qui
stratégie globale et non une priorité agricole), cette                                                                                       nécessite par ailleurs que chaque Etat définisse ses priorités.
approche vise à mobiliser quelque 20 milliards d’euros de                Ces premiers constats et mesures doivent mener, d’ici la fin
fonds privés et publics d’ici 2020 pour ensuite viser un                 de l’année 2018, à la mise en place d’une stratégie coordonnée
investissement similaire chaque année pour la décennie à                 entre les Etats membres et la Commission. Cela constitue
suivre. La Commission européenne agit principalement via                 un réel challenge, alors que, comme le note un rapport57 de
son programme de recherche Horizon 2020, dont elle renforce              l’association France Digitale dédié à « l’écosystème IA » en
la partie recherche sur l’IA, et le fonds d’investissements              Europe, si quelques pays (France, Royaume-Uni, Allemagne,
stratégiques mis en place à l’initiative du Président Jean-              Espagne) ont pris le pas de l’IA, les projets européens
Claude Juncker. La question des secteurs dans lesquels investir          manquent de volumes critiques permettant de mobiliser les
est ici cruciale. En effet, la Commission note, à juste titre, que       capitaux nécessaires.
l’UE (2,4 à 3,2 milliards € par an) est loin derrière l’Asie (6,5 à



55 Communication de la Commission européenne, « Intelligence artificielle pour l’Europe » (25 avril 2018) .
56 MARS – Mobile Agricultural Robot Swarms.
57 France Digitale & Roland Berget, « Joining the dots – A map of Europe’s ecosystem » (2018) .
58 Idem.



                                                                                                                                                                                                                  29
     A ce titre, la Belgique fait encore figure de petit poucet sur    3. Les régions pour les investissements sectoriels                   En matière agricole, Digital Wallonia s’est associée au
     la scène européenne.59 Toutefois, les initiatives existent. Le                                                                         Centre wallon de recherches agronomiques (CRA-W), qui
     ministre fédéral en charge de l’agenda numérique Alexander                                                                             lui-même travaille directement avec des universités et des
     De Croo a ainsi récemment mis sur pied un réseau d’experts        EN FLANDRE                                                           entreprises privées pour le développement de solutions IA
     indépendants (« Coalition AI for Belgium »60) chargés de                                                                               en agriculture66. Ainsi, le Digital Boostcamp de Microsoft est
     définir la stratégie et de proposer des recommandations           Preuve de l’agitation récente autour de l’IA, la Flandre a annoncé   conduit en partenariat avec Digital Wallonia et le CRA-W. Ce
     pour notamment rendre accessible l’IA aux entreprises belges      en octobre 2018 un « plan IA »63 à hauteur de 30 millions            dernier développe et évalue la pertinence d’applications IA
     et former les travailleurs. Ces recommandations devraient         d’euros. Ce plan doit définir les secteurs prioritaires pour la      directement pour les fermes wallonnes, tout en restant en
     arriver sur la table du gouvernement au début de l’année 2019.    Région, stimuler la recherche et réfléchir à l’instauration d’un     contact avec les agriculteurs.
                                                                       cadre éthique.
     Parallèlement à cette initiative gouvernementale, les                                                                                  Les projets sont donc lancés. Ils sont toutefois peu mis
     parlementaires fédéraux se sont également emparés du sujet.                                                                            en avant dans les discours politiques et les financements
     La Chambre des représentants a ainsi mis sur pied un groupe       EN WALLONIE                                                          accordés au secteur. Dès lors, en raison de ses compétences
     de travail « agenda robonumérique »61 (qui a récemment                                                                                 quasi-exclusives en matière agricole, la Région wallonne a
     auditionné Cédric Villani) alors que le Sénat s’attelle à la      En Wallonie, c’est le programme Digital Wallonia64, mené par         tout intérêt à réfléchir à une stratégie intégrant l’IA dans ce
     rédaction d’un rapport d’information sur « les retombées, les     l’Agence du Numérique depuis 2015, qui doit mettre en œuvre          secteur, ne serait-ce que pour préparer les pertes financières
     opportunités, les potentialités et les risques de la «société     la stratégie régionale en matière de numérique et d’IA. Cette        liées à la diminution du budget PAC (3,9% pour les agriculteurs
     intelligente» numérique »62.                                      stratégie regroupe plusieurs thèmes (Économie numérique,             belges67) et la réorientation des priorités de cette politique
                                                                       Compétences et Emploi, Services publics ouverts, territoire          européenne.
     Toutes ces initiatives permettront de fixer le cap pour la        connectés et intelligents, etc.) comprenant des actions
     Belgique. Elles doivent toutefois rapidement déboucher sur des    concrètes.                                                           En sus des initiatives déjà mises en place et des synergies
     actions concrètes et une capacité de financement proposée                                                                              qui se développent, le message politique doit être fort. La
     aux différents secteurs. Les administrations devront ainsi        Un projet « Smart Farming »65 a ainsi été développé par              révision du Code wallon de l’agriculture, en intégrant un cadre
     être associées pour mettre en œuvre cette vision. De même         le programme Digital Wallonia. Ce projet s’attelle à la              favorable aux solutions IA et en renforçant les programmes
     que les régions, qui possèdent de nombreuses compétences          sensibilisation de l’utilisation des outils numériques (robots       existants, peut ainsi être l’occasion de fixer un nouveau cap
     en matière de financement et de politiques sectorielles telles    agricoles, drones, utilisation et partage de donnée, etc.) par       pour la Région et concevoir de nouvelles formes d’aides
     que l’agriculture, le fédéral se chargeant principalement de la   les agriculteurs wallons (le projet est notamment présenté à         octroyables aux agriculteurs leur permettant en même temps
     coordination européenne en la matière.                            la Foire de Libramont). Il recense également les prestataires        de s’assurer des revenus plus stables et une recherche de
                                                                       de services intelligents opérant en Wallonie et leur permet          solutions innovantes financièrement abordables.
                                                                       d’accéder plus facilement au marché.




     59 Idem.
     60C. Charlot, « Prendre le train de l’intelligence artificielle » (Trends Tendance, 8 novembre 2018) .
     61La Chambre des représentants, http://www.lachambre.be/kvvcr/showpage.cfm?section=/comm&language=fr&cfm=/site/wwwcfm/comm/com.cfm?com=9733.
     62 http://senate.be/www/?MIval=/dossier&LEG=6&NR=413&LANG=fr.
     63Pieter Van Nuffel, « Vlaanderen trekt 30 miljoen euro uit voor inhaalrace rond artificiële intelligentie » (Knack, 4 octobre 2018) .
     64 https://www.digitalwallonia.be/fr.
     65 https://www.digitalwallonia.be/fr/publications/smart-farming.
     66 Geneviève Minne, « L’agriculture face à la révolution numérique » (CRA-W, 6 novembre 2018) .
     67 B. Massart -M. Cambier, « La politique agricole commune, une aide européenne de moins en moins solidaire » (RTBF, 30 juillet 2018) .



30   LES ÉTUDES DU CENTRE JEAN GOL
Notons par ailleurs qu’un « réseau IA »68 d’entrepreneurs                    Les exemples présentés tout au long de ce chapitre et le besoin               A l’inverse, la recherche de solutions adéquates et originales
s’est également lancé de manière indépendante aux pouvoirs                   d’une IA au service de l’agriculteur poussent à développer un                 doit être la priorité. À l’instar du plan sur l’IA à venir entre l’IA
publics, avec pour ambition d’accélérer le développement de la               autre schéma. Ainsi, comme le rappelait le ministre flamand                   et la Commission européenne, les responsables de la politique
Wallonie grâce à ce type de technologie. L’idée est notamment                en charge de l’innovation Philippe Muyters, « [s]ur le plan                   agricole européenne et belge ont donc pour mission de fixer le
de créer des synergies entre acteurs et d’accompagner les                    international, cela bouge déjà beaucoup. Nous ne devons donc                  cap. Il s’agit d’une première recommandation forte : inscrire l’IA
entreprises dans leurs démarches de numérisation.                            pas tenter de réinventer l’eau chaude, mais nous disposons de                 au cœur de l’agenda de la politique agricole. Ainsi, à l’instar de
                                                                             pas mal de bonnes cartes que nous pouvons jouer. Le tout est                  ce qui a pu être fait par le ministère français de l’agriculture72,
                                                                             de choisir la bonne filière. »69                                              le rapport Villani ou plus modestement dans cette étude, la
QUEL MODÈLE POUR UNE EUROPE ET UNE                                                                                                                         déclinaison sectorielle d’une stratégie nationale et européenne
BELGIQUE DE L’IA EN AGRICULTURE ?                                            Et l’agriculture fait partie de ces choix de filières possibles.
                                                                             Les entreprises actives dans le domaine se lancent, il s’agit
                                                                                                                                                           en matière d’IA s’avère essentielle. Les différents niveaux
                                                                                                                                                           de pouvoir doivent se coordonner pour définir les enjeux
La présentation des politiques publiques (et des initiatives                 donc de les accompagner en mettant l’IA au cœur de la                         prioritaires pour l’agriculture et identifier les moyens d’action
privées) relatives au développement de l’IA, et particulièrement             politique agricole pour répondre de manière innovante aux                     rendus possibles par l’IA qu’ils souhaitent développer, tout en
dans le secteur de l’agriculture, doit nécessairement nous                   enjeux auxquels elle fait face. L’UE, comme la Belgique, doit se              prenant en compte les réalités budgétaires. L’agriculteur ne
inviter à réfléchir à ce qu’il convient d’améliorer pour                     donner les capacités d’action en la matière. Et agir de manière               peut ni rester sous perfusion d’aides inefficaces ni ne pas être
permettre un plein développement du potentiel de cette                       cohérente avec la structure de son agriculture. C’est d’autant                soutenu dans sa recherche de stabilité.
technologie aux nombreux découchés. Pour ce faire il s’agit                  plus vrai que la future PAC obligera les Etats membres à définir
avant tout de définir la vision qui doit animer conjointement la             leur plan stratégique pour atteindre les objectifs fixés par la               Ce travail de réflexion est un processus préalable primordial
Belgique (fédéral et entités fédérées) et l’Union Européenne,                politique européenne.                                                         pour l’accompagnement efficace, sur le long terme, des
chaque niveau de pouvoir portant dans ses compétences des                                                                                                  nouvelles technologies en agriculture. Il évitera les effets de
solutions à mettre en œuvre, de manière coordonnée.                          Développer des géants européens de l’IA agricole n’aurait ainsi               mimétisme et éveillera le politique quant aux potentialités
                                                                             que peu de sens. Les exploitations américaines sont 15 fois plus              qui s’offrent à l’agriculture belge et européenne par des
Les projets privés ou publics en matière d’IA agricoles sont                 grandes que les exploitations européennes.70 Il serait vain (et               entreprises basées sur le continent, à l’instar des stratégies
nombreux. Mais on l’a vu, les agriculteurs ne sont pas encore                financièrement impossible) de répliquer ce schéma. Comme le                   industrielles déjà développées par le passé, tout en fixant un
prêts à adopter pleinement ces nouvelles applications, et les                rappelait Paolo De Castro, député européen et ancien président                cap et un message politique clair à l’attention du secteur.
contraintes techniques ou financières sont encore élevées,                   de la commission Agriculture du Parlement européen, « les
alors que le paysage européen (et intra-belge) semble encore                 Etats-Unis sont basés sur des productions à grande échelle
trop morcelé. Dès lors, le premier challenge du politique est                et les denrées de base, le modèle européen est composé
de d’envoyer un message clair aux destinataires des mesures                  principalement de structures à petite échelle intensive en
mises en place.                                                              main-d’œuvre ».71 En parallèle des capacités développées par
                                                                             des hubs de recherche d’une puissance incomparable tels
Doit-on pour autant s’approprier un discours narratif                        que la Silicon Valley et d’une volonté exportatrice forte dans
semblable à celui des Etats-Unis ou de la Chine ? A-t-on                     la structure des aides agricoles américaines, on comprend
vocation à devenir une superpuissance de l’IA fondée sur des                 aisément que deux modèles s’affrontent.
valeurs boursières inédites ?


68 https://www.reseauia.be/
69 Propos tirés du Vif, Pieter Van Nuffel, « La Flandre libère 30 millions d’euros pour combler son retard en matière d’intelligence artificielle » (Le Vif, octobre 2018) .
70 Momagri, « Une approche comparée des politiques agricoles européenne et américaine » (2018) .
71 Idem.
72 Ministère français de l’agriculture, « 30 projets pour une agriculture compétitive et respectueuse de l’environnement » (octobre 2015) .



                                                                                                                                                                                                                                   31
     RECOMMANDATIONS                                                           ‚‚ Assurer la couverture réseau du monde rural ;                  ƒƒ Étendre le principe du tax shelter « entreprises en
                                                                                                                                                    croissance » pour les entreprises développant des projets
     1. Une administration préparée et une réglementation                      ‚‚ Simplifier les procédures administratives et intégrer             IA dans le domaine de l’agriculture et qui n’auraient pas 10
        adaptée                                                                   l’IA dans les échanges entre l’administration et les              employés ou ne rempliraient pas les conditions actuelles.
                                                                                  exploitants, afin notamment de réduire le temps
       ƒƒ Mener un travail de réflexion au sein des administrations               d’attente pour l’obtention d’une aide.
          en partenariat avec le monde agricole :                                                                                               3. Une formation adaptée et réaliste

            ‚‚ A l’instar du ministère français de l’agriculture et        2. Un développement de la R&D et des capacités de                     ƒƒ Une plateforme de conseil et de sensibilisation :
               du Rapport Villani, les administrations fédérales              financement de l’IA
               et régionales en charge de l’agriculture doivent                                                                                     ‚‚ Créer une plateforme dédiée à la sensibilisation et au
               mener un travail de réflexion préliminaire en vue de         ƒƒ Dans le cadre de la future PAC, cibler les aides en usant               conseil des acteurs de terrain à l’initiative des ministères
               l’émergence des technologies IA. Ce travail doit mener          de la flexibilité accrue donnée aux Etats-membre pour                   régionaux de l’agriculture, en collaboration avec l’agence
               à l’élaboration d’un plan stratégique présentant des            répondre aux besoins identifiés par les administrations et              Digital Wallonia. Cette plateforme, présente en ligne et
               recommandations claires et visant à 1) identifier et à          les parties prenantes afin de créer de réels effets de levier           sur les foires agricoles du pays, aura pour vocation de
               planifier le développement de technologies IA dans des          pour l’innovation dans l’agriculture ;                                  mettre en lumière le potentiel qu’offre l’IA dans le domaine
               productions clés de l’agriculture belge, rémunératrices                                                                                 et d’informer les agriculteurs quant aux dernières
               pour les agriculteurs, 2) prévoir un cadre de financement    ƒƒ Mettre en place des hubs de recherche associant les                     technologies en développement dans leur secteur ;
               à moyen et long terme associant la recherche et                 producteurs, les chercheurs et les entreprises développant
               l’application sur le terrain, 3) planifier les moyens qui       des technologies IA pour assurer les synergies et                    ‚‚ Cette mesure à court terme aura une fonction
               seront traduits plans annuels stratégiques à remettre à         l’application rapide de projets dans les exploitations :                introductive dans la stratégie IA plus globale qui sera
               la Commission européenne, tel que prévu par la future                                                                                   déployée pour dynamiser notre agriculture.
               PAC et 4) identifier les modifications réglementaires           ‚‚ Des laboratoires grandeur nature d’agriculture
               et législatives nécessaires à l’implémentation de                  augmentée peuvent être mis en place pour tester la             ƒƒ Une équipe itinérante de « coachs » (spécialistes) de l’IA :
               technologies IA ;                                                  viabilité des projets ;
                                                                                                                                                    ‚‚ Similairement aux « tuteurs énergie » qui visitent
            ‚‚ Cela peut déboucher notamment sur une révision du               ‚‚ En Wallonie, il convient de renforcer les moyens                     des foyers pour le compte de CPAS wallons et les
               Code wallon de l’agriculture en y intégrant les objectifs          d’expertise et de développement de projets du Centre                 conseillent sur leur consommation d’électricité et leur
               IA.                                                                wallon de recherches agronomiques, déjà actif sur le                 isolation thermique, les coachs en IA se rendront sur
                                                                                  sujet de l’IA agricole.                                              les exploitations agricoles qui feront appel à eux pour
       ƒƒ Des mesures concrètes à mettre en œuvre rapidement :                                                                                         évaluer au cas par cas l’opportunité de recourir à des
                                                                            ƒƒ Lister sur une plateforme commune les potentialités de                  engins ou logiciels sophistiqués. Cela demandera de
            ‚‚ Au niveau communal, réaliser un cadastre des toitures           financement (guichets, prêts, crédit, programme d’aides,                trouver et recruter un nombre de spécialistes dans un
               cultivables et des bâtiments publics/zones adaptées             etc.) et renforcer les capacités des PME à y accéder (via               domaine de niche mais on peut par exemple penser à
               à l’agriculture en intérieur et encourager les surfaces         une aide à l’introduction des dossiers par exemple par                  entendre certaines activités déjà assurées par la CRA-W.
               commerciales à développer des cultures sur leurs toits ;        l’intermédiaire d’un retour au guichet unique agricole). Le
                                                                               programme Horizon 2020 et le futur programme Horizon                 ‚‚ En parallèle, la plateforme mènera des campagnes de
            ‚‚ Mettre en œuvre la stratégie coordonnée sur l’IA                Europe doivent être mobilisés dans le cadre d’une stratégie             communication ciblant les jeunes (futurs) agriculteurs,
               adoptée au niveau européen et en décliner les objectifs         agricole axée sur l’IA : 10 milliards d’euros sont prévus pour          les ingénieurs agronomes et les étudiants en sciences
               dans la PAC post-2020 ;                                         les projets innovants en agriculture dans la future PAC ;               (eg, biologie, informatique, chimie) pour leur donner
                                                                                                                                                       conscience des opportunités de carrière qui s’ouvrent
                                                                                                                                                       dans l’IA agricole



32   LES ÉTUDES DU CENTRE JEAN GOL
ƒƒ Intégrer l’IA dans l’enseignement supérieur :                   ƒƒ Mettre en place des partenariats intergénérationnels         4. Renforcer le rôle de l’agriculteur au sein de la chaîne
                                                                                                                                      alimentaire
   ‚‚ L’IA doit être considérée comme un aspect majeur               ‚‚ Le régime d’aide à l’installation agricole en Région
      des études d’agronomie et d’horticulture à l’avenir.              Wallonne pourrait être revu pour inciter des jeunes qui     ƒƒ Favoriser la mise en réseau des agriculteurs à l’aide
      Cela justifiera une certaine réorientation des cursus             souhaiteraient s’investir à ne pas partir de zéro mais         d’outils IA pour renforcer leur position au sein de la chaîne
      dispensés par des universités ou hautes écoles, comme             au contraire à intégrer ou reprendre des exploitations.        alimentaire :
      par exemple celles présentes à Gembloux (Agro-Bio                 En effet, celles-ci ont clairement tendance à grandir et
      Tech de l’ULiège, ISla, ITH) ou à Ciney (EPASC), vers plus        se réduire en nombre, créant un besoin fort chez leurs         ‚‚ Le renforcement des organisations de producteurs
      d’apprentissages informatiques et de familiarisation              propriétaires de déléguer une partie de leur travail              est essentiel pour assurer une juste répartition de
      aux hautes technologies (spécialement l’IA et les big             ou d’être assistés dans la supervision des cultures ou            valeur au sein de la chaîne alimentaire. Le partage de
      data).                                                            l’utilisation de nouvelles technologies, voire encore de          technologies physiques et l’échange de données entre
                                                                        trouver des repreneurs quand le lien générationnel est            producteurs doit être encouragés, notamment par le
   ‚‚ A cela s’ajoute l’installation de parcs scientifiques qui         rompu ;                                                           biais des recommandations citées précédemment. La
      feront le lien entre la recherche fondamentale et la R&D                                                                            mise en place de projets spécifiques en la matière doit
      industrielle. Même de taille modeste, ces parcs financés       ‚‚ Afin d’impliquer l’agriculture urbaine dans la stratégie          être une priorité de la politique agricole belge : l’octroi
      en PPP, seront un grand atout pour lier les étudiants             globale et de favoriser la diffusion de pratiques                 d’aides, déjà en partie lié à l’existence d’organisations
      agronomes à des entreprises actives dans l’IA, pour               innovantes, il faut envisager la mise sur pied d’un               reconnues, doit être conditionné à cet échange de
      favoriser l’émergence de start-ups et pour attirer                programme d’échange de postes pour des courtes                    données et de moyens entre producteurs.
      les multinationales qui domine le développement de                durées (quelques jours) entre des agriculteurs du
      l’industrie technologique agricole.                               secteur classique et des entrepreneurs intéressés           ƒƒ Libérer les données et s’assurer du bénéfice aux
                                                                        ou actifs dans le secteur des fermes urbaines et/ou            producteurs, sans que ceux-ci ne subissent cette
   ‚‚ Il faut également tenir compte du fait que certaines              verticales et/ou robotisées en fonction d’objectifs de         exploitation de données (augmentation des primes
      universités dans les pays européens (eg, Italie, Royaume-         découverte préétablis.                                         d’assurance, etc.) en encourageant les initiatives privées
      Uni) et limitrophes (surtout aux Pays-Bas) possèdent                                                                             du style « guide de bonnes pratiques » :
      déjà une expertise en IA bien avancée. Il convient donc
      pour nos universités de renforcer leurs partenariats                                                                             ‚‚ La mise en place de règles éthiques, tant au niveau
      avec ces institutions dans le but bien défini de profiter                                                                           européen que national, doit être une priorité des
      de leurs savoirs et de suivre leur exemple l’élaboration                                                                            autorités. Le respect de la propriété des données
      de cursus qui intègre ces perspectives technologiques                                                                               produites par les agriculteurs doit être assuré.
      dans des disciplines scientifiques existantes.
                                                                                                                                    ƒƒ Encourager les fermes urbaines et participatives
                                                                                                                                       permettant de réduire le nombre d’intermédiaires entre le
                                                                                                                                       producteur et le consommateur :

                                                                                                                                       ‚‚ Un cadre réglementaire et fiscal attrayant pour ces
                                                                                                                                          projets doit permettre aux agriculteurs de rejoindre
                                                                                                                                          ces réseaux et de diversifier leurs sources de revenus.




                                                                                                                                                                                                        33
34   LES ÉTUDES DU CENTRE JEAN GOL
                  II. L’INTELLIGENCE ARTIFICIELLE AU SERVICE DE NOTRE SANTÉ
VERS UN NOUVEAU PARADIGME MÉDICAL                                          Contrairement aux technologies traditionnelles qui ne sont
                                                                           finalement que des algorithmes et des outils qui « complètent »
                                                                                                                                               UN TRIPLE OBJECTIF DE SANTÉ PUBLIQUE
                                                                           et « supportent » essentiellement le travail humain, l’IA a le      Ces progrès technologiques basés sur l’IA visent à répondre
Lundi matin, vous vous réveillez avec un mal de tête et de la              potentiel d’augmenter l’activité humaine dans le secteur de la      à différentes évolutions du secteur de la santé, telles que
fièvre. Votre médecin de famille est en congé, et vous n’avez de           santé, tant dans le domaine de la pharmacologie que celui de        l’importance croissante que les citoyens accordent à leur
toute façon pas le courage de vous déplacer. Pas de problème,              l’imagerie médicale, de l’analyse de risques ou du diagnostic       santé, la pénurie de main d’œuvre et la plus grande mobilité
il vous suffit d’allumer votre ordinateur et votre médecin vous            de l’état de santé.73                                               des patients et des professionnels de la santé.
examinera ! Cette situation vous paraît irréaliste ? Pourtant,
la consultation médicale à distance est déjà une réalité                   Le rapport de Villani le rappelait en mars 2018 : « l’IA ouvre      Mais il y a aussi et surtout un triple objectif de santé publique qui
aujourd’hui. En 2017, la start-up ViViDoctor a lancé en Belgique           des perspectives très prometteuses pour améliorer la qualité        doit être affronté aujourd’hui par les systèmes de santé à travers
le premier service de consultation médicale virtuelle. Il suffit           des soins au bénéfice des patients et réduire leur coût grâce       le monde : le vieillissement de la population, l’augmentation des
pour cela de s’inscrire sur une plateforme sécurisée, d’indiquer           à un appui renforcé à la décision médicale et une meilleure         maladies chroniques accompagnée d’une plus grande résistance
ses symptômes et la vidéo consultation pourra commencer                    traçabilité. Elle peut également contribuer à améliorer l’accès     aux antimicrobiens et d’une diminution des décès dus à des
quelques minutes plus tard.                                                aux soins des citoyens, grâce à des dispositifs de prédiagnostic    maladies transmissibles, et la réorganisation de notre système
                                                                           médical ou d’aide à l’orientation dans le parcours de soins ».74    de santé en un système collaboratif, efficace et durable.76
Au-delà des questions que nous pourrions nous poser sur
la crédibilité médicale de telles consultations, ce cas illustre           Ce n’est donc pas un hasard si ce le marché de l’IA dans le
pleinement la mutation du secteur. Les exemples ne se                      secteur de la santé est en plein essor, porté par les géants de     1. Vieillissement de la population
limitent pas aux simples consultations médicales : il existe de            la Silicon Valley, mais aussi par les start-ups. Selon le cabinet
nombreux cas où la machine pourrait se montrer nettement                   Frost & Sullivan, l’IA pourrait engendrer des économies             Le vieillissement de la population est une tendance qui
plus performante que l’humain dans le secteur de la santé,                 annuelles substantielles, de l’ordre de plus de 150 milliards de    n’est pas nouvelle mais qui s’accélère dans tous les pays
sauvant ainsi de nombreuses vies.                                          dollars pour le secteur de la santé aux Etats-Unis d’ici 2026.      industrialisés. Au sein des pays de l’OCDE, l’espérance de vie
                                                                           Ils estiment par ailleurs que le marché devrait y atteindre une     à la naissance a notablement augmenté puisque la population
Les décisions et les initiatives qui sont prises aujourd’hui pour          valeur de 6,6 milliards de dollars d’ici 2021, ce qui représente    vit en moyenne plus de 80 ans, soit 10 ans de plus que dans les
développer l’IA dans le domaine de la santé sont décisives                 un taux de croissance annuelle de 40% entre 2014 et 2021.75         années 70.77 En Belgique en 2017, les personnes âgées de 67 ans
et révélatrices de notre capacité à assumer les grands                                                                                         ou plus étaient 26% plus nombreuses que les personnes âgées
défis de santé publique qui se profilent dans notre société.                                                                                   de 18 à 66 ans. En 2070, elles seront 39% de plus.78


73 Accenture, 2017 (précité).
74 Rapport Villani, 2018 (précité), p. 195 .
75 Frost & Sullivan, “Artificial Intelligence in Healthcare Takes Precision Medicine to the Next Level” (13 septembre 2018) .
76 Media Planète, « L’innovation médicale 2018 » (précité).
77 OECD Stat., Etat de santé .
78 Perspectives démographiques 2017-2070, BFP et Statbel.



                                                                                                                                                                                                                       35
     Cette tendance est problématique à plusieurs égards : l’impact             Ensuite, ces nouvelles méthodes d’accompagnement, fondées                  Afin de contrer l’emballement du phénomène des maladies
     se ressent tant au niveau du mode de fonctionnement des                    sur un usage intensif des technologies de l’information et de              chroniques, il est capital de miser sur la prévention. Investir
     entreprises et de l’organisation du travail qu’au niveau du                la communication (TIC), peuvent permettre de réaliser des                  dans la gestion proactive des affections chroniques permettra
     comportement de l’électorat ou de l’aménagement urbain.                    gains de productivité, non seulement dans les secteurs qui                 d’éviter des dépenses colossales, favorisera le bien-être de
     D’autres questions essentielles se posent, comme par exemple               les utilisent, mais aussi dans les industries qui les produisent.          la population et augmentera sa productivité. Nulle surprise
     l’amélioration du bien-être de ces populations vieillissantes.79           La création de nouveaux emplois a ainsi vu le jour dans le                 donc que l’IA connaisse un essor record dans ce domaine ces
     Doublé d’une baisse constante du taux de natalité et d’une                 secteur des services ainsi que les domaines de l’ingénierie et             dernières années : elle permet d’ores et déjà de détecter des
     diminution de la main d’œuvre dans le secteur, les conséquences            du développement.82                                                        maladies, comme le cancer, de manière plus précise et aux
     sont importantes et s’avèrent inquiétantes pour les pays qui                                                                                          stades les plus primaires.
     peinent déjà à voir leur croissance économique décoller.
                                                                                2. Maladies chroniques
     D’une part, le vieillissement de la population implique de plus
     grands risques de maladies, de situations d’invalidité et de               Un Belge sur quatre souffrirait d’une maladie chronique
     dépendance. Dans ce contexte, la technologie peut jouer un                 (maladies psychiatriques ou psychotropes, cancers, maladies
     rôle pour diminuer ces risques de maladie ou faciliter leur prise          cardio-vasculaires, diabètes, etc.). C’est ce qui ressort d’une
     en charge. Elle représente une opportunité exceptionnelle                  étude réalisée par les Mutualités libres auprès de ses 2,2
     pour accompagner notamment les personnes dans leur                         millions d’affiliés. Entre 2010 et 2015, le nombre de personnes
     dépendance et leur offrir un meilleur cadre de vie.80                      atteintes de maladies chroniques a augmenté de plus de
                                                                                55.000 (+ 12%) pour atteindre 520.523 personnes en 2015, soit
     D’autre part, il est certain que le vieillissement de la population        24,8% des affiliés des Mutualités libres.83
     est un signe d’amélioration de la santé des personnes âgées
     et de leur plus grande intégration dans la vie sociale. Le                 En Belgique, plus de 6 personnes de 60 à 79 ans sur 10 en sont
     développement des technologies qui facilitent et favorisent                atteintes ; 8 personnes sur 10 pour les plus de 80 ans. Si le
     leur indépendance constitue donc une source potentielle                    nombre de maladies chroniques augmente bien entendu avec
     d’économies sous deux aspects. Tout d’abord, la prise en charge            l’âge, nos comportements culturels ou environnementaux en
     par une institution des personnes âgées pèse beaucoup sur les              sont également un facteur de déclenchement (malbouffe,
     budgets publics. Le développement de technologies adaptées                 pollution, …). Un mode de vie qui a une influence certaine sur
     à leurs problématiques leur permet de rester à domicile, ce qui            les coûts engendrés par ces pathologies : les dépenses liées
     coûte in fine moins cher.81                                                aux maladies chroniques ont augmenté en cinq ans (2010-
                                                                                2015), passant de 67,4% à 70,4% du budget Inami.84




     79 X, « Causes et conséquences du vieillissement de la population européenne » (SeniorActu, 21 mars 2005) .
     80 B. Laperche et D. Uzunidis, « Dans quelle mesure le vieillissement de la population génère-t-il des innovations technologiques ? Portées et limites des gérontechnologies », Innovation Forum VI – 2014, Crisis, innovation
     and transition
     81 Idem.
     82 Idem.
     83 J.-P. Bombaerts, « Le coût des maladies chroniques a augmenté de 10% en cinq ans » (L’Echo, 28 février 2018)
     84 Idem.



36   LES ÉTUDES DU CENTRE JEAN GOL
                                                                         3. Système de santé participatif                                         Le Groupe européen d’éthique et des nouvelles technologies
      Sidekick Health : Prévenir les                                     Afin de garantir que nos systèmes de santé et de soins86
                                                                                                                                                  le soulignait en 2015 dans son Opinion n° 29 : une plus grande
                                                                                                                                                  implication des citoyens dans les soins de santé et dans la
       maladies chroniques par un                                        restent adaptés aux objectifs poursuivis, il faut les repenser           recherche médicale peut offrir des bénéfices substantiels.
       accompagnement intelligent                                        fondamentalement en les axant sur la promotion de la santé,              Les patients en seraient mieux informés et responsabilisés,
                                                                         la prévention des maladies et la personnalisation des soins.             prendraient un plus grand contrôle de leur propre santé, dans
     L’application Sidekick Health développée par la start-              C’est ce que conclut le récent rapport sur l’état de la santé            un système de soins plus efficace, porté par la recherche
     up islando-suédoise du même nom exploite autant                     dans l’UE.87                                                             médicale qui exploite la puissance du big data.90
     les capacités prédictives de l’IA que les ressorts de
     la psychologie expérimentale pour accompagner                       Le recentrage des soins de santé sur les besoins de chaque               Favoriser une collaboration et une participation optimale de
     des utilisateurs dans leurs activités quotidiennes                  patient ne peut se faire sans l’implication des patients                 tous les acteurs impliqués dans la chaîne des soins de santé
     et leur nutrition. Le but est de les « nudger », ou                 eux-mêmes dans le processus de personnalisation. La                      requiert néanmoins une grande transparence de la part de
     autrement dit de les inciter indirectement à adopter                multiplication des nouvelles technologies et de l’IA s’est dès           l’autorité publique. Chaque individu doit être conscient des
     des habitudes plus saines, au cas par cas et selon                  lors accompagnée d’un changement radical dans la manière                 données qui le concernent et des décisions qui sont prises à
     les risques pour chaque profil de développer une ou                 dont les gens abordent les questions liées à la santé. La santé          son égard. L’engagement de l’individu, en sa qualité de citoyen,
     plusieurs maladies chroniques.                                      n’est désormais plus l’apanage des médecins : tout le monde,             de patient, ou de consommateur, implique également qu’il ait
                                                                         en tant que patient, citoyen ou consommateur, s’implique                 son mot à dire dans les choix qui le concernent – auquel cas
     Bien qu’interactive du point de vue des « patients »,               activement et contribue, directement ou indirectement, à                 l’individualisation des soins serait plus difficilement réalisable.
     l’application est essentiellement destinée au                       l’évolution du secteur. Les différentes frontières de lieux,
     personnel médical et aux employeurs. Sa principale                  d’acteurs et de temps s’effacent, laissant place à une dynamique
     plus-value par rapport à d’autres programmes de                     plus collaborative et participative qu’autrefois. Les citoyens           UN NOUVEAU PARADIGME MÉDICAL BASÉ
     suivi réside dans le fait que son approche « gamifiée »             endossent par exemple le rôle de sujet d’expérimentation ou              SUR LES DONNÉES
     possède une efficacité considérable : au travers d’une              de recherche, de pourvoyeur de données ou d’utilisateur de
     étude menée par des neurologues de Harvard et du                    celles-ci.88 Ce qui rend possible cette nouvelle dynamique,              Nos systèmes de soins de santé ne parviennent plus à
     MIT auprès d’un échantillon de personnes hautement                  c’est l’Internet of Things, ou l’internet des objets, c’est-à-           performer correctement dans un contexte de population
     exposées au risque de développer un diabète de type                 dire l’« interconnexion qui existe par le biais de systèmes et           vieillissante, de manque d’effectif médical et d’augmentation
     2, l’application a démontré qu’elle pouvait tripler le              de matériel informatique qui sont intégrés dans les objets               des maladies chroniques, du coût de la main d’œuvre et de
     nombre de sujets qui réussissaient à perdre 5% ou                   du quotidien, et qui permettent de collecter des données                 l’exigence de qualités de services de soins de la part des
     plus de leur masse corporelle en 16 semaines.85                     n’importe quand, n’importe où. »89                                       citoyens. Ils ne parviennent plus à assumer les énormes
                                                                                                                                                  dépenses que ce contexte engendre.




85 CORDIS Horizon 2020, 2017. Periodic Reporting for period 1 - SidekickHealth (Improving health the fun way… seriously). Bruxelles : Commission Européenne [communiqué du 1er mai].
86 Le terme « systèmes de santé et de soins » englobe ici la santé publique et l’aide sociale.
87 « Rapport d’accompagnement 2017 » de l’initiative « L’état de la santé dans l’UE » , cité par Commission européenne, Communication de la Commission au Parlement européen, au Conseil, au Comité économique et
social européen et au Comité des régions, Permettre la transformation numérique des services de santé et de soins dans le marché unique numérique ; donner aux citoyens les moyens d’agir et construire une société plus
saine {SWD(2018) 126 final}, 25 avril 2018, p. 1 .
88 Groupe européen d’éthique et des nouvelles technologies, Opinion n° 29 « Les implication éthiques des nouvelles technologies de la santé et la participation des citoyens », 13 octobre 2015, p. 11.
89 Voy. à ce sujet PwC (2016), Care Anywhere : Moving health and wellness out of the hospital and into the hands of the consumer , cité par PwC, What doctor? Why AI and robotics will define New Health (précité).
90 Groupe européen d’éthique et des nouvelles technologies, Opinion n° 29 (précité).



                                                                                                                                                                                                                           37
          Le portail Masanté : pour mieux                                      Cette réforme passe inexorablement par un changement de                    moléculaires, cellulaires, biomédicales, l’imagerie médicale,
           gérer et contrôler ses données                                      paradigme : nous devons passer d’une médecine ‘réactive’, qui              les données démographiques, sociales, environnementales,
                                                                               se base sur un nombre de données limitées et bien établies                 comportementales, de bien-être, mais aussi les données
          C’est en ce sens que va l’initiative de la ministre belge            pour guérir et soigner les patients, à une médecine ‘proactive’,           personnelles, des réseaux sociaux, des sources administratives,
          de la santé, Maggie De Block, qui, dans un souci de                  plus préventive, prédictive, personnalisée et participative.94             données ouvertes en général, etc. Il est humainement impossible
          cohérence et de lisibilité des données de santé dans un              C’est précisément vers cela que les récents développements de              pour un individu de collecter, trier et accéder à toutes ces données
          cadre sécurisé, a lancé en mai 2018 le portail en ligne              nouvelles technologies de la santé et la multiplication des données        par lui-même. Ce sont les progrès en biologie et en technologie
          Masanté. Ce portail vise à offrir à chacun un aperçu                 médicales convergent. Les efforts et initiatives se multiplient            informatique qui, ensemble, permettent aux chercheurs de trier
          global de ses données de santé disponibles en ligne.91               mais doivent être davantage soutenus si l’on veut rapidement               et d’analyser cette énorme quantité de données.99
          Cette initiative permet d’autonomiser les citoyens et                limiter les dépenses qui augmentent dangereusement.
          de les impliquer dans la gestion et le contrôle de leur                                                                                         L’impact de l’évolution de la technologie et de l’IA dans le
          santé et des données y relatives. Concrètement, ce                   L’évolution vers une médecine plus proactive et personnalisée              secteur de la santé outre-passe les limites des soins de
          portail permet aux individus de vérifier et de gérer la              ne serait pas possible sans l’énorme quantité de données de                santé per se. L’interconnectivité résultant de la technologie
          liste de ses médecins afin de pouvoir moduler l’accès                santé (le ‘big data’) qui sont maintenant disponibles. Leur                digitale a pour conséquence une plus grande démocratisation
          à ses données. Le système ne permet pas à l’heure                    volume « a augmenté de 40% par an au niveau mondial au                     de l’accès aux soins. Le cabinet de conseil PwC l’explique :
          actuelle de modifier directement le contenu en ligne.                cours de la dernière décennie et devrait passer de 4,4 Zbt95 en            « certains des outils d’IA les plus puissants sont déjà intégrés
          La modification nécessite de passer par le gestionnaire              2013 à 44 Zbt en 2020, soit 44 billions de gigabytes ».96                  dans Android ou iOS. L’utilisation de cette technologie fournit
          de ces données ou par le réseau hospitalier concerné.92                                                                                         aux consommateurs les données et l’information dont ils ont
                                                                               Problème : les progrès dans l’IA dépendent aujourd’hui                     besoin pour gérer de façon proactive leur propre santé et leur
                                                                               entièrement de notre capacité à croiser cette quantité                     propre mieux-être et pour prendre des décisions plus éclairées
     Selon le cabinet de conseil Deloitte, les dépenses mondiales en           phénoménale de données afin de mettre en évidence les                      en partenariat avec leurs fournisseurs de soins de santé. »100
     soins de santé devraient augmenter à un taux annuel de 4,1 % en           relations entre elles qui étaient jusque-là inconnues et
     2017-2021, alors que ce taux ne s’élevait qu’à 1,3 % en 2012-2016.93      stimuler les recherches médicales.97 Or, la grande majorité de             Les récentes avancées en robotisation et biotechnologie
     Cela au détriment d’autres secteurs (travail, pensions, etc.), de la      ces données n’est pas structurée : elles sont hétérogènes et               démontrent ainsi une évolution vers une médecine de plus en plus
     croissance économique et du bien-être des citoyens. L’innovation,         ne sont pas rassemblées dans une base de données ou dans                   prédictive, personnalisée, efficace et à moindre coût. On y voit là
     la participation et la collaboration de tous les acteurs du secteur       autre type de structure similaire.                                         l’espoir de se rapprocher d’une valeur et d’un principe fondamental
     est donc plus que jamais nécessaire si l’on veut parvenir à répondre                                                                                 partagé par la plupart des pays européens, à savoir l’accès universel
     aux défis qui se présentent à nous aujourd’hui tout en assurant           Les données de santé sont en effet collectées par le biais de              à des soins de santé de qualité et à un prix abordable, à la fois pour
     l’efficacité et la pérennité de la protection sociale à long terme.       différentes sources : les données cliniques, génomiques98,                 les individus et pour la société au sens large.101


     91 M. Michel, « Toutes vos données santé consultables via le portail Masanté » (L’Echo, 10 mai 2018)
     92 J. M., « MaSante.belgique.be: comment votre patient va pouvoir accéder à son dossier médical en ligne » (MediSphere, 8 mai 2018)
     93 Deloitte, 2018 Global health care outlook The evolution of smart health care, 2018, p. 5 .
     94 Groupe européen d’éthique et des nouvelles technologies, Opinion n° 29 (précité), p. 29.
     95 Un zettabit est une unité de mesure ou de stockage dans le langage informatique qui équivaut à 1021 bits dans le Système international ou encore 270 bits dans l’usage courant.
     96 M. Le Rouzic (co-fondatrice de Hellocare), « Comment l’intelligence artificielle va-t-elle révolutionner la santé ? » (Génération Nouvelles Technologies, 18 février 2018) .
     97 Rapport Villani (précité), p. 195.
     98 Par rapport aux données génétiques et la médecine génomique personnalisée, voy. C. Desorbay, "Quel usage pour nos données génétiques?" (Vers l'Avenir, 15 décembre 2018)
     99 Groupe européen d’éthique et des nouvelles technologies, Opinion n° 29 (précité), p. 18.
     100 PwC, What doctor? Why AI and robotics will define New Health (précité).
     101 Eurostat, Statistiques sur les dépenses de la santé, 28 février 2018 .



38   LES ÉTUDES DU CENTRE JEAN GOL
LE SECTEUR DES SOINS DE SANTÉ                                              TABLEAU 1 – PRODUIT INTÉRIEUR BRUT
EN QUELQUES CHIFFRES                                                                                                                                                                      CROISSANCE
UN SECTEUR EN CROISSANCE ET À FORTE VALEUR
AJOUTÉE                                                                                                                      2007           2014           2015          2016          2016 /        2016 /
Nous l’avons vu, les objectifs d’accès universel à des soins de
                                                                                                                                                                                       2007           2015
qualité et à un prix abordable revêtent une importance avérée                Agriculture, sylviculture et pêche               3.051         2.565          2.745         2.775         -9,0%          1,1%
lorsque l’on sait que la santé est au cœur de notre prospérité
économique et sociale. La Commission européenne le soulignait                Industrie                                       60.182        59.107         61.520        63.001          4,7%         2,4%
d’ailleurs dans son Livre blanc publié en 2007, intitulé « Ensemble
pour la santé : une approche stratégique pour l’UE 2008-2013 » :
                                                                             Construction                                    16.711         19.716        19.957        20.700         23,9%         3,7%
« une population en bonne santé est également une condition                  Services                                       228.016        277.084       283.070        289.661        27,0%         2,3%
préalable à la productivité et à la prospérité économiques. » Elle
y rappelait par ailleurs qu’en 2005, « le nombre d’années de vie             Commerce, transports et Horeca                  65.155         70692         72034          73173         12,3%         1,6%
en bonne santé a été introduit comme indicateur structurel
de Lisbonne afin de souligner que l’espérance de vie en bonne                Information et communication                    12.479         14606         15183          15697         25,8%         3,4%
santé, et pas uniquement la durée de vie, de la population était
                                                                             Activités financières                           15.780         22883         23094          23196         47,0%         0,4%
un facteur de croissance économique essentiel. »102
                                                                             Activités immobilières                          28.117        30442          31226          31851         13,3%         2,0%
Le secteur de la santé représente en effet 10% du PIB de
l’Union Européenne et 10% du PIB belge. Cette donnée est                     Services aux entreprises                        37.626         48937         50698          52754         40,2%         4,1%
en quasi constante augmentation depuis l’année 2000, la
                                                                             Administration publique et
Belgique n’ayant consacré « que » 7.9% de son PIB national aux                                                               42.064         53859         54318          55662         32,3%         2,5%
dépenses et au financement du secteur de la santé en 2000 et                 enseignement
9.3% de celui-ci en 2008.103                                                 Santé publique et bien-être social              20.123         27464         28085         28840          43,3%         2,7%
En calculant la valeur ajoutée brute par branche d’activité                  Autres services                                 6.672          8201           8432          8488          27,2%         5,9%
depuis 2007, l’Institut des comptes nationaux a démontré
en 2017 que le secteur de la santé publique et du bien-être                  Produit intérieur brut aux prix du
                                                                                                                            344.713        400.797       410.247        421.611        22,3%         2,8%
social avait connu en Belgique une croissance fulgurante entre               marché
2007 et 2016, passant ainsi de 20.123 millions d’euros à 28.840
millions d’euros (données brutes), ce qui représente une                                                                                                           Source : Institut des comptes nationaux.
croissance de 43.3%, largement supérieure à la moyenne des
autres secteurs (voy. Tableau 1).104




102 Commission européenne, Livre blanc - Ensemble pour la santé: une approche stratégique pour l’UE 2008-2013 {SEC(2007) 1374} {SEC(2007) 1375} {SEC(2007) 1376} /* COM/2007/0630 final */, p. 5 .
103 Source : OECD Health Statistics 2018. Pour voir l’évolution annuelle, voy. https://stats.oecd.org/Index.aspx?DataSetCode=SHA#.
104 Statistics Belgium, Chiffres clés - Aperçu statistique de la Belgique, 2017 .



                                                                                                                                                                                                              39
     UN SECTEUR À FORTE INTENSITÉ DE MAIN D’ŒUVRE                                         TABLEAU 3 - RÉPARTITION DE L’EMPLOI PAR SECTEUR EN 2017 (%)

     Non seulement le secteur de la santé représente-t-il une part                                                                                                                                         2017 (1)
     croissante du PIB, mais il constitue également une partie                                                                                                                     BELGIQUE                                   UE-28
     grandissante de l’emploi : les données du Service Public Fédéral
     de l’emploi nous révèlent en effet que ce secteur rassemblait                                                                                                               H     F    T                        H          F             T
     en Belgique 6.5% de la population active entre 15 et 64 ans en
                                                                                            Secteur primaire                                                                    1,4        0,7       1,1            4,8         2,8         3,9
     2013, contre 7% en 2016. Cette évolution positive s’oppose à la
     moyenne européenne, qui reste, elle, relativement stable (cf.                          Industrie                                                                          31,5        8,5      20,8           34,8        12,4        24,5
     Tableau 2105).
                                                                                            Services                                                                           66,1       89,6      77,0           60,3        84,6         71,6
     TABLEAU 2 - ÉVOLUTION DE L’EMPLOI DANS LE SECTEUR DE LA SANTÉ (%)                      Commerce ; réparation d’automobiles et de motocycles                               13,3       12,2      12,8            13,1        14,5        13,8
                                                                                            Transports et entreposage                                                           8,4        2,4       5,7            7,7         2,6         5,4
                                     2013 2014 2015 2016 2017 (1)
                                                                                            Hébergement et restauration                                                         2,9        3,3       3,1            3,9         5,4         4,6
       Région flamande               6,4   6,7      6,5        6,7        7,0
                                                                                            Information et communication                                                        4,8        1,8       3,4            4,1          2,1        3,2
       Région Wallone                6,8   7,5       8,1       7,9        7,8
                                                                                            Activités financières et d’assurance                                                3,1        3,7       3,4            2,7         3,3         3,0
       Région de
                          6,1              6,3      5,5        5,9        5,4               Activités immobilières                                                              0,7        0,7       0,7            0,8         0,9         0,8
       Bruxelles-Capitale
       Belgique                      6,5   6,9      6,9        7,0        7,1               Activités spécialisées, scientifiques et techniques                                 5,7        4,7       5,2            5,5         5,9          5,7

       UE-28                         6,2   6,2      6,2        6,2        6,2               Activités de services administratifs et de soutien                                  4,5        7,0       5,7            4,1         4,5         4,3
                                                                                            Administration publique                                                             8,5        8,8       8,6            6,8         7,3          7,0
         Source : EUROSTAT ; Statistiques du Service Public Fédéral de
                      l’emploi, du travail et de la concertation sociale.                   Enseignement                                                                        5,3       15,0       9,8            3,9         12,1         7,7
                                                                                            Santé humaine et action sociale                                                     5,8       25,5      14,9            4,4         18,9        11,1
     Lorsque l’on examine la répartition de l’emploi par secteur
     d’activité de manière plus générale, l’on remarque que le
                                                                                            Arts, spectacles et activités récréatives                                           1,5        1,4       1,5            1,6         1,8          1,7
     secteur de la santé humaine et de l’action sociale en Belgique                         Autres activités de services                                                        1,4        2,9       2,1            1,5         3,5         2,5
     représentait à lui seul 14.9% de la population active en 2017,
     soit une part de loin supérieure à l’ensemble des autres                               Activités des ménages en tant qu’employeurs ; activités
     secteurs confondus. Ce chiffre est également nettement                                 indifférenciées des ménages en tant que producteurs                                 0,0        0,2       0,1            0,2          1,9         1,0
     plus élevé par rapport à la moyenne européenne, qui s’élève                            de biens et services pour usage propre
     seulement à 11.1% (cf. Tableau 3).106
                                                                                            Organismes extra-territoriaux                                                       1,0        1,2       1,1            0,1         0,1          0,1
                                                                                                                 Source : EUROSTAT ; Statistiques du Service Public Fédéral de l’emploi, du travail et de la concertation sociale.

     105 Source : EUROSTAT ; Statistiques du Service Public Fédéral de l’emploi, du travail et de la concertation sociale, tableau IDB07 . NB. : (1) Rupture de série suite à une réforme profonde de l’enquête et à l’introduction du panel rotatif.
     106 Idem, tableau IDB06



40   LES ÉTUDES DU CENTRE JEAN GOL
TABLEAU 4 – IMPACT DE L’IA PAR SECTEUR D’ACTIVITÉ/CROISSANCE                SANTÉ ET INTELLIGENCE ARTIFICIELLE                                 La société de consultance McKinsey & Company a quant à elle
DES PROFITS                                                                                                                                    évalué l’impact de la potentielle automatisation de l’emploi
                                                                            Au vu de l’importance de ce secteur en termes de croissance        sur les différents secteurs, de manière à cibler les emplois qui
                                              % AUGMENTATION                économique et d’emplois, il n’est pas étonnant de constater        seront les plus susceptibles de disparaître.109 Ces emplois sont,
       SECTEUR D’ACTIVITÉ                    DE PROFIT D’ICI 2035           qu’il constitue tant un vivier qu’un bénéficiaire substantiel      sans surprise, ceux qui impliquent de poser des actes physiques
                                                                            de technologies innovantes. Le développement de l’IA et de         plus routiniers et qui requièrent moins d’interaction humaine,
 Education                                           84%                    la robotique dans ce secteur est fort encouragé et constitue       de capacités à solutionner des problèmes et de créativité.
                                                                            une source d’opportunités et de profits considérables pour         La santé est donc l’un des secteurs les moins touchés par la
 Hébergement et services
                                                     74%                    les chercheurs, les entreprises et l’Etat. Ce dernier bénéficie    robotisation et la suppression d’emploi, avec 36% de potentiel
 alimentaires
                                                                            en effet tant du retour direct à l’investissement qu’il effectue   d’automatisation contre 44% de potentiel d’automatisation en
 Construction                                        71%                    (par le bais de fonds publics ou semi-publics) que du bien-être    moyenne, tous secteurs confondus.
                                                                            social et de la croissance économique qui en résultent.
 Commerce de gros et de détail                       59%                                                                                       Bien qu’il soit difficile d’analyser l’évolution que la structure
                                                                            L’on peut dès lors se demander quel sera l’impact du               de chaque industrie subira précisément lors des prochaines
 Soins de santé                                      55%
                                                                            développement de la robotisation et de l’IA sur ce secteur,        années, voire décennies, nous pouvons déjà affirmer, à l’heure
 Agriculture, forêt et pêche                         53%                    tant en termes de croissance économique et de rentabilité          actuelle, que la robotisation et l’IA créeront davantage
                                                                            des entreprises que sur l’automatisation de l’emploi.              d’emplois dans plusieurs secteurs, notamment celui des
 Services sociaux                                    46%                                                                                       soins de santé.110 McKinsey a en effet évalué la croissance de
 Transport et stockage                               44%                    Le cabinet de conseil Accenture estimait en 2017 que l’IA          l’emploi dans ce secteur à 0.5% par an entre 2016 et 2030, ce
                                                                            devrait avoir un impact positif sur la croissance économique       qui est largement supérieur à la plupart des autres secteurs –
 Industrie manufacturière                            39%                    et sur la rentabilité des entreprises dans le secteur des soins    certains subissent d’ailleurs une décroissance annuelle allant
                                                                            de santé : d’ici 2035, le cabinet prévoit que la rentabilité des   jusqu’à 1.5%.111
 Autres services                                     36%                    entreprises augmenterait de 55% dans ce secteur, contre une
 Services financiers                                 31%                    augmentation moyenne de 38% dans 16 secteurs d’activités           La santé représente ainsi une valeur en soi dans laquelle
                                                                            (voy. Tableau 4).107                                               chaque nation investit et doit investir massivement afin de
 Services publics                                    27%                                                                                       favoriser sa croissance économique et le bien-être de ses
                                                                            Plus précisément, si l’on compare la croissance de référence       citoyens. Cela passe inévitablement par l’investissement dans
             Source : Accenture, 2017 (précité), cité par CJG,              en 2035 à un scénario dans lequel l’IA fait partie intégrante de   les progrès scientifiques et les innovations technologiques,
« Accompagner la robotisation de l’économie » (précité), p. 22.             l’économie, le taux de croissance annuel de la valeur ajoutée      qui renouvellent et améliorent constamment le secteur de la
                                                                            brute (indicateur proche du PIB) en 2035 serait de 2.2% contre     santé afin de répondre aux grands défis de santé publique qui
                                                                            3.4%.108                                                           se poseront à nous aujourd’hui et demain.




107 Accenture, 2017 (précité), cité par CJG, « Accompagner la robotisation de l’économie » (précité), p. 22.
108 Idem.
109 McKinsey&Company (précité), p. 38.
110 Idem, p. 41.
111 Idem.



                                                                                                                                                                                                                   41
42   LES ÉTUDES DU CENTRE JEAN GOL
QUEL APPORT DE L’IA DANS LE SECTEUR                                      black box, se pose dans toutes les applications de l’IA, peu importe
                                                                         le secteur, il est particulièrement sensible dans le secteur de la
                                                                                                                                                    UNE MÉDECINE PLUS PRÉVENTIVE
DE LA SANTE ?                                                            santé. Les médecins ne veulent en effet pas prendre de décisions           Cela commence par garder les citoyens en bonne santé. Il est
                                                                         relatives à la vie, au bien-être ou à la mort de leur patient sans         moins coûteux pour un système de santé de maintenir sa
Nous l’avons déjà mentionné à divers endroits ci-avant : le              être pertinemment convaincus non seulement du diagnostic                   population en bonne santé que de la soigner.115 L’IA permet
développement de l’IA s’inscrit dans le principe d’une médecine          posé, mais également du raisonnement qui a mené à celui-ci. La             ainsi de développer des applications de santé sur smartphone
de plus en plus personnalisée. Il offre la possibilité d’analyser        dimension éthique de l’usage et de la confiance que l’on pose dans         et des dispositifs mobiles qui incitent et rappellent les
des millions de données afin d’en déduire le traitement qui              l’IA est transversale, mais elle prend ici une place toute particulière.   individus à adopter un comportement et un train de vie plus
conviendra le mieux au patient et à la pathologie qu’il présente.                                                                                   sain, et ce de manière proactive.
Dans le domaine génétique, par exemple, il est désormais                 Il est difficile de tracer un tableau complet des applications de
possible – grâce à la nette diminution du coût du séquençage             l’IA dans le secteur de la santé, tant elles sont nombreuses et            L’Internet of Things, dans ce cas-ci, of Medical Things, par le
de l’ADN – de faire analyser des milliers de patrimoines                 diverses. L’IA a un impact sur chaque échelon de la chaîne de              biais de capteurs intégrés à l’individu via des applications de
génétiques par des algorithmes afin d’anticiper la réaction              la santé : recherche clinique, prévention, diagnostic, chirurgie           santé sur smartphone ou des objets de quantified self, permet
d’un être humain à un traitement en fonction de ses gènes.112            assistée par ordinateur, traitement, suivi thérapeutique, etc.             aux gens soit de rester en bonne santé, soit de faire un suivi
                                                                         C’est pourquoi nous nous contenterons dans cette section                   constant de leur état de santé avec un focus particulier sur
Pour cela, une grande quantité de données sont nécessaires, qui          de développer les applications de l’IA qui illustrent le mieux             des problèmes dont ils ont déjà conscience.116
seront analysées par un mécanisme clé lorsque l’on parle d’IA : le       l’impact positif de l’IA dans le secteur de la santé.
deep learning – ou ‘apprentissage profond’ – qui est cette faculté                                                                                  L’on observe également un recours de plus en plus marqué à
de l’IA de se baser sur des connaissances dont elle dispose pour         Toute nouvelle technologie dans ce secteur poursuit néanmoins              des consultations à distance grâce à des salles de télémédecine
apprendre et ainsi en acquérir de nouvelles. À l’image de l’être         un objectif commun : celui de permettre aux individus de vivre             dotées des technologies qui permettent les prestations de
humain, plus la machine sait, plus elle apprend. En fouillant les        plus longtemps et d’améliorer leur qualité de vie, ce qui aura             santé à distance et l’échange de l’information médicale s’y
données médicales dont elle dispose, le système intelligent ne se        in fine un impact sur le bien-être social et économique de la              rapportant. Certains avantages sont associés à cette formule,
contente pas de déduire un constat par le biais d’une association        société dans son ensemble. Cela permettra également de                     comme le gain de temps pour les patients et les médecins, et
symptôme-pathologie, mais de poser un véritable diagnostic à partir      garantir la survie et la longévité des systèmes de soins de santé,         la possibilité de procéder à des consultations plus régulières.
d’analyses statistiques et de probabilités. Le système intelligent       qui doivent aujourd’hui répondre, nous l’avons vu, à des défis
devient donc réellement autonome, et propose une réponse –               d’une nature différente de celle qui existait jusqu’alors.                 Ce nouveau modèle de consultations s’inscrit pourtant dans
supposée exacte – qui résulte de ses propres connexions.113                                                                                         un contexte dans lequel la relation patient-médecin est encore
                                                                         Si le modèle de soins de santé répondait jusqu’à présent à une             fort importante. En Belgique, 97% des patients déclarent qu’ils
Cette autonomie cache néanmoins un inconvénient de taille :              dynamique presqu’exclusivement réactive et ponctuelle, l’IA et             ont eu des expériences positives en termes de temps passé
il n’est pas possible pour un individu de comprendre comment             la robotique nous permettent maintenant d’imaginer un modèle               avec leur médecin traitant, de clarté des explications et de
l’IA est parvenue à son résultat. Si la prédiction s’avère correcte,     plus holistique. Comprenez : plus interconnecté, plus constant,            leur participation dans les décisions de traitement. Sur ce
personne ne peut vraiment expliquer le raisonnement qui a                plus collaboratif, plus rapide et plus abordable. En bénéficieront         point, la Belgique effectue un taux exceptionnellement haut
conduit au résultat – résultat qui enrichit, par ailleurs, le corpus     le personnel de santé et les citoyens, bien sûr, mais aussi les            en comparaison aux autres pays de l’OCDE, la moyenne ne
de connaissances initial.114 Si ce problème, connu sous le nom de        chercheurs, les entreprises et l’autorité publique.                        s’élevant qu’à 84.5%.117


112 J. Bouchez, « Intelligence artificielle en santé : entre promesses et prudence (partie 2 sur 2) » (hinnovic.org, 2 mai 2018) .
113 Idem
114 L. Galanopoulo, « Des logiciels experts en diagnostic médical » (CNRS Le Journal, 26 décembre 2017) .
115 I. de Laminne, « La Vitalité des biotechs » (LLB, 4 novembre 2017).
116 J.-Ph. Rivière, « Intelligence artificielle en santé : analyses et recommandations du rapport Villani » (Vidal, 5 avril 2018) .
117 Panorama de la santé 2017 (données extraites du Fonds du Commonwealth, Enquête internationale sur les politiques de santé 2016 et autres sources nationales), p. 107 .



                                                                                                                                                                                                                      43
     UNE MÉDECINE PLUS PRÉDICTIVE                                            dossiers patients, de rapports médicaux, de tests cliniques              le cancer Gustave-Roussy, à l’Inserm et des ingénieurs de
                                                                             et de littérature médicale pour aider les médecins à poser               CentraleSupélec. Ensemble, ces chercheurs ont pu concevoir
     Une analyse efficace par un algorithme des données médicales            un diagnostic et prendre une décision médicale.121 L’on se               et entraîner « un algorithme capable d’analyser des images
     disponibles sur base d’actions et d’interventions quotidiennes          rapproche de plus en plus d’une situation dans laquelle l’IA             fournies par un scanner. Ce travail a contribué à établir
     permet également de procéder à des simulations de vie                   pourra poser un diagnostic aussi précis, voire meilleur que              une signature radiomique, un développement qui allie imagerie
     réelle pour prédire la probable évolution d’une maladie                 les spécialistes. En 2016, une étude a démontré que l’IA a été           médicale et big data, capable de déterminer l’efficacité de
     chronique dans le futur, par exemple. Ces simulations aident            capable de détecter de manière automatisée un cancer du                  l’immunothérapie sur certains cancers. »123
     les chercheurs, les praticiens, l’industrie pharmaceutique              sein avec un taux de réussite de 92%, le taux de réussite des
     et les consommateurs à mieux comprendre la manière dont                 spécialistes étant de 96%.122                                            Consciente que l’application de l’IA dans le domaine de la santé
     les choix quotidiens et les différents traitements impactent                                                                                     est particulièrement prometteuse, la Commission européenne
     la santé de chaque patient et la santé publique, ainsi que les          Le développement de l’IA dans le domaine de l’imagerie                   a déclaré, dans sa communication du 7 décembre 2018 relative
     coûts qui y sont liés.118                                               médicale nous offre l’exemple le plus emblématique d’une                 au plan européen coordonné dans le domaine de l’IA, qu’elle
                                                                             technologie permettant de prédire une maladie et/ou son                  soutiendra, par l’intermédiaire du programme « Horizon
     C’est dans ce sens que va la recherche portée par le projet de          évolution. C’est également dans ce domaine que les progrès               2020 », le développement d’une base de données commune
     Google DeepMind Health, qui travaille en collaboration avec             technologiques ont été les plus remarquables, et ce grâce                d’images médicales anonymisées et fournies par des patients
     des médecins spécialistes, des chercheurs et des patients afin          au machine learning et au deep learning. Ces technologies                transmettant leurs données sur base volontaire.124
     de résoudre des problèmes de santé qui se posent à l’heure              peuvent en effet trier un grand nombre d’images afin de
     actuelle. La technologie sur laquelle se base ce projet combine         déterminer très tôt les clichés qui présentent des anomalies             L’IA s’est également montrée très utile pour détecter des
     l’apprentissage automatique (ou apprentissage machine,                  pathologiques. Le rôle du deep learning dans la médecine                 problèmes de santé mentale à un stade précoce. Selon le
     machine learning119) et des systèmes de neuroscience pour               prédictive augmentera avec son accessibilité grandissante et             cabinet Deloitte125, le nombre de personnes dans le monde
     construire des algorithmes capables de reproduire la manière            avec la multiplication des sources de données et des données             atteintes de démence était estimé à 50 millions en 2017. En 2018,
     dont le cerveau humain fonctionne.120                                   elles-mêmes. Les diagnostics deviendront de plus en plus                 la démence était devenue une maladie ayant coûté un billion
                                                                             précis et démocratiques, au point où certains se questionnent            de dollars à la société. L’essor de l’IA dans ce domaine est donc
     Plus loin encore que la détection rapide d’une pathologie selon         sur la pertinence de la fonction de radiologue.                          important, et comprend par exemple le développement d’un
     des protocoles prédéfinis par le monde médical, l’IA aide le                                                                                     algorithme qui utilise le traitement automatique du langage
     corps médical à prendre les décisions qui s’imposent à l’état           Cette technologie présente un intérêt capital dans la recherche          naturel (automated natural language processing) pour poser un
     de fait. Impossible ici de ne pas citer le logiciel Watson du           contre le cancer, par exemple. En août dernier, la revue The             diagnostic dans de nombreuses pathologies mentales, comme
     groupe IBM, présenté dès 2005 comme un outil intelligent                Lancet Oncology a publié le résultat d’une étude menée par               la psychose.126
     qui synthétise une masse d’informations provenant de                    des chercheurs français travaillant au centre de lutte contre



     118 PwC, What doctor? Why AI and robotics will define New Health (précité).
     119 Le machine learning est un domaine de l’IA basé sur des techniques statistiques qui donne aux systèmes informatiques la capacité d’« apprendre » automatiquement à partir de données et de s’améliorer sur base de
     l’expérience, sans être explicitement programmé.
     120 PwC, What doctor? Why AI and robotics will define New Health (précité).
     121 Rapport Stratégie France I.A., pour le développement des technologies d’intelligence artificielle, mars 2018, p. 54 .
     122 Idem.
     123 https://www.maxisciences.com/maladie/cancer-une-intelligence-artificielle-predit-l-efficacite-d-un-traitement_art41438.html
     124 Commission européenne, « Communication de la Commission au Parlement européen, au Conseil européen, au Conseil, au Comité économique et social européen et au Comité des régions - Un plan coordonné dans
     le domaine de l’intelligence artificielle », Bruxelles, le 7.12.2018 COM(2018) 795 final, p. 8.
     125 Deloitte, 2018 Global health are outlook – The evolution of smart health care, 2018, p. 5.
     126 J. Bouchez, « Intelligence artificielle en santé : entre promesses et prudence (partie 2 sur 2) » (précité).



44   LES ÉTUDES DU CENTRE JEAN GOL
      Icometrix, poser de meilleurs                                        UN MEILLEUR ACCOMPAGNEMENT                                                     Remedus : des soins de santé de
          diagnostics plus tôt                                             ET SUIVI THÉRAPEUTIQUE                                                              qualité à domicile
    Icometrix est l’une des sociétés belges les plus en pointe             L’IA offre par ailleurs un appui pour l’amélioration de
    dans le domaine de la vision artificielle médicale. Son                l’observance des traitements et du suivi thérapeutique des                     Remedus fournit des dispositifs médicaux et de
    produit phare, un logiciel baptisé « Icobrain », est déjà              patients, tant à l’extérieur qu’à l’intérieur des centres de                   nouvelle technologie pour les soins de santé à domicile
    commercialisé en Europe et a reçu cette année les                      soins. Sont notamment visées les personnes fragiles, âgées                     afin de les malades de longue durée disposent des
    autorisations des régulateurs américains, canadien et                  ou subissant une thérapie de longue durée. Ces cas de                          mêmes soins chez eux qu’à l’hôpital. Cela implique
    australien pour être exporté vers ces pays. Il s’agit d’un             figure ont en effet souvent besoin d’un suivi constant mais                    des traitements et des dispositifs individuels et
    programme informatique relativement simple d’utilisation               ne bénéficient pourtant pas toujours suffisamment de l’aide                    personnalisés ainsi qu’un suivi constant. Cela permet
    qui regroupe et analyse une série de biomarqueurs                      d’un personnel médical. Dans ce cas, la nouvelle technologie                   également de pallier le manque de personnel médical,
    capables de révéler à partir d’images IRM les symptômes                offre non seulement une alternative efficace à la pénurie du                   et d’employer celui-ci à meilleur escient. Sans la
    « sous-cliniques » (précurseurs) de trois types de maladies            personnel de santé, mais elle permet également d’offrir un                     technologie et les applications mobiles, cela ne sera
    neurologiques : la sclérose en plaques, la démence et                  confort et une qualité de vie à des patients qui se verraient,                 pas possible.131
    les lésions cérébrales. Grâce à ce gain de temps dans le               sinon, isolés chez eux.
    diagnostic, les médecins peuvent choisir plus exactement                                                                                              L’entreprise a notamment développé l’application
    le traitement à administrer et évaluer plus facilement                 Le vieillissement de la population implique donc plus de risques               Remecare, « qui enregistre, automatiquement
    la réponse du patient à ce traitement. Dans le cas de la               de se sentir seul et isolé, mais aussi que les gens ne décèdent                ou manuellement, une série de paramètres et de
    sclérose en plaques, on évitera ainsi d’exposer le patient             plus forcément des mêmes causes que précédemment. Il est                       symptômes chez chaque patient. Cet outil permet
    plus longtemps que nécessaire à des traitements chers                  fréquent que les décès soient dus, par exemple, à des causes                   un échange fluide d’informations entre le personnel
    et sous-optimaux, réduisant la durée d’observation à 1,3               de démence, d’ostéoporose ou de déficience cardiaque.129                       soignant, les médecins et les patients. Nous avons
    an alors qu’elle est aujourd’hui de 3,9 ans en moyenne.127             Les nouvelles technologies peuvent aujourd’hui répondre                        digitalisé ce processus de manière transmurale, au-
    La rapidité du diagnostic est encore plus importante en                à ces problèmes et révolutionnent l’accompagnement des                         delà des limites des soins de santé ».132
    ce qui concerne les maladies qui évoluent vite comme                   personnes en fin de vie ou subissant des soins de santé sur
    les démences et les lésions. Examiner le cerveau à la                  le long-terme en leur permettant de rester indépendants
    recherche d’une atrophie ou de déformations locales est                plus longtemps et de s’acquitter de tâches routinières qui
    une tâche ardue à l’œil nu que l’IA d’« Icobrain » remplace            n’auraient jadis été possibles qu’en hôpital ou en présence
    par une analyse quantitative plus fiable.                              d’un membre du personnel médical.130

    Les solutions d’Icometrix peuvent être vues comme
    étant en concurrence avec celles, plus généralisables,
    de l’entreprise américaine Enlitic qui a recours au deep
    learning pour évaluer la pertinence des traitements
    précoces128, notamment contre la maladie d’Alzheimer.


127 Blackford, 2018. Icometrix. Édimbourg: Blackford Analysis
128 D. Abrams Kaplan, “How Radiologists are Using Machine Learning. Diagnostic Imaging”, 21 avril 2017
129 PwC, What doctor? Why AI and robotics will define New Health, Updated June 2017.
130 Idem.
131 Trends Information Services, « Les soins de santé doivent être davantage organisés en fonction du patient – « Tout le monde sur le pont pour accélérer l’innovation dans le secteur des soins ! »
132 Idem.



                                                                                                                                                                                                                    45
     LA PRÉVENTION EN POPULATION GÉNÉRALE                                     Sans rentrer dans le cœur du débat éthique, qui n’est pas le              Les chercheurs peuvent ainsi bénéficier de l’énorme quantité
                                                                              sujet immédiat de cette étude et qui mériterait une analyse               de données de santé déjà disponibles actuellement afin de
     Dans le domaine de l’épidémiologie aussi, l’IA a déjà prouvé             à part entière, Yves-Alexandre de Montjoye a également                    les exploiter et les réexploiter en fonction de leur projet de
     être un outil de prévention et d’anticipation révolutionnaire.           pu démontrer que même si l’on assure que les données                      recherche, ce qui leur permet d’économiser en temps et en
     Les autorités régulatrices s’intéressent de plus en plus à la            personnelles récoltées et analysées ont été anonymisées, il n’y           argent. En menant des études prospectives sur base de ces
     collecte de données épidémiologiques à grande échelle dont               a pas de garantie en termes de vie privée. Il a en effet étudié           données, ils peuvent limiter la constitution de cohortes et les
     les traitements deviennent des enjeux majeurs de santé                   les différentes situations de ‘ré-identification possibles’ et            essais cliniques à la résolution des questions spécifiques et
     publique.133                                                             a conclu que les méthodes qui sont actuellement mises en                  innovantes de leur cas de recherche.139
                                                                              place pour protéger la vie privée des individus, par exemple
     Yves-Alexandre de Montjoye l’a prouvé dans le cadre de ses               par ajout de ‘bruit’ ou en rendant les données plus ‘brutes’, ne
     recherches sur l’utilisation des métadonnées de téléphonie               sont plus adéquates, les données brutes permettant toujours
     mobile dans les pays en voie de développement. L’analyse                 d’identifier des individus et d’en déduire leur personnalité ou
     de ces données permet aux pays et aux ONG d’observer la                  leur sexe.137
     propagation de la malaria ou du sida, de lutter intensivement
     contre Ebola, et peut s’avérer utile dans l’approche de la pénurie
     alimentaire.134 Au Sénégal et en Côte d’Ivoire, le traitement            LES INNOVATIONS PHARMACOLOGIQUES
     de données mobiles a également permis « la détection de la
     propagation et la modélisation de maladies, la cartographie              Le développement de l’IA revêt également un intérêt
     des zones encore inaccessibles à une intervention médicale               particulier dans le domaine pharmaceutique. Il faut savoir
     rapide, ou encore les besoins en infrastructures, notamment              que le coût de développement d’un médicament s’élève à 1,5
     de santé ».135 Si l’on déploie et automatise ce genre d’initiatives      milliards d’euros environ138, et les phases d’essais cliniques
     à grande échelle, l’on peut prévenir la propagation de futures           durent en moyenne 6 à 11 ans. La procédure étant par nature
     épidémies à l’avenir et améliorer l’accès aux soins pour une             coûteuse et chronophage, il n’est pas étonnant que l’industrie
     population dans son ensemble.136                                         pharmaceutique fasse de plus en plus appel à l’IA pour stimuler
                                                                              la recherche tout en réduisant ses coûts.




     133 F. Plessier, « Comment l’intelligence artificielle révolutionne le monde de la santé américain », Mission pour la Science et la Technologie de l’Ambassade de France aux Etats-Unis, 19 novembre 2015.
     134 BNP Paribas Fortis, « Yves-Alexandre de Montjoye : «On vise une utilisation raisonnée des métadonnées» » (Trends Tendance, 11 mai 2015)
     135 K. Levy-Heidmann, « En médecine, les impacts réels de l’intelligence artificielle » (Ouest-France santé, 17 décembre 2017) .
     136 Idem.
     137 BNP Paribas Fortis (précité).
     138 X, « Job étudiant : il gagne 3.000 euros en deux semaines » (RTBF.be, 4 juillet 2018) .
     139 K. Levy-Heidmann, « En médecine, les impacts réels de l’intelligence artificielle » (précité).



46   LES ÉTUDES DU CENTRE JEAN GOL
                                              La grande accélération
                                            de la R&D pharmaceutique

    L’arrivée des hautes technologies dans la découverte de             Il s’agit de GlaxoSmithKline (GSK) – une multinationale
    médicaments n’est pas une première. Au courant des                  bien implantée en Belgique qui a pour stratégie de
    années 2000, les multinationales de cette industrie avait           conclure des partenariats avec des start-ups pour
    tenté l’une après l’autre d’accélérer leur rythme de R&D en         qu’elles adaptent leurs technologies à ses besoins avant
    introduisant des robots programmés pour le « screening à            de vraisemblablement les racheter. En 2017, GSK a conclu
    haute cadence » (high throughput screening) de molécules            un accord de partenariat d’une valeur de 33 millions £
    chimiques. Cette méthode avait généré des montagnes                 (38 millions €) avec la start-up écossaise Exscientia
    de données intéressantes mais créait finalement plus                contre la promesse que son IA lui permettra d’identifier
    d’inefficacité qu’elle n'en résorbait.140                           des médicaments potentiels quatre fois plus vite et à un
                                                                        quart du coût actuel.141
    On peut donc comprendre que des géants pharmaceutiques
    comme Pfizer ou Novartis restent prudents face au                   Cette année, un deuxième partenariat à long terme a été
    potentiel de screening de l’IA, même s’il est encore                signé avec la start-up américaine cloud Pharmaceuticals
    plus grand étant donné que les logiciels procèdent de               (qui associe l’IA au cloud computing), dans le but de
    manière « intelligente » et non plus générique. L’industrie         diversifier les investissements mais aussi d’optimiser
    attend de voir une nouvelle molécule sortir des écrans              les cohortes pour éviter les accrocs durant les phases
    d’ordinateur pour se matérialiser en laboratoire et aboutir         de test. Notons que ces deux start-ups sont intimement
    sur un marché. Cependant, un autre grand groupe se                  liées aux universités dans leur région et que cela
    montre actuellement plus audacieux et nourrit l’ambition            participe clairement à leur attrait du point de vue des
    d’intégrer l’IA comme système hybride (combiné à la                 investisseurs pharmaceutiques.
    robotique) dans l’ensemble de sa production.




140 B. Hirschler, “Big Pharma turns to AI to speed drug discovery, GSK signs deal.” (Reuters, 2 juillet 2017)
141 A. McConaghie, « GSK to accelerate drug discovery with artificial intelligence company » (PharmaPhorum, 3 juillet 2017)



                                                                                                                                   47
     L’ECOSYSTEME BELGE ET INTERNATIONAL                                    ƒƒ S’il faut se féliciter d’une réglementation qui offre une         L’EUROPE FAVORISE LA COOPÉRATION
     DE L’IA EN SANTE                                                          sécurité renforcée des données personnelles et de la vie          ET STIMULE L’INNOVATION
                                                                               privée des citoyens, une surrèglementation maintiendrait
                                                                               néanmoins les équilibres existants au sein de nos systèmes        Cet équilibre, l’Union européenne s’efforce de le trouver
     De manière générale, le secteur de la santé est compliqué et              de santé tout en freinant ensuite les évolutions désirables       dans les limites des compétences qui lui sont attribuées
     peu enclin à la transformation. Ce conservatisme s’explique de            dans notre modèle de santé.143 Un système surréglementé           en la matière. Si certains Etats membres, notamment ceux
     plusieurs manières :                                                      complique en effet davantage l’accès aux données,                 répondant à une logique fédérale, ont délégué la responsabilité
                                                                               pourtant nécessaires si l’on veut favoriser et stimuler la        du financement et de la fourniture des soins de santé à leurs
       ƒƒ les médecins font preuve de beaucoup de prudence et                  recherche dans le secteur de la santé, et laisse peu de           entités régionales, il revient de manière générale à chaque
          de précaution afin de s’assurer que les développements               place à l’épanouissement d’idées et d’innovations.                Etat membre de réguler, pour ce qui le concerne, l’organisation
          technologiques se fassent dans le strict respect de la vie                                                                             et la prestation des soins de santé et de l’aide sociale.145
          et de la dignité humaine. On ne joue pas avec la santé des        ƒƒ les besoins en capitaux pour développer des technologies
          individus, et peu de place est en général laissée à l’erreur         innovantes sont grands et malheureusement pas toujours            Il n’empêche que tous les systèmes de santé en Europe
          médicale. De nombreux professionnels de la santé sont                faciles à trouver (voy. supra).                                   sont confrontés à des défis communs auxquels les autorités
          encore sceptiques par rapport à la transformation digitale                                                                             responsables doivent répondre. Il est donc préférable de fédérer
          de leur activité et aux nouvelles technologies à cause des        ƒƒ citons aussi la barrière culturelle à laquelle Sylvie Bové, ex-   les forces et de traiter ces problématiques de manière conjointe.
          risques techniques ou erreurs possibles qu’elles pourraient          directrice de l’EIT Health (pôle de l’EIT – l’Institut européen   La Commission européenne dispose pour cela d’un large panel
          induire.                                                             d’innovation et de technologie – dédié au secteur de la           de compétences visant à promouvoir la santé publique et la
                                                                               santé) faisait référence en 2017. Au niveau européen, par         prévention des maladies, soutenir la coopération entre les Etats
       ƒƒ le secteur fait l’objet d’une forte réglementation. Il est           exemple, le secteur de la santé se caractérise par des            membres, stimuler l’innovation, la croissance économique et le
          très encadré par l’Etat, qui finance une grande partie des           systèmes forts différents, distincts les uns des autres. Les      développement du marché unique en étroite coordination avec les
          soins de santé et qui fixe les tarifications à travers les           solutions innovantes peinent à franchir les frontières et         Etats membres, cela dans le but d’améliorer la complémentarité
          modalités de remboursement. Cette forte réglementation               les barrières imposées par chaque marché national.144             de leurs services de santé dans les régions frontalières.146
          vise également à fixer un cadre sécurisé à l’utilisation des
          données personnelles qui sont collectées par de nombreux         Ces éléments sont considérés comme ralentissant le                    En avril 2018, la Commission européenne publiait une
          acteurs, qu’il s’agisse des médecins et établissements           développement souhaitable de l’IA dans le secteur de la               communication dans laquelle elle identifiait trois piliers
          de soins, des assureurs ou des grandes plateformes               santé, dont la survie repose, nous l’avons vu, sur les progrès        principaux au sein de la santé et des soins qui feront l’objet
          numériques (Google, IBM, Microsoft, Apple, etc.). La             technologiques d’aujourd’hui et de demain. Le financement             d’une digitalisation renforcée dans le courant des prochaines
          cybersécurité et la gestion des risques liés aux données         du secteur et la réglementation qui régule celui-ci sont des          années : (1) l’accès et le partage sécurisé des données, (2) la
          continuent d’être à l’avant-plan, en particulier lorsque les     données cruciales dans la course à l’innovation médicale. Elles       connexion et le partage des données de santé pour la recherche,
          patients prennent un contrôle plus actif de leur santé et        doivent faire l’objet d’un équilibre subtil et dynamique qui          un diagnostic plus rapide et une amélioration de la santé, et
          veulent avoir accès à leurs données et les rendre fiables.142    prend en compte tant les contraintes budgétaires et éthiques          enfin (3) le renforcement de l’autonomisation des citoyens et
                                                                           actuelles que les défis de santé publique futurs.                     les soins individuels au moyen de services numériques.147



     142 Deloitte, « 2018 Global health care outlook - The evolution of smart health care – Analysis” .
     143 Rapport Villani (précité), p. 195.
     144 O. Fabes, « La santé, un enjeu entrepreneurial pour l’Europe » (Le Soir, 12 juin 2017) .
     145 Communication de la Commission au Parlement européen, au Conseil, au Comité économique et social européen et au Comité des Régions, Permettre la transformation numérique des services de santé et de soins
     dans le marché unique numérique ; donner aux citoyens les moyens d’agir et construire une société plus saine {SWD(2018) 126 final}, Bruxelles, le 25.4.2018 COM(2018) 233 final, p. 2.
     146 Idem.
     147 https://ec.europa.eu/health/ehealth/overview_en. Voy. le texte de la communication .



48   LES ÉTUDES DU CENTRE JEAN GOL
Pour concrétiser ces trois objectifs, l’Union européenne                    les entreprises et les start-ups – pour permettre à l’Europe                de la protection des données entre tous les États membres,
dispose de divers instruments. Citons par exemple le « eHealth              de transformer ses découvertes et innovations en succès                     contient de nouvelles définitions pour les données génétiques,
Network »148, qui relie les autorités nationales responsables               économiques mondiaux. L’EIT Health travaille ardûment pour                  biométriques et celles concernant la santé, et interdit que ces
de la santé en ligne et qui « vise à améliorer l’interopérabilité           éviter que le secteur de la santé ne suive le même destin que               données ne soient traitées, sauf dans le cas des exceptions qui
entre les systèmes de santé électroniques et la continuité                  les domaines de l’informatique et des télécoms, qui sont                    sont expressément prévues.
des soins et à garantir l’accès à des soins de santé sûrs et de             aujourd’hui dominés par les GAFA américains.153
qualité pour la santé en ligne au niveau européen ».149 Pensons                                                                                         Une des exceptions concerne le traitement des données
également au « European Reference Network » (ERN),                          De généreuses sommes sont enfin investies dans la recherche                 personnelles dans le cadre de la recherche ou pour des
qui « vise à encourager les solutions cliniques innovantes                  de solutions numériques visant à améliorer les soins de santé               objectifs de santé publique. Il est en effet capital de prévoir
(télémédecine), les idées et les nouvelles possibilités de                  ainsi que dans le développement des infrastructures nécessaires             une marge de manœuvre permettant de favoriser et de
diagnostic, les traitements plus efficaces et la poursuite de               pour accueillir ces innovations. Ainsi, le programme « Horizon              stimuler la recherche, qu’il s’agisse du secteur de la santé ou de
la recherche médicale avec des bénéfices potentiellement                    2020 » a été soutenu à concurrence de 7.472 milliards d’euros               tout autre secteur, d’ailleurs. Les experts en IA le disent : une
considérables pour les patients ».150                                       pour améliorer les soins de santé en Europe154, et le « Third EU            surrèglementation de l’IA ne permettrait en aucun cas d’offrir
                                                                            Health Programme » (2014-2020) doté d’un budget de 449,4                    un cadre propice à son évolution réelle et ne représenterait
Diverses structures de coopération ont par ailleurs été                     millions d’euros réparti dans 23 domaines prioritaires.155                  qu’une perte en termes de compétitivité. Stimuler l’innovation
mises en place au niveau européen, comme par exemple le                                                                                                 des technologies IA dans le secteur de la santé consiste au
Partenariat européen d’innovation pour un vieillissement actif                                                                                          contraire à expérimenter en conditions réelles et au plus
et en bonne santé151 ou les partenariats public-privé tels que              LE PARTAGE DE DONNÉES EN EUROPE                                             près des usagers finaux de ces technologies, qu’il s’agisse des
l’initiative technologique conjointe « Composants et systèmes                                                                                           patients, des hôpitaux, des médecins, etc.
électroniques pour un leadership européen »152. Mais aussi et               L’Union européenne, bien consciente que la survie et
surtout, il y a l’Institut européen d’innovation et de technologie          l’évolution des systèmes de santé de ses États membres                      Cédric Villani le soulignait d’ailleurs dans son rapport :
(EIT), qui fut mis en place dès 2009 et qui réunit les trois                dépendent en grande partie de la disponibilité et de l’usage                « l’expérimentation « en condition réelle » est indispensable
grands acteurs de l’innovation — entreprises, enseignement                  responsable des données de santé, est réputée pour son                      pour tester l’efficacité du système et l’améliorer en se
et recherche – dans le but de promouvoir l’innovation et de                 cadre de protection renforcé des données personnelles.                      fondant sur les retours d’expérience et les données produites
renforcer la capacité de l’Europe à innover en encourageant                 Depuis le 25 mai 2018, le règlement général sur la protection               en situation par les usagers. Elle permet non seulement
l'esprit d'entreprise. Un budget d’environ 2 milliards d’euros              des données (General Data Protection Regulation) remplace                   d’améliorer la pertinence du système et son adéquation avec
jusque 2022 a été alloué au pôle Health de l’EIT, financé à 25 %            la directive sur la protection des données, qui n’était plus                les besoins de terrain, mais aussi de faciliter son appropriation
par l’Union européenne et à 75 % par ses partenaires – 140                  adaptée aux normes technologiques actuelles. Le règlement                   et à terme de sécuriser sa mise sur le marché, notamment grâce
partenaires parmi les universités, les hôpitaux, les financeurs,            prévoit une harmonisation de la conformité et de l’application              à la capacité de déploiement offerte par la plateforme. »156



148 Créé à partir de la Directive relative aux droits des patients en matière de soins de santé transfrontaliers directive 2011/24/UE du Parlement européen et du Conseil du 9 mars 2011 relative à l’application des droits des
patients en matière de soins de santé transfrontaliers (JO L 88 du 4.4.2011).
149 Voy. « eHealth: connecting health systems in Europe » .
150 Idem.
151 European Innovation Partnership on Active and Healthy Ageing, https://ec.europa.eu/eip/ageing/home_en.
152 Règlement (UE) nº 561/2014 du Conseil du 6 mai 2014 portant établissement de l’entreprise commune ECSEL (JO L 169 du 7.6.2014).
153 O. Fabes, « La santé, un enjeu entrepreneurial pour l’Europe » (précité).
154 Communication de la Commission au Parlement européen, au Conseil, au Comité économique et social européen et au Comité des Régions, Permettre la transformation numérique des services de santé et de soins
dans le marché unique numérique ; donner aux citoyens les moyens d’agir et construire une société plus saine (précité), p. 2.
155 Idem.
156 Rapport Villani (précité), p. 199.



                                                                                                                                                                                                                                   49
     LA HEALTHTECH, UN SECTEUR PORTEUR EN EUROPE…                             intégrer une dynamique plus préventive. Il permet de gérer               (OEB) a enregistré, en 2016, plus de 12.200 demandes de brevets
                                                                              les maladies en tout lieu et en tout temps, et contribue à un            dans le domaine de la technologie médicale, soit 7,7% du nombre
     Il s’agit en effet pour l’Europe de se montrer stratégique,              partage de données favorisant la recherche et l’innovation.              total de demandes. 164 En Europe, c’est le secteur où la demande
     unie et rapide en matière d’innovation dans les soins de                                                                                          est la plus forte : dans le domaine pharmaceutique et celui de
     santé. L’industrie HealthTech aux Etats-Unis a, elle, bien               En 2017, plus de 100.000 applications mHealth étaient                    la biotechnologie, par exemple, seules 5.700 demandes environ
     compris l’urgence et le potentiel de ce secteur puisque le               disponibles sur le marché. En 2015, le cabinet Deloitte                  ont été respectivement déposées. Notons que par ailleurs, une
     financement du capital de risque a augmenté de pas moins                 annonçait une explosion de la croissance des revenus générés             grande partie des demandes de brevets dans le secteur de la
     de 200 % entre 2010 et 2015, ce qui a permis à plus de 30.000            par ce marché au niveau mondial, passant de 2.4 milliards                technologie médicale (41%) provenaient de pays européens
     investisseurs d’investir 11.7 milliards de dollars américains            de dollars en 2013 à 21.5 milliards de dollars en 2018 (cela             (UE28, Norvège et suisse), les 59% restants des demandes
     dans les entreprises de technologies de la santé.157 Cette               constitue une prédiction de 54.9% de croissance annuelle).160            provenant d’autres pays, dont la plupart des Etats-Unis.165
     soudaine croissance de l’industrie HealthTech aux Etats-Unis a           Deloitte prédisait également que le marché européen, avec
     été favorisée par les différentes initiatives réglementaires qui         une croissance annuelle de 61.6% et une valeur de 6.1 milliards          Il y a environ 27.000 entreprises spécialisées dans la technologie
     ont été prises en ce sens ces dernières années. Par exemple,             de dollars, serait le plus important dans le domaine du                  médicale en Europe, la majorité d’entre elles (presque 95%) étant
     la loi HITECH (Health Information Technology for Economic                mHealth en 2018.161                                                      des PME.166 En tout, cela représente plus de 675.000 personnes
     and Clinical Health) fut adoptée en 2009 pour promouvoir                                                                                          employées dans l’industrie européenne de technologie médicale
     et encourager l’adoption et l’utilisation des technologies de            Lorsque l’on se concentre sur le marché des technologies                 et plus de 740.000 personnes dans l’industrie européenne
     l’information sur la santé.158                                           médicales (MedTech), l’on observe que le marché européen                 pharmaceutique, ce qui démontre que ce secteur représente
                                                                              n’a rien à envier à son homologue américain : il était estimé            une part importante de l’économie européenne.167
     L’expansion du marché européen de l’HealthTech est quant                 à environ 110 milliards d’euros en 2016, soit environ 29% du
     à lui en vitesse de croisière. On le voit en particulier avec le         marché mondial si l’on se base sur les prix. Cela en fait le             Nous assistons donc à une multitude d’initiatives
     développement du Mobile Health (mHealth), c’est-à-dire de ce             deuxième plus grand marché de technologie médicale après                 réglementaires et financières au niveau de l’Union européenne,
     domaine de la santé digitale qui inclut notamment l'utilisation          les Etats-Unis (environ 43%). La Belgique, pour sa part,                 destinées à renforcer les interconnexions entre les différents
     de dispositifs de communication mobiles pour des services                représente environ 3% de ce marché.162                                   marchés et systèmes de santé européens. Certains le disent,
     de santé et de bien-être et des fins d'information, ainsi que                                                                                     à juste titre : le multiculturalisme de l’écosystème européen
     des applications de santé mobiles.159 Le mHealth permet en               L’industrie européenne de la technologie médicale163 constitue           constitue un atout considérable pour les entreprises (tous
     effet de se départir du modèle de soins traditionnel, fondé              l’un des secteurs de haute technologie les plus diversifiés et           secteurs confondus) qui veulent être rapidement solvables et
     sur une dynamique curative et de réponse aux maladies pour               innovants du vieux continent. L’Office européen des brevets              appréhender de nouveaux marchés dans la durée.168


     157 PlugAndPlay, « What is HealthTech and Why Does It Matter to All of Us?” .
     158 Idem.
     159 Commission européenne, Stratégie pour le marché unique numérique, secteur santé (mai 2017) .
     160 Deloitte Centre of Health Solutions, « Connected Health – How digital technology is transforming health and social care », 2015, p. 2 .
     161 Idem.
     162 MedTech Europe, The European Medical Technology Industry in figures – 2018, p. 25 .
     163 L’industrie de la technologie médicale « comprend surtout des dispositifs médicaux qui simplifient la prévention, le diagnostic et le traitement des maladies et des affections. Les produits les plus connus de la
     technologie médicale sont, entre autres, les stimulateurs cardiaques, les instruments d’imagerie, les machines de dialyse et les implants. » (https://www.statista.com/topics/1702/medical-technology-industry/).
     164 MedTech Europe, The European Medical Technology Industry in figures – 2018 (précité), p. 11.
     165 Idem.
     166 Idem, p. 19.
     167 Idem, p. 15.
     168 A. Radu, L’Europe, nouvel eldorado des start-ups ? (10 septembre 2018) .



50   LES ÉTUDES DU CENTRE JEAN GOL
Il n’en reste pas moins qu’en ce qui concerne le secteur de la              position de leader dans la course à l’innovation médicale. Mais      Une analyse du Journal du Médecin révélait ce constat en
santé en particulier, une des difficultés majeures auxquelles               il n’en est rien ; la Belgique n’est pas en reste lorsqu’il s’agit   février 2017 : « 2.158 start-ups sont recensées à l’heure actuelle
l’Europe fait face est que le secteur se caractérise par des                d’innover et d’entreprendre dans le secteur de la santé. De          en Belgique. Quel que soit leur stade de maturité, l’e-santé
systèmes nationaux très différents. Lorsqu’une start-up                     nombreuses entreprises développent de nouvelles plateformes          tient le haut du pavé : premier domaine pour les start-ups,
développe un produit au niveau national (voire régional, pour               et technologies, soutenues par des initiatives prises par            premier pour les scale-ups, quatrième pour le peu enviable top
les Etats fédéraux), celui-ci doit correspondre au système                  autorités publiques, qu’elles soient régionales ou fédérales.        des domaines où périclitent les start-ups et enfin, deuxième
en place et au marché national avec sa propre logique et                                                                                         des start-ups « avalées » par de plus grandes entreprises. »175
ses propres incitants financiers. Le déployer à plus grande                 Qu’il s’agisse d’applications mobiles en e-santé ou, de manière
échelle nécessite un dialogue et une ouverture d’esprit,                    plus générale, de l’application des TIC aux activités liées à la     Cette fertilité de la Belgique dans le domaine des start-ups
notamment entre les entrepreneurs et les décideurs publics.                 santé, le marché belge de l’IA se révèle riche et créatif. L’on      e-santé n’est néanmoins pas homogène selon les régions. En
Malgré le grand nombre de forces créatrices en Europe et les                voit ainsi fleurir de nombreuses solutions innovantes qui            février 2017, la Wallonie représentait 20.67% du marché belge de
financements disponibles, le manque d’interactions entre les                visent toutes, malgré leur diversité, à changer les pratiques        l’e-santé, Bruxelles 25.48% et la Flandre 53.85%.176 La plupart de
différents acteurs et la déconnection entre les divers marchés              et améliorer le quotidien et le bien-être de la population.          ces start-ups se situent à proximité des grands centres urbains,
constituent de réels freins à l’implémentation des solutions                La majorité de ces solutions sont actives dans le B2B et se          à savoir – outre Bruxelles – Gand, Louvain, Anvers et Liège.
innovantes à grande échelle.169                                             développent dans les domaines des appareils connectés
                                                                            (medical device), les solutions liées au bien-être (care tech),      Le fait que la Flandre constitue un terrain particulièrement
En ce sens, les structures de soutien et de développement                   les solutions logicielle directement utilisées dans l’acte de        favorable à la digitalisation du secteur de la santé est
qui existent au niveau européen sont importantes car elles                  soin (medical softare) et les solutions de soins à distance          manifeste, et son objectif est de valoriser cette croissance au
permettent aux start-ups de naviguer à travers les frontières et            (tele health).171 Pensons notamment à Cubigo pour la gestion         niveau international. Comme évoqué dans la première partie
de répondre à un marché qui dépasse les barrières structurelles             digitale des maisons de retraite, à GenePlaza pour l’analyse et      de cette étude, le ministre flamand de l’Innovation, Philippe
et culturelles. Tout cela en évitant, par ailleurs, que les start-ups       l’interprétation de l’ADN, à MoveUp pour le suivi médical et la      Muyters (N-VA), a prévu d’investir 30 millions d’euros de fonds
les plus prometteuses et ambitieuses ne fuient vers le marché               réhabilitation172 ou encore à FibriCheck, pour la détection de       publics dans la recherche et l’application de l’IA. Le but n’est
américain, trop souvent considéré comme étant la référence en               l’arythmie cardiaque.                                                pas « d’investir pour reproduire », mais bien de se concentrer
termes de source d’investissement et de succès.170                                                                                               sur les secteurs dans lesquels la Flandre, mais aussi et surtout
                                                                            Le domaine de la HealthTech occupe une place importante              la Belgique, possède l’expertise technologique nécessaire pour
                                                                            dans le paysage des start-ups belges et regroupe presque 10%         faire la différence au niveau international. 177
…MAIS AUSSI ET SURTOUT EN BELGIQUE                                          de la totalité des jeunes entreprises belges en technologie.173
                                                                            C’est également dans le secteur de la santé que le nombre de         En Belgique, l’un de ces secteurs niches est la biotechnologie,
Nous pourrions penser qu’il n’est pas aisé, pour un pays petit et           scale-ups est le plus grand : 46% en 2017, soit beaucoup plus        qui rassemble un grand nombre d’entreprises de très haute
complexe tel que la Belgique, de se frayer un chemin à travers              que la moyenne de 39% de scale-ups que représentent tous les         technologie.
ces différents obstacles dressés ci-avant tout en s’assurant une            secteurs confondus.174


169 O. Fabes, « La santé, un enjeu entrepreneurial pour l’Europe » (précité).
170 Idem.
171 S. Godard, « Les start-ups e-santé se heurtent à la complexité du système de soins belge » (L’Echo, 28 mars 2018) .
172 X, « Les enjeux de la santé digitale » (précité).
173 O. Mohout et S. Staelraeve, 5 things you need to know about the Belgian HealthTech landscape in 2017 (précité).
174 Idem.
175 X, “L’e-santé, fer de lance des start-up belges : une analyse du Journal du Médecin », (WeLL, 27 février 2017) .
176 Idem.
177 X, « Vlaanderen start inhaalrace rond artificiële intelligentie » (De Tijd, 3 octobre 2018)



                                                                                                                                                                                                                      51
52   LES ÉTUDES DU CENTRE JEAN GOL
Le secteur pharmaceutique représente en effet une source                  La Région wallonne, bien décidée à stimuler la recherche et le            des jeunes entrepreneurs, tous secteurs confondus, font appel
importante d’innovation et de prestige. Outre le fait que la              développement d’innovations HealthTech sur son territoire, a quant        à des structures d’accompagnement, qu’elles soient publiques
Belgique est le pays où il y a le plus d’études cliniques par             à elle approuvé en 2018 la création de l’INAH (Institute of Analytics     ou privées.185 Ces structures d’aide à la création d’entreprise, ou
habitant, 82% de l’ensemble des essais cliniques initiés chez             for Health)181, une plateforme numérique qui vise à mettre en lien        incubateurs, offrent de nombreux programmes d’accompagnement
nous sont organisés et financés par l’industrie pharmaceutique.           les données médicales des patients des hôpitaux et des médecins           des entrepreneurs qui désirent développer leur start-up.
Les 18% restants le sont par le secteur académique.178 Selon              généralistes partout en Wallonie avec les entreprises du secteur
Catherine Rutten, CEO de Pharma, « [ces] Biotechs sont le                 de la santé.182 Selon le gouvernement wallon, « ce dispositif pilote      L’on constate néanmoins que si les opportunités de soutien
plus souvent de taille réduite, ce qui leur permet d’évaluer et           est un outil intelligent qui aura pour but d’une part de faciliter le     sont nombreuses, elles n’en restent pas moins fort éparpillées,
de s’adapter rapidement aux nouvelles avancées médicales.                 développement de solutions thérapeutiques innovantes et d’autre           ce qui complique et retarde le parcours de validation d’un
Souvent, elles travaillent main dans la main avec les grandes             part de renforcer la prévention médicale grâce à la structuration des     projet. Conséquence : les nombreuses innovations qui
entreprises mettant en commun leurs atouts. Ce système                    données et à l’identification anticipée de potentielles pathologies,      fleurissent dans le domaine de la santé sont sous-utilisées et
unique de relations étroites entre les différents pôles de                le tout dans le strict respect de la confidentialité des données. »183    intégrées trop lentement dans le secteur.
recherche fait de notre pays une perle rare du développement              Il entend offrir ainsi un nouvel outil de qualité aux entreprises,
pharmaceutique. […] La Belgique est un acteur important                   aux professionnels de la santé et patients, et aux universités.           C’est pour pallier cet inconvénient qu’Agoria, la fédération belge
à l’échelle mondiale. Les entreprises biopharmaceutiques                                                                                            des entreprises technologiques, BeMedTech, la fédération belge
installées chez nous investissent massivement dans la                                                                                               de l’industrie des technologies médicales et ABDH, l’Association
recherche et le développement de nouveaux médicaments :                   SPIN-OFFS ET INCUBATEURS                                                  belge des directeurs d’hôpitaux, ont ensemble créé HealthTech.
2,89 milliards d’euros en 2016. Notre pays représente à lui seul                                                                                    Belgium en 2018, donc l’objectif principal est de « faciliter la
1/10 du montant total de l’ensemble des investissements en                Les universités constituent un vivier de main d’œuvre                     réalisation de tests médicaux à grande échelle et de proposer un
R&D du secteur biopharmaceutique en Europe. »179                          hautement qualifiée, de créativité et d’innovation. Or, seules            soutien personnalisé aux entrepreneurs de la filière numérique
                                                                          18% des entreprises du secteur des biotechnologies et 24%                 en santé ».186 Les initiatives engagées par HealthTech.Belgium se
Si la Région bruxelloise concentre plus d’un quart des start-             des start-ups en HealthTech ont débuté au sein d’instituts de             feront en collaboration avec des initiatives régionales, dans le but
ups belges en e-santé, il n’en reste pas moins qu’elle doit               recherche (spin-offs) en Belgique.184 L’entreprenariat dans le            d’élargir leurs projets et de renforcer leurs actions. Ainsi, en plus
renforcer et favoriser davantage la capacité de pénétration               secteur de la santé dépend donc, dans une certaine mesure                 des trois fondateurs du projet, la plateforme travaille d’ores et
de ses jeunes pousses. C’est dans ce contexte que le ministre             qui est à encourager davantage encore, d’organisations et des             déjà en partenariat avec BlueHealth Innovation Center, In4Care,
régional de l’Economie Didier Gosuin (Défi) a annoncé en 2017             structures de recherche déjà existantes pour se développer.               lifetech.bruxelles, MedTech Flanders & MedTech Wallonie.
la création, par l’intermédiaire de l’incubateur public lifetech.
brussels, d’une plateforme e-santé.brussels pour fédérer les              Les start-ups peuvent par ailleurs compter sur un grand nombre            Par nature ouverte à la collaboration, HealthTech.Belgium
différents acteurs économiques, publics et privés.180                     de networks et d’initiatives pour se déployer. Plus de la moitié          accueillera toute initiative intéressée à s’y joindre.187


178 X, « La Belgique est un acteur important à l’échelle mondiale » (Media Planet – Informations médicales, mars 2018) .
179 Idem.
180 O. Fabes, « La santé, un enjeu entrepreneurial pour l’Europe » (précité)
181 A l’initiative du ministre wallon de l’Economie, de la Recherche, de l’Innovation et du Numérique Pierre-Yves Jeholet (MR) et de la ministre de l’Action sociale, de la Santé, de l’Egalité des chances, de la Fonction
publique et de la Simplification administrative Alda Greoli (cdH).
182 JVK, « Le « big data » s’invite dans le monde de la santé » (La DH, 26 juillet 2018) .
183 X, « Les Ministres Jeholet et Greoli s’associent dans un dispositif innovant renforçant la prévention et la création de valeur médicale » (site du Gouvernement de Wallonie, 19 juillet 2018) .
184 X, “L’e-santé, fer de lance des start-up belges : une analyse du Journal du Médecin » (précité)
185 Statups.be et Digital Wallonia.be, Baromètre des startups 2017 – Les startups du secteur du numérique en Wallonie, p. 6 .
186 X, « Une nouvelle coupole nationale pour accélérer l’innovation en e-santé » (Belga, 31 janvier 2018) .
187 X, « Lancement de HealthTech.Belgium : « Faisons de la Belgique LE pays test pour l’innovation Health Tech » » (. Agoria, 1 février 2018) .



                                                                                                                                                                                                                              53
     UN DÉFI FONCTIONNEL ET FINANCIER                                             Système de santé                                                             plateformes ou applications bourgeonnent çà et là, il est
                                                                                                                                                               souvent difficile pour les utilisateurs de savoir lesquelles
     Ces programmes d’aide et d’accompagnement sont fort utiles                   Du système de santé d'abord, car si l’on n’appréhende pas                    utiliser ou préférer. Dans le cas des solutions e-santé
     pour le développement dans le secteur de la santé. L’analyse                 suffisamment bien le fonctionnement de l’hôpital ou d’une                    présentées aux prestataires de soins, cette prolifération des
     de l’écosystème belge des start-ups en e-santé que Start-ups.                spécialisation, par exemple, le projet ne répondra pas aux                   outils contribue au désintérêt que les praticiens pourraient
     be a effectuée en 2017 souligne néanmoins que malgré notre                   problèmes tels qu’ils se présentent sur le terrain.190 Une                   éprouver pour l’e-santé et à leur manque d’implication dans
     bon tissu socio-économique en matière de soins de santé, le                  majorité des scale-ups européennes actives dans le domaine                   l’évolution de leur secteur, ce qui constitue, en fin de compte,
     nombre de nouvelles start-ups dans le secteur a diminué ces                  de la HealthTech répondent à la logique B2B, et la Belgique                  un frein au développement de ce dernier.
     deux dernières années.188 Philippe Rangoni, directeur business               n’en fait pas exception : pas moins de 78% d’entre elles sont
     development chez Startups.be et auteur de l’analyse, y voit                  orientées B2B.191 Cela signifie qu’en l’occurrence, il est important         Il est évident que cette tendance n’aide pas à la diffusion
     plusieurs explications, dont la complexité du système de soins               que les médecins se sentent impliqués et s’investissent dans le              des nouvelles technologies dans le secteur de la santé, mais
     de santé belge et la difficulté de le comprendre. 189                        développement des innovations dans leur secteur.                             elle n’est néanmoins pas à généraliser. L’on observe que des
                                                                                                                                                               initiatives sont prises par et pour les médecins pour fédérer
     Le principal défi qui se pose aux entrepreneurs qui désirent se              Une enquête sur l’e-santé menée par MediQuality et                           les idées et les efforts dans un but d’intérêt commun. Pensons
     frayer un chemin dans le secteur de la santé est donc fonctionnel.           Newpharma192 révèle pourtant que, bien que la moitié des                     notamment à la coopérative Medispring, qui rassemble
     Non seulement la solution développée doit être utile pour le                 personnes interrogées soient convaincues de l’importance de la               aujourd’hui plusieurs centaines de médecins généralistes
     destinataire (patient, professionnel de la santé, citoyen), mais elle        transformation digitale de leur activité et y portent beaucoup               et spécialistes, et qui a lancé le 1e octobre 2018 un logiciel
     doit aussi et surtout être comprise et adoptée par celui-ci. Cela            d’intérêt, près de 60% avouent ne pas être très impliquées                   de gestion des dossiers médicaux informatisés (DMI). Il
     peut s’avérer plus complexe qu’on ne le pense au premier abord               et 16% affirment ne pas se sentir impliquées du tout par l’e-                s’agit d’un dossier regroupant l’ensemble des informations
     et constitue souvent une raison de l’échec de certaines initiatives.         santé.193 Cette méconnaissance des nouvelles technologies et                 médicales d’un patient (informations de consultations,
                                                                                  de leurs avantages s’explique par deux raisons : la complexité               résultats d’analyse, etc).
     Cette confusion a un impact direct sur le modèle économique                  de l’utilisation des nouvelles technologies et de leur mise en
     que les start-ups mettent en place au départ. En effet, si                   œuvre, et la crainte que la confidentialité des données ne soit              Ce système permet à tout médecin de disposer de toutes
     les entrepreneurs n’ont pas une idée précise de qui sera                     compromise.194 Les solutions développées doivent donc reposer                les informations nécessaires pour prendre une décision, pour
     l’utilisateur final de l’application ou du dispositif médical,               sur des évidences scientifiques et cliniques bien établies afin              poser un diagnostic ou pour effectuer un suivi ou un contrôle
     d’une part, et de celui qui va financer le projet, d’autre part,             de convaincre les médecins de l’efficacité et de la qualité des              des soins et de l’état de santé d’un patient. Cette initiative
     le modèle économique s’en trouve fragilisé. Le réel avantage                 nouvelles solutions numériques qu’ils vont utiliser.195                      très récente bénéficiera d’abord à tous les jeunes médecins
     concurrentiel de la solution développée dépend donc de                                                                                                    qui n’ont pas encore de patients et qui ne doivent pas migrer
     l’implication et de l’avantage que chaque partie intéressée                  A cela s’ajoute une certaine confusion face à la multitude des               d’un logiciel existant vers Medispring. Le nombre d’utilisateurs
     dégage du projet. Cela demande une bonne connaissance du                     innovations ou initiatives qui sont prises et qui se rejoignent,             du logiciel dépendra du nombre de médecins qui décideront
     système de santé et des financements disponibles.                            quitte à faire double emploi. En effet, si de nombreuses                     d’abandonner leur logiciel actuel pour adopter Medispring.196


     188 B. Doucet, « Qui sont les start-ups e-santé en Belgique ? Une étude de Start-ups.be » (Régional.IT, 1 mars 2018) .
     189 Idem.
     190 X, « ING Belgique et Start-ups.be analysent l’écosystème belge des start-ups de la santé numérique » (ING, 27 mars 2018) .
     191 O. Mohout et S. Staelraeve, Five things you need to know about the Belgian HealthTech landscape in 2017 (précité)
     192 Les résultats de ce sondage s’expliquent notamment par l’âge des participants : 2,9% de moins de 40 ans, 6% entre 41 et 50 ans, 20% entre 51 et 60 ans, près de 30% ayant plus de 60 ans et 41,4% dont l’âge n’est pas spécifié.
     193 L. D., « E-santé : les médecins s’avouent peu impliqués » (LLB, 31 août 2017).
     194 Idem.
     195 X, « ING Belgique et Start-ups.be analysent l’écosystème belge des start-ups de la santé numérique » (précité)
     196 L. G., « Medispring, le logiciel par et pour les médecins, lancé le 1e octobre » (LLB, 22 et 23 septembre 2018).



54   LES ÉTUDES DU CENTRE JEAN GOL
Financement                                                             mieux informés sur leur santé et d’en avoir un meilleur                 Plus récemment, l’Etat fédéral et les entités fédérées avaient
                                                                        contrôle. Les Belges sont enclins à soutenir et accorder leur           préparé ensemble un cadre officiel visant à développer l’e-
Des possibilités de financement, ensuite, car il est erroné             confiance aux évolutions technologiques qui touchent à leur             santé sur notre territoire : le plan e-santé 2019. Celui-ci vise
de supposer d’emblée que le produit sera remboursé par les              santé, mais cela doit s’accompagner d’une gestion sûre et               à « généraliser le partage des données de santé dans un cadre
organisations d’assurance maladie, publiques ou privées.197             honnête de leurs données personnelles. Il revient aux autorités         sécurisé en vue d’optimiser les traitements, d’en réduire les
Le question du financement constitue en effet un véritable              publiques de s’assurer que cela soit bien le cas et de créer            coûts et d’impliquer au maximum le patient dans la prise
défi pour certaines start-ups belges du digital health, en              un cadre de protection des données personnelles renforcé qui            en charge de sa santé. » La majorité des développements
particulier celles qui proposent des solutions B2C. Une étude           s’aligne sur les mesures énoncées au niveau européen.                   techniques et mesures concrètes que comprend ce plan sont
menée par ING Belgique et Startups.be révélait que 25% des                                                                                      à ce jour finalisés ou en voie de l’être.203
start-ups en digital health obtiennent un financement sous la           Mais elle est également favorisée par l’évolution progressive
forme de subsides, et que 40% des start-ups avaient reçu des            de notre système e-santé vers un partage toujours plus                  Un des points importants de ce plan e-santé et qui a bénéficié
fonds publics (subsides, capital ou prêt).198 Sans compter les          grand et plus simple des données de santé. En 2008 déjà, le             d’une attention particulière était le développement des
subsides ou les différentes formes de prêts qui peuvent être            gouvernement fédéral avait instauré la plateforme nationale             applications de santé mobile. Fin 2017, l’évaluation d’un projet
accordés, ce ne sont pas moins de 167 millions d’euros qui ont          e-Health, qui offre toute une série de services à destination           pilote mené par les autorités et reprenant 24 applis ciblées
été investis dans les start-ups belges en santé digitale ces dix        des protagonistes du secteur des soins de santé tout en                 sur le diabète, la santé mentale, les AVC, les maladies cardio-
dernières années.199                                                    garantissant la sécurité de l’information, la protection de la          vasculaires et les douleurs chroniques (cinq pathologies qui
                                                                        vie privée du patient et du prestataire de soins, et le respect         représentent à elles seules 80% des coûts de santé !) s’est par
S’il y a suffisamment de capital disponible dans notre pays             du secret médical. Via cette plateforme, les applications TIC           ailleurs révélée très positive.204
pour soutenir les entreprises, il n’empêche qu’il n’est pas             peuvent avoir accès à certaines bases de données, telles que le
disponible comme capital risque ou comme capital de                     registre des résidents belges ou le registre des professionnels         Au-delà des structures et initiatives mises en place pour
croissance, ce qui reflète la timidité et le manque de confiance        de la santé qui sont accrédités.201                                     favoriser le partage protégé des données, la gestion et
en soi des entrepreneurs belges. Cela leur prend environ 5 ans                                                                                  l’utilisation responsables de ces dernières requièrent des
pour attirer suffisamment de financement extérieur, ce qui est          Cette plateforme fédérale respecte, stimule, coordonne et               professionnels de qualité. Or, les analystes de données ne
plus long que dans les autres pays européens.200                        soutient les initiatives locales et régionales telles que les           représentent que moins d’1% de l’emploi dans la plupart des
                                                                        hubs et metahubs, Vitalink (Flandre) et Réseau Santé Wallon/            Etats membres de l’UE.205 En Belgique, Agoria pointait en
                                                                        Inter-Med (Wallonie et Bruxelles).202 Ces dernières structures          février 2017 que nous faisions face à une pénurie d’analystes
ASSURER LA BONNE GESTION DES DONNÉES                                    regroupent les données de santé des patients traités en                 de données. Elle estimait que l’on aurait besoin d’environ 7.000
                                                                        Wallonie, en Flandre ou à Bruxelles et permet un véritable              personnes possédant un savoir-faire en matière de données
Cette prospérité des idées et des outils est portée par la              partage de ces données entre les prestataires de soins dans             d’ici 2020, ce qui signifie que 4.000 professionnels en la
volonté des Belges – et des européens en général – d’être               des domaines qui sont de compétence régionale.                          matière seront manquants.206


197 B. Doucet, « Qui sont les start-ups e-santé en Belgique ? Une étude de Start-ups.be » (précité)
198 X, « ING Belgique et Start-ups.be analysent l’écosystème belge des start-ups de la santé numérique » (précité)
199 S. Godard, « Les start-ups e-santé se heurtent à la complexité du système de soins belge » (précité).
200 O. Mohout et S. Staelraeve, Five things you need to know about the Belgian HealthTech landscape in 2017 (précité).
201 Milieu Ltd and Time.lex, « Overview of the national laws on electronic health records in the EU Member States National Report for Belgium”, 1 avril 2014 .
202 M. Callens, eHealth in België, CM-Informatie 258, décembre 2014 .
203 M. Michel, « Et si on vous prescrivait une petite dose d’e-Santé? » (L’Echo, 5 février 2017) .
204 Idem.
205 European Political Strategy Centre, « The Age of Artificial Intelligence – Towards a European Strategy for Human-Centric Machines”, EPSC Strategic Notes, Issue 29, 27 May 2018, p. 4
206 X, « Vlaanderen start inhaalrace rond artificiële intelligentie » (De Tijd, 3 octobre 2018) .



                                                                                                                                                                                                                   55
     Or, la quantité de données personnelles et leur utilisation                 ƒƒ La Flandre souhaite former un groupe d’experts sur les            L’insécurité des prestataires de soins quant à leur
     ne va faire que croître et s’intensifier au fil de temps. Si les               implications éthiques de l’IA dans la santé. Afin d’éviter        éventuelle responsabilité lorsqu’ils posent un acte ou
     grandes entreprises ont la capacité d’adopter et intégrer les                  une multiplication des initiatives, une telle démarche            prennent une décision est nocive au bon déroulement d’un
     technologies digitales pour faire évoluer leur business, ce                    pourrait être entreprise au niveau national. Chacune              traitement, et contre-productive. Il est dès lors nécessaire
     n’est toutefois pas le cas des plus petites entreprises, qui                   des trois régions serait représentée au sein de ce groupe         qu’un cadre juridique clair et sans équivoque soit établi,
     représentent pourtant une majorité des entreprises belges en                   national d’experts, qui travaillerait en amont et en aval du      qui intègre adéquatement les différents développements
     HealthTech. Il est donc urgent que nous accordions à cette                     Comité consultatif sur l’IA de la European AI Alliance.           de l’IA et du numérique.
     pénurie toute l’attention nécessaire et que nous renforcions la
     formation dans ce domaine.                                                  ƒƒ S’assurer qu’un nombre toujours croissant de patients           ƒƒ Il est primordial d’éduquer davantage les patients sur les
                                                                                    dispose d’un résumé clinique partagé et que toujours               bénéfices que peut apporter l’IA dans un secteur comme
                                                                                    plus d’institutions de soins et de médecins rejoignent le          les soins de santé. Il y a un réel travail de crédibilité qui
     QUEL MODÈLE POUR UNE EUROPE ET UNE                                             Réseau Santé Wallon. Le nombre de patients disposant               doit être réalisé aussi bien par les acteurs publics que par
     BELGIQUE DE L’IA DANS LE SECTEUR DES                                           d’un dossier clinique résumé (« sumehr » pour SUmarized
                                                                                    Electronic Health Record) a augmenté de 45% en 12 mois.
                                                                                                                                                       les acteurs privés.

     SOINS DE SANTÉ ?                                                               Le nombre de généralistes affiliés au Réseau Santé Wallon
                                                                                                                                                   INTÉGRER L’IA DANS LA FORMATION DE BASE
                                                                                    a quant à lui augmenté de 50% sur la même période. Tous
     Nous l’avons dit, les défis sont importants et les pays européens              les hôpitaux wallons y livrent leurs données, ainsi que sept   ET LA FORMATION CONTINUE DES MÉDECINS
     ont encore du chemin à parcourir afin de tirer pleinement                      laboratoires privés font également partie du système.207
     profit des bénéfices de l’IA. Nous avons identifié 4 axes de                   Afin de s’assurer que cette tendance ne faiblisse pas,          ƒƒ Intégrer davantage et de manière plus systématique les
     recommandations que nous estimons être particulièrement                        les patients doivent être informés et sensibilisés à cette         nouveaux développements numériques et de l’IA, leurs
     importants pour l’avenir du secteur des soins de santé :                       possibilité ainsi qu’à ses avantages (continuité des soins         potentialités et leurs conséquences pour le secteur des
                                                                                    ainsi que recherche et croissance du big data médical).            soins de santé dans les formations de base et continues
                                                                                    Ils doivent par ailleurs être suffisamment rassurés dans           des professionnels de la santé. Le fait que trop peu de
     UN CADRE JURIDICO-ÉTHIQUE ADAPTÉ                                               leurs questionnements et doutes qui y sont liés. Cela              professionnels de la santé soient réellement impliqués,
       ƒƒ Afin de soutenir les efforts des États membres dans la                    dépend néanmoins directement de l’implication des                  voire intéressés, dans les évolutions numériques et
          réforme de leur système de santé, l’Union européenne                      prestataires de soins eux-mêmes et de leur correcte                technologiques de leur secteur constitue un frein évident
          devrait renforcer les évaluations nationales, l’analyse                   formation sur le sujet.                                            à l’utilisation des innovations qu’elles engrangent et à
          comparative, les réseaux de référence, l’échange des                                                                                         l’épanouissement des entreprises qui les conçoivent. Il
          connaissances et l’assistance technique.                               ƒƒ Clarifier la responsabilité des professionnels de santé            convient dès lors de s’assurer que les formations qui sont
                                                                                    en cas d’utilisation des techniques d’IA. A l’heure                proposées sensibilisent les professionnels concernés
       ƒƒ Accorder une attention toute particulière à la sécurisation               actuelle, leur responsabilité est engagée en cas de faute          aux différentes évolutions et innovations et intègrent
          des données et déployer des efforts constants, qu’ils                     ou de manquement déontologique. Dans ce cadre, il est              une explication adéquate de leur importance, tenants et
          soient financiers ou en termes d’infrastructures, pour                    important de rappeler que l’IA doit permettre d’offrir un          aboutissants.
          atteindre un niveau toujours plus abouti et garanti de                    support à l’action des prestataires de soins afin de leur
          protection de la vie privée des patients.                                 permettre de prendre une décision. L’objectif n’est pas
                                                                                    de les remplacer complètement. Leur responsabilité
                                                                                    finale est donc toujours susceptible d’être engagée.




     207 F. Soumois, « Pourquoi le réseau numérique santé wallon -t-il ? » (Le Soir, 7 décembre 2018). […]



56   LES ÉTUDES DU CENTRE JEAN GOL
ƒƒ Cela va de pair avec un renforcement des incitants à                     Il est impératif que les trois secteurs soient mis en lien     CRÉER UN CADRE ENTREPRENEURIAL FAVORABLE
    suivre et à s’impliquer dans la formation continue.                      et disposent de moyens de coopération suffisants pour          POUR LES ENTREPRISES
    Actuellement, les prestataires de soins (médecins ou                     favoriser une recherche efficace et dans l’intérêt de toutes
    pharmaciens biologistes) qui participent à des activités                 les parties intéressées.                                       Nous l’avons dit, il s’agit d’un secteur très complexe, présentant
    de formation continue peuvent obtenir ou prolonger leur                                                                                 de nombreux défis structurels, des contraintes budgétaires
    accréditation. L’une des conditions pour cela est d’avoir             ƒƒ Cibler, dès la formation de base, les étudiants qui se         importantes et des évolutions majeures avec des impacts
    obtenu au minimum 20 unités d’accréditation (appelés                     distinguent par leurs aptitudes et connaissances, et           importants en termes d’automatisation et de rentabilité des
    crédits points ou CP) pour chacune des périodes de                       les inciter à s’investir dans la recherche. Parallèlement      entreprises.
    référence de 12 mois, en suivant des activités de formation              à ceci, des éléments (salaires attractifs, infrastructures
    continue reconnues dans le cadre de l’accréditation des                  adéquates, etc.) doivent être mis en place afin d’inciter       ƒƒ Les entreprises déjà existantes dans le secteur doivent
    médecins et pharmaciens biologistes. Parmi ces 20 CP, ils                les jeunes chercheurs à poursuivre leur carrière dans              procéder à une évaluation approfondie de tous ces
    doivent avoir obtenu au minimum 3 CP dans la rubrique                    notre pays, ce qui contribuerait à sa renommée et au               paramètres pour comprendre les changements récents
    éthique et économie. L'on pourrait par exemple réfléchir                 développement de la technologie de pointe intégrant l’IA           et à venir et maximaliser les investissements dans les
    à une manière de lier davantage cette obligation à des                   dans les marchés prometteurs spécifiques à la Belgique.            ressources humaines, les processus et la technologie
    formations spécifiques consacrées aux développements                                                                                        – ce en conformité avec les différentes réglementations
    numériques et à l'IA.                                                 ƒƒ Cibler les sous-secteurs niches/marchés prometteurs,               nationales et européennes en vigueur.209
                                                                             au sein-même du secteur santé, dans lesquels investir
 ƒƒ Former les prestataires de soins afin qu’ils disposent                   massivement (en particulier la biotechnologie et le             ƒƒ Établir un réseau d’experts qui suivent perpétuellement
    des outils nécessaires pour réduire leur exposition                      développement d’applications et de dispositifs mobiles).           les nouvelles évolutions technologiques en santé dans
    administrative et financière à l’évolution numérique                                                                                        le monde et en informent les entreprises afin qu’elles
    et technologique de leur secteur, et maximaliser leur                 ƒƒ Etablir un cadre de recherche attractif dans le but                maximalisent leur compétitivité sur le plan international.
    réputation de professionnel (en tant que professionnel à                 d’attirer les experts de la santé étrangers à venir
    la pointe des nouvelles technologies).208                                développer leur recherche en Belgique. Ce cadre dépend          ƒƒ Établir une corrélation directe entre la pénurie de
                                                                             directement de la qualité des données, des financements            main d’œuvre dans le secteur des soins de santé et
 ƒƒ A l’instar de ce qui a été préconisé dans le rapport Villani,            disponibles et des infrastructures mises en place. Cela            l’investissement dans l’IA/digitalisation. La digitalisation
    former – dans le cadre de la formation de base et de                     dans le but de faire de la Belgique une sorte d’incubateur         des soins de santé et l’investissement dans l’IA ne doit pas
    formation continue – les professionnels de la santé aux                  au sein duquel les chercheurs viendraient faire leur               uniquement s’inscrire dans une dynamique ascendante,
    compétences de coordination, d’empathie et du rapport                    recherche de manière efficace et sécurisée.                        c’est-à-dire qui vise à développer une technologie de
    avec les patients.                                                                                                                          pointe toujours plus poussée, mais doit également
                                                                          ƒƒ Renforcer le lien de feedback entre les patients et les            prendre en compte le paramètre de la pénurie de main
LA RECHERCHE RESTE PRIMORDIALE                                               médecins à la suite d’un traitement. Cela doit se faire            d’œuvre dans le secteur de la santé. Cette logique, plus
                                                                             en termes de quantité et de qualité : un meilleur et plus          transversale, nécessite que l’on cible les activités qui ont
ET DOIT IMPLIQUER TOUS LES ACTEURS                                           fréquent feedback de la part des patients à leur médecin           le plus grand potentiel d’automatisation/digitalisation afin
 ƒƒ Valoriser davantage la recherche et renforcer l’implication              permet à ces derniers de cibler plus rapidement et dans            de permettre à la main d’œuvre de se concentrer sur les
    des professionnels de la santé dans la recherche. Cela                   une meilleure mesure les erreurs, carences ou difficultés          activités pour lesquelles elle est strictement nécessaire.
    va de pair avec la coopération entre les professionnels                  des traitements proposés, ce qui leur permet de diriger la
    de la santé, les instituts de recherche et les entreprises.              recherche vers la résolution de ces problématiques.




208 www2.deloitte.com/global/en/pages/life-sciences-and-healthcare/articles/global-health-care-sector-outlook.html
209 www2.deloitte.com/global/en/pages/life-sciences-and-healthcare/articles/global-health-care-sector-outlook.html



                                                                                                                                                                                                                 57
                                                                                          CONCLUSION
     Les études sur l’IA et son impact sur notre économie se               Une bonne façon de résumer l’ensemble des avantages                   Pour ce faire il s’agit avant tout de définir la vision qui doit
     multiplient ces derniers mois. Le Centre Jean Gol s’est lui-          qu’apportent l’IA serait de concevoir cette dernière comme            animer conjointement la Belgique (fédéral et entités fédérées)
     même intéressé dans une précédente étude à la numérisation            l’assistant personnel de l’agriculteur, dont l’importance des         et l’Union Européenne, chaque niveau de pouvoir portant
     de notre économie. Dans le cadre de cette étude, nous avons           choix décisionnels au sein de la chaîne alimentaire dépasse           dans ses compétences des solutions à mettre en œuvre, de
     souhaité nous engager sur le terrain de l’application concrète        celle de la gestion quotidienne de son exploitation. Il s’agit        manière coordonnée. Les projets privés ou publics en matière
     de l’IA en présentant les grands enjeux qu’elle présente dans         de considérer l’évolution nécessaire du rôle de l’agriculteur.        d’IA agricoles sont nombreux. Mais on l’a vu, les agriculteurs
     deux secteurs clés : l’agriculture et la santé. Pour ce faire, nous   Sur les exploitations rurales, il développe des connaissances         ne sont pas encore prêts à adopter pleinement ces nouvelles
     avons souhaité répondre à la question suivante : quels sont les       techniques nécessaires à l’utilisation des outils de l’IA. Dans les   applications, les contraintes techniques ou financières sont
     enjeux pour les domaines de la santé et de l’agriculture à l’aune     villes, les entrepreneurs agricoles développent directement de        encore élevées, et le paysage européen (et intra-belge)
     de l’IA et comment mettre en place les conditions optimales           nouveaux modèles de gestion agricole connectée. Tous deux             semble encore trop morcelé. Selon notre analyse, tenter
     pour que les entreprises belges et européennes puissent tirer         s’emploient à prendre leur juste place au sein de la chaîne           de copier le modèle américain en développant des géants
     profit du potentiel énorme de ce type de technologie dans ces         alimentaire, renforcés par les décisions éclairées par l’apport       européens de l’IA agricole ne serait pas une solution optimale.
     secteurs ? Les secteurs de l’agriculture et de la santé sont très     de la technologie. C’est principalement au début de la chaîne         Les caractéristiques du secteur sont très différentes et les
     différents. On peut pourtant y trouver certaines similitudes          de valeur que l’IA pourra avoir le plus d’impact. Et c’est bien       réponses doivent être adaptées.
     quant à l’impact de l’IA sur leur développement et quant aux          de cet impact, pourtant très local dont l’ensemble du secteur
     réponses à y apporter.                                                agroalimentaire pourra tirer profit, tant sur le plan économique      Nous formulons dans cette étude plusieurs recommandations
                                                                           qu’environnemental ou social. Car les effets de levier créés          pour le secteur agricole, divisées en 4 grands volets :
     Le secteur agricole est caractérisé par une forte pression            en début de chaîne alimentaire sont divers et imbriqués, et
     environnementale liée au changement climatique et à ses               renforcent le fonctionnement de l’ensemble de la chaîne.               ƒƒ Une administration préparée et une réglementation
     conséquences sur la productivité, de nouvelles méthodes de                                                                                      adaptée : le préalable serait la mise en place d’un travail
     production avec des changements au niveau de la taille des            Malgré toutes ces promesses, il convient de ne pas perdre de              de réflexion en vue de l’émergence des technologies
     exploitations et un développement de l’agriculture urbaine,           vue que le secteur agricole belge et européen ne pourra libérer           IA. Ce travail devrait conduire à l’instauration d’un
     mais également de nouvelles relations au sein de la chaîne            son potentiel qu’en minimisant les externalités négatives                 plan stratégique visant à identifier et planifier le
     alimentaire et la multiplication des acteurs à l’intérieur de         qui pourraient survenir : la prédominance de solutions IA                 développement des technologies agricoles, prévoir un
     celle-ci. Nous l’avons vu, l’IA peut apporter de nombreuses           d’entreprises étrangères, le manque de connaissance, de                   cadre de financement à moyen et long terme et identifier les
     solutions pour répondre à ces défis majeurs : amélioration du         formation et d’accès au financement des agriculteurs ou                   modifications réglementaires nécessaires à l’implantation
     rendement, utilisation des données agricoles à l’aide de drones       encore l’utilisation des données au détriment des agriculteurs            de ces technologies. A côté de cela, des mesures « quick
     afin de réduire les coûts d’exploitation et de maintenance,           et des consommateurs sont autant de risques qu’il convient                wins » pourraient être mises en place rapidement comme
     analyse des données géospatiales, outils d’aide à la gestion          de minimiser. Face à ces différents risques, des politiques               la réalisation d’un cadastre des toitures cultivables ou
     administrative, développement de l’agriculture verticale et           ciblées doivent être mises en place. Non pas pour brider un               encore l’amélioration rapide de la couverture réseau du
     meilleure utilisation des circuits courts ne sont que quelques        potentiel via l’imposition de normes arbitraires mais pour lui            monde rural (zones blanches).
     exemples de la manière avec laquelle l’IA peut révolutionner          permettre de s’exprimer pleinement au bénéfice des créateurs
     positivement le secteur à l’avenir.                                   réels de richesse et d’atteindre les plus hauts standards
                                                                           environnementaux, sociaux et éthiques.




58   LES ÉTUDES DU CENTRE JEAN GOL
59
       ƒƒ Un développement de la R&D et des capacités de                    Parallèlement au secteur agricole, le secteur des soins de santé       Au niveau européen, par exemple, le secteur de la santé se
          financement de l’IA : la recherche constitue un élément           doit lui aussi faire face à des défis importants : le vieillissement   caractérise par des systèmes forts différents, distincts les
          clé du développement de l’IA, quel que soit le secteur.           de la population impliquant un plus grand risque de maladies,          uns des autres. Les solutions innovantes peinent à franchir
          Nous recommandons la création de hubs de recherche                de situations d’invalidité et de dépendance, l’augmentation            les frontières et les barrières imposées par chaque marché
          associant producteurs, chercheurs et entreprises privées          significative du nombre de maladies chroniques et l’implication        national.
          pour favoriser les synergies entre les différents acteurs         grandissante d’une multitude d’acteurs (y compris le patient
          du secteur. Cela peut se faire par exemple via la mise            lui-même) dans le système des soins de santé. Dans un tel              Nous avons identifié 4 axes de recommandations que nous
          en place de laboratoires d’agriculture augmentée pour             contexte, notre système de soin de santé, qui représente 10%           estimons être particulièrement importants pour l’avenir du
          tester la viabilité des projets. Il convient d’y associer         du PIB au niveau de l’Union européenne, ne parvient plus à             secteur des soins de santé :
          les programmes européens et en particulier le futur               assumer des dépenses en croissance continue. On prévoit
          programme Horizon Europe qui prévoit 10 milliards d’euros         pourtant une augmentation de la rentabilité des entreprises             ƒƒ Mettre en place un cadre juridico-éthique adapté : il
          pour les projets innovants en agriculture.                        de l’ordre de 55% dans ce secteur d’ici 2035, grâce à l’IA. Pour           convient de renforcer les évaluations nationales et les
                                                                            y parvenir, la médecine de demain passera inexorablement                   échanges de connaissances à l’échelle européenne et
       ƒƒ Une formation adaptée et réaliste : comme pour chaque             par un changement de paradigme : nous devons passer d’une                  d’accorder une importance particulière à la sécurisation
          secteur, la formation constituera un élément majeur si l’on       médecine ‘réactive’, qui se base sur un nombre de données                  des données afin de garantir la protection de la vie privée
          souhaite bénéficier pleinement du potentiel de l’IA dans le       limitées et bien établies pour guérir et soigner les patients, à une       des patients. Nous recommandons la création d’un groupe
          futur. Nous recommandons entre autres la création d’une           médecine ‘proactive’, plus préventive, prédictive, personnalisée           d’experts sur les implications éthiques de l’IA dans la
          équipe itinérante de « coachs » spécialistes en IA agricole       et participative. Pour ce faire, nous devons utiliser l’énorme             santé. Nous souhaitons également qu’un nombre toujours
          afin de sensibiliser les exploitants agricoles sur le potentiel   quantité de données de santé désormais disponible. Les                     croissant de patients dispose d’un résumé clinique partagé
          de l’IA et les « quicks wins » qu’ils pourraient déjà mettre      progrès dans l’IA dépendent aujourd’hui entièrement de notre               et que toujours plus d’institutions de soins et de médecins
          en place. Nous souhaitons que l’IA soit davantage intégrée        capacité à croiser cette quantité phénoménale de données                   rejoignent le Réseau de santé wallon. Enfin, il convient de
          dans l’enseignement supérieur et notamment dans les               afin de mettre en évidence les relations entre elles qui étaient           clarifier la responsabilité des professionnels de santé en
          études d’agronomie et d’horticulture, mais également              jusque-là inconnues et stimuler les recherches médicales.                  cas d’utilisation des techniques d’IA.
          dans l’enseignement universitaire en favorisant la création
          de cursus spécialisés dans le domaine de l’IA. Enfin, nous        Les apports de l’IA dans le secteur des soins de santé ne sont          ƒƒ Intégrer l’IA dans la formation de base et la formation
          pensons qu’il est plus que jamais nécessaire de mettre en         déjà plus à démontrer : analyse de patrimoines génétiques par              continue des médecins : comme pour l’agriculture,
          place des partenariat intergénérationnels pour inciter les        des algorithmes, dispositifs mobiles de prévention incitant les            nous pensons que la formation est un élément clé pour
          jeunes à intégrer des exploitations existantes et y apporter      citoyens à adopter un mode de vie plus sain, consultations à               le développement de l’IA dans le secteur. Pour ce faire,
          leur valeur ajoutée, tout en bénéficiant de l’expertise de        distance, détection plus rapide de pathologies spécifiques ou              il convient d’intégrer davantage et de manière plus
          l’exploitant.                                                     encore un meilleur accompagnement et suivi thérapeutique                   systématique les nouveaux développements numériques
                                                                            via la mise en place de soins de santé de qualité à domicile.              et de l’IA, leurs potentialités et leurs conséquences pour
       ƒƒ Renforcer le rôle de l’agriculteur au sein de la chaîne                                                                                      le secteur des soins de santé dans les formations de
          alimentaire : nous souhaitons favoriser la mise en                Pourtant, le secteur des soins de santé est souvent                        base et continues des professionnels de la santé. Cela va
          réseau des agriculteurs à l’aide d’outils IA pour privilégier     extrêmement complexe et parfois même conservateur, que ce                  de pair avec un renforcement des incitants à suivre et à
          davantage les circuits courts et renforcer leur position au       soit à cause d’une trop forte réglementation ou des principes              s’impliquer dans la formation continue.
          sein de la chaîne. Cela implique la libération des données        de prudence et de précaution souvent indispensables quand
          au bénéfice du producteur et l’encouragement des fermes           il s’agit de données privées et de dignité humaine. Le manque
          urbaines à réduire le nombre d’intermédiaires entre le            de capitaux et les barrières culturelles sont également deux
          producteur et le consommateur par exemple.                        obstacles importants au développement de l’IA dans le secteur.




60   LES ÉTUDES DU CENTRE JEAN GOL
ƒƒ Impliquer l’ensemble des acteurs à la recherche : il
   convient de valoriser davantage la recherche et d’y
   renforcer l’implication des professionnels de la santé. Cela
   va de pair avec la coopération entre les professionnels de
   la santé, les instituts de recherche et les entreprises. Cette
   recherche doit cibler les sous-secteurs niches/marchés
   prometteurs, au sein-même du secteur santé, dans lesquels
   investir massivement (en particulier la biotechnologie et
   le développement d’applications et de dispositifs mobiles).
   Nous pensons également qu’il est primordial de profiter
   de l’IA pour renforcer le lien de feedback entre les patients
   et les médecins à la suite d’un traitement afin cibler plus
   rapidement et dans une meilleure mesure les erreurs,
   carences ou difficultés des traitements proposés, ce qui
   leur permet de diriger la recherche vers la résolution de
   ces problématiques.

ƒƒ Créer un cadre entrepreneurial favorable pour les
   entreprises : Nous l’avons dit, il s’agit d’un secteur très
   complexe, présentant de nombreux défis structurels, des
   contraintes budgétaires importantes et des évolutions
   majeures avec des impacts importants en termes
   d’automatisation et de rentabilité des entreprises. Les
   entreprises déjà existantes dans le secteur doivent
   procéder à une évaluation approfondie de tous ces
   paramètres pour comprendre les changements récents
   et à venir et maximaliser les investissements dans les
   ressources humaines, les processus et la technologie. Il
   conviendrait également d’établir une corrélation directe
   entre la pénurie de main d’œuvre dans le secteur des soins
   de santé et l’investissement dans l’IA/digitalisation.




                                                                    61
                                                                                  BIBLIOGRAPHIE
     ARTICLES SCIENTIFIQUES                                           RAPPORTS ET ANALYSES
     Zhao C et al., Temperature increase reduces global yields of     Accenture, Artificial Intelligence : Healthcare’s New Nervous           Minne G., L’agriculture face à la révolution numérique, CRA-W,
     major crops in four independent estimates, Proceedings of        System, 2017, 8 p.                                                      6 novembre 2018
     the National Academy of Sciences of the USA, 29 août 2017,
     6 p.                                                             de Salle C., Colin O., Petit N., de Saint Martin A. et Bairiot J.-F.,   PwC, Care Anywhere: Moving health and wellness out of the
                                                                      Accompagner la robotisation de l’économie, Etudes du Centre             hospital and into the hands of the consumer, 2016, 13 p.
                                                                      Jean Gol, 2017, 66 p.
     MANIFESTES                                                                                                                               PwC, What doctor? Why AI and robotics will define New
                                                                      Deloitte, 2018 Global health care outlook The evolution of              Health, Updated June 2017, 50 p.
     Collège des Producteurs, (Communiqué de presse) Du bio           smart health care, 2018, 32 p.
     juste plutôt que juste du bio dans les grandes surfaces!,                                                                                Rivière J.-Ph., Intelligence artificielle en santé : analyses et
     septembre 2018                                                   France Digitale & Roland Berget, Joining the dots – A map of            recommandations du rapport Villani, 5 avril 2018
                                                                      Europe’s ecosystem, 2018, 20 p.
     Collège des Producteurs, (Communiqué de presse) Les                                                                                      Stratégie France I.A., Rapport de synthèse pour le
     premiers produits «prix Juste Producteur» ont reçu leur label,   Groupe européen d’éthique et des nouvelles technologies,                développement des technologies d’intelligence artificielle,
     mai 2018                                                         Opinion n° 29 « Les implication éthiques des nouvelles                  mars 2018, 36 p.
                                                                      technologies de la santé et la participation des citoyens », 13
     Copa-Cogeca, EU Code of Conduct on Agricultural data             octobre 2015                                                            Van Heck E., Evolution de l’agriculture en Belgique, Courrier
     sharing by contractual agreement, 2018                                                                                                   hebdomadaire du CRISP, 1992/1-2, 80 p.
                                                                      Laperche B. et Uzunidis D., Dans quelle mesure le vieillissement
     Davies F. et Garrett B., Tech can sustainably feed developing    de la population génère-t-il des innovations technologiques ?           Villani C., Donner un sens à l’intelligence artificielle, 2018, 235
     world cities of the future. Here’s how, SingularityHub, 5        Portées et limites des gérontechnologies, Innovation Forum VI           p.
     septembre 2018                                                   – 2014, Crisis, innovation and transition

     Momagri, Une approche comparée des politiques agricoles          McKinsey&Company, Digitally-enabled automation and
     européenne et américaine, 2018                                   artificial intelligence: Shaping the future of work in Europe’s
                                                                      digital front-runners, octobre 2017, 72 p.




62   LES ÉTUDES DU CENTRE JEAN GOL
RESSOURCES AUDIO                                                  Commission européenne, Livre blanc - Ensemble pour la
                                                                  santé : une approche stratégique pour l’UE 2008-2013, 23
                                                                                                                                    Ministère français de l’Industrie et des Technologies de
                                                                                                                                    l’Information, Avis sur le plan d’action triennal visant
                                                                  octobre 2007                                                      à promouvoir une nouvelle génération d’industries de
Propos relayés sur La Première, dans son programme                                                                                  l’intelligence artificielle, 13 décembre 2017
« Tendances Premières » du 18 septembre 2018                      Commission européenne, Permettre la transformation
                                                                  numérique des services de santé et de soins dans le marché        OCDE, Statistiques - Etat de santé
                                                                  unique numérique ; donner aux citoyens les moyens d’agir et
RESSOURCES INSTITUTIONNELLES                                      construire une société plus saine, 25 avril 2018                  OMS, Évaluation des technologies de la santé : dispositifs
                                                                                                                                    médicaux Série technique de l’OMS sur les dispositifs
Bureau Fédéral du Plan et Statbel, Perspectives démographiques    Digital Wallonia, Baromètre 2018 de maturité numérique des        médicaux, 2012, 44 p.
2017-2070, 22 février 2018                                        entreprises wallonnes, octobre 2018
                                                                                                                                    Statbel, Chiffres clés de l’agriculture en 2018, 2018
Climat.be, La contribution des principaux secteurs aux            Digital Wallonia, Smart Farming, le numérique est dans le pré,
émissions totales et leur évolution, 2016                         2016                                                              Statistics Belgium, Chiffres clés - Aperçu statistique de la
                                                                                                                                    Belgique 2017, 14 novembre 2018
Commission européenne, Budget annuel de l’UE 2018                 Eurostat, Statistiques sur les dépenses de la santé, 28 février
                                                                  2018
Commission européenne, Budget de l’Union : la politique
agricole commune après 2020, 1er juin 2018                        FAO, Augmentation des émissions de gaz à effet de serre dans
                                                                  l’agriculture, 2014
Commission européenne, Communication de la Commission
au Parlement européen, au Conseil européen, au Conseil, au        FAO, Pertes et gaspillages alimentaires dans le monde, 2012
Comité économique et social européen et au Comité des
régions - Un plan coordonné dans le domaine de l’intelligence     La Chambre des représentants, Composition du groupe de
artificielle, 7 décembre 2018                                     travail « agenda robonumérique »

Commission européenne, Intelligence artificielle pour l’Europe,   Ministère français de l’agriculture, 30 projets pour une
25 avril 2018                                                     agriculture compétitive et respectueuse de l’environnement,
                                                                  octobre 2015




                                                                                                                                                                                                   63
     ARTICLES DE PRESSE
     AFP, En plein essor à Bruxelles, l’agriculture urbaine cherche        Jing M. et Dai S., China recruits Baidu, Alibaba and Tencent to    Rédaction, Causes et conséquences du vieillissement de la
     son modèle économique, RTBF.be, 10 juin 2018                          AI ‘national team’, South China Morning Post, 25 septembre         population européenne, SeniorActu, 21 mars 2005
                                                                           2018
     Bombaerts J.-P., Le coût des maladies chroniques a augmenté                                                                              Rédaction, L’innovation médicale 2018, Media Planète –
     de 10% en cinq ans, L’Echo, 28 février 2018                           JVK, Le big data s’invite dans le monde de la santé, La Dernière   Informations médicales, mars 2018
                                                                           Heure, 26 juillet 2018
     Charlot C., Prendre le train de l’intelligence artificielle, Trends                                                                      Rédaction, La 1ère Ferme verticale commerciale à Bruxelles,
     Tendance, 8 novembre 2018                                             Levy-Heidmann K., En médecine, les impacts réels de                Pub.be, 21 juin 2018
                                                                           l’intelligence artificielle, Ouest-France, 17 décembre 2017
     De Laminne I., La Vitalité des biotechs, La Libre Belgique, 4                                                                            Rédaction, Les enjeux de la santé digitale, La Libre Belgique,
     novembre 2017                                                         Massart B. et Cambier M., La politique agricole commune, une       16 décembre 2018
                                                                           aide européenne de moins en moins solidaire, RTBF, 30 juillet
     Fabes O., La santé, un enjeu entrepreneurial pour l’Europe, Le        2018                                                               Roberts D., This company wants to build a giant indoor farm
     Soir, 12 juin 2017                                                                                                                       next to every major city in the world, Vox, 11 avril 2018
                                                                           McCurry J., Japanese firm to open world’s firts robot-run farm,
     G. L., Medispring, le logiciel par et pour les médecins, lancé        The Guardian, 2 février 2016                                       S. N., Nieuwe indoor kruidenteler: ‘Zon nabootsen met
     le 1e octobre, La Libre Belgique, samedi 22 et dimanche 23                                                                               ledlampen, Bruzz, 20 juin 2018
     septembre 2018                                                        Mélon M., La sécheresse reste un gros problème pour les
                                                                           agriculteurs, RTBF, 18 octobre 2018                                Sato K., How a Japanese cucumber farmer is using deep
     Herman A., China’s Brave New World of AI, Forbes, 30 août                                                                                learning and TensorFlow, Google cloud, 31 août 2016
     2018                                                                  Mohout O. et Staelraeve S., 5 things you need to know about
                                                                           the Belgian HealthTech landscape in 2017, Startups.be, 3           Soumois F., Pourquoi le réseau numérique santé wallon
     Interview de Quentin Limbourg dans La Libre Belgique                  janvier 2017                                                       explose-t-il ?, Le Soir, 7 décembre 2018
     Entreprise du samedi 3 novembre 2018, page 2
                                                                           Muriel M., Toutes vos données santé consultables via le portail    Van Nuffel P., La Flandre libère 30 millions d’euros pour
     Interview de Silvia Perez-Vitoria sur la RTBF, 14 novembre 2018       Masanté, L’Echo, 10 mai 2018                                       combler son retard en matière d’intelligence artificielle, Le Vif,
                                                                                                                                              octobre 2018
     IREF Europe, Systèmes publics de santé européens : la                 Peters A., How John Deere’s New AI Lab Is Designing
     concurrence vaut mieux que le monopole, Contrepoints, 27              Equipment For A More Sustainable Future. Fast Company, 9           Vanian J., Alphabet Research Arm X Wants to Apply Artificial
     mai 2018                                                              novembre 2017                                                      Intelligence to Farming, Fortune, 27 Mars 2018

                                                                                                                                              Vincent J., John Deere is buying an AI startup to teach its
                                                                                                                                              tractors fow to farm, The Verge, 7 septembre 2017




64   LES ÉTUDES DU CENTRE JEAN GOL
65
                                     05   INTRODUCTION
                                     12   I. L’AGRICULTURE FACE AUX DÉFIS DE L’INTELLIGENCE ARTIFICIELLE
                                     35   II. L’INTELLIGENCE ARTIFICIELLE AU SERVICE DE NOTRE SANTÉ
                                     58   CONCLUSION
                                     62   BIBLIOGRAPHIE




66   LES ÉTUDES DU CENTRE JEAN GOL
Editeur responsable : Olivier Chastel,
       Président du Centre Jean Gol
Gestion et Action libérale asbl, 84-86
                       1060 Bruxelles




                                         67
Retrouvez toutes nos études sur                                    cjg.be ou demandez-nous gratuitement un exemplaire par téléphone ou par mail

                              RÉFORMER                                                                                                                                      LE TRANSPORT                                                UN TOIT
                                                                            LES DRONES,                                     ART INFIRMIER :
                              LE SECTEUR                                                                                                                                    SCOLAIRE
                                                                            LA NOUVELLE                                     PROFESSION
                                                                                                                                                                            DES ENFANTS DE                                              DE QUALITÉ
                              DU TRANSPORT                                  RÉVOLUTION                                      EN PLEINE
                              DES PERSONNES                                                                                 MUTATION
                                                                                                                                                                            L’ENSEIGNEMENT                                              POUR TOUS
                                                                            TECHNOLOGIQUE                                                                                   SPÉCIALISÉ                                                  PISTES POUR LA WALLONIE




                     Les études du                    www.cjg.be    Les études du                     www.cjg.be   Les études du                      www.cjg.be   Les études du                                  www.cjg.be   Les études du                                   www.cjg.be




                              SAUVER LES                                       EN ROUTE                                       LA MONNAIE DU FUTUR :                           LE CYBER-
                                                                                                                                                                                                                                          Transferts de fonds des diasporas
                                                                                                                              PLONGEONS                                       HARCÈLEMENT
                              TÉLÉVISIONS                                      POUR LA                                        AU CŒUR DES                                     DES ENFANTS
                                                                                                                                                                                                                                          UN VÉRITABLE
                                                                                                                                                                                                                                          POTENTIEL
                              LOCALES                                          SMART                                          PAIEMENTS                                       & DES                                                       ÉCONOMIQUE
                              EN WALLONIE                                      MOBILITY                                       DE DEMAIN                                       ADOLESCENTS




                     Les études du                    www.cjg.be    Les études du                     www.cjg.be   Les études du                      www.cjg.be   Les études du                                  www.cjg.be   Les études du                                   www.cjg.be




                                LES FAMILLES                                   LES SMART                                                                                      LIBÉRER                                                    COMBATTRE
                                                                                                                              ACCOMPAGNER
                                MONOPARENTALES :                               CITIES :                                       LA ROBOTISATION
                                                                                                                                                                              LE TEMPS                                                   LES PRÊCHEURS
                                UN DÉFI DE SOCIÉTÉ
                                                                               QUELLES PERSPECTIVES                           DE L’ÉCONOMIE                                   DE TRAVAIL                                                 DE HAINE
                                À RELEVER
                                                                               EN BELGIQUE ?
                                                                                                                                                                              POURQUOI LE PARTAGE DU TEMPS
                                                                                                                                                                              DE TRAVAIL EST UNE MAUVAISE IDÉE
                                                                                                                                                                                                                                         EN BELGIQUE




                     Les études du                    www.cjg.be    Les études du                     www.cjg.be   Les études du                      www.cjg.be   Les études du                                 www.cjg.be    Les études du                                  www.cjg.be




                               VERS UN
                               TRANSHUMANISME
                               LIBÉRAL ?




                     Les études du                   www.cjg.be




Avenue de la Toison d’Or 84-86 1060 Bruxelles • 02.500.50.40 • info@cjg.be •                                       facebook.com/centrejeangol •                                                      @CentreJeanGol                www.cjg.be